Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Larmes blanches
Hari Kunzru  (Editions Jean-Claude Lattès)  janvier 2018

Hari Kunzru est loin d’être un inconnu dans la littérature contemporaine. Déjà auteur de plusieurs romans, il s’est fait connaître avec son roman L’illusionniste qui a obtenu le prix Somerset Maugham. Avec Larmes blanches, son dernier roman édité par JC Lattès, c’est vers les origines du rock’n’roll et du blues qu’il nous emmène.

Larmes blanches est un livre qui tourne au tour de deux personnages qui n’ont pour unique point commun leur passion pour la musique et les sons. Seth est un spécialiste des sons. Il passe son temps à les bidouiller, à en enregistrer au gré de ses promenades dans les différents endroits qu’il visite. Il enregistre tout, les bruits de la ville, les bruits de la nature, des chanteurs ou des musiciens qu’il croise dans la rue. Il dispose d’une gigantesque base de données de sons. Les sons, c’est sa vie. Quasi autiste, il est pauvre, sans véritable famille, introverti, discret et peu à l’aise en société.

Carter, lui, est l’opposé de Seth. C’est un garçon issu d’une famille riche, affable et excentrique, il n’a aucun mal à trouver sa place dans la société de consommation. C’est aussi un collectionneur dans l’âme, de disques de tous styles musicaux. Ses facilités financières lui permettent d’acheter chez des collectionneurs de nombreux disques parfois très rares et très chers.

Les deux, qui ont la musique en commun, ont fondé leur propre studio, financé essentiellement par Carter, studio qui commence à se faire une petite réputation auprès de musiciens qui souhaitent réaliser leur album.

La dernière lubie de Carter est le blues. Il en a terminé avec le reggae et souhaite compléter sa collection de bon vieux albums de blues des origines. Il inspecte les différents sites de collectionneurs puis décide de fabriquer ensuite avec Seth un disque de cette époque. La base de données immense de Seth pourrait peut-être déceler des sons pour fabriquer ce disque.

Les deux compères vont s’arrêter sur deux enregistrements faits par Seth dans deux endroits différents, l’un à Washington et l’autre à New York. A Washington, Seth a enregistré une voix, le temps d’une chanson entière, dans la rue, près d’un banc. A New-York, c’est un guitariste de blues, enregistré au hasard d’une rue que Seth a enregistré. En réunissant les deux bandes, une voix et une guitare, les deux compères arrivent à un mariage parfait. Ne reste plus qu’une vieille pochette d’époque, un nom d’artiste, ce sera Charlie Shaw, un titre de disque, Graveyards Blues, et le tour est joué. Carter met alors le disque en ligne le faisant passer pour un disque d’époque.

Ce qui devait au départ être juste un délire musical entre deux potes va bientôt prendre des proportions démesurées. Des collectionneurs s’intéressent rapidement à leur disque et tout va être chamboulé pour les deux amis. Le roman aussi va prendre une autre tournure.

Le livre (même s’il met un peu de temps à véritablement démarrer) s’ouvrant sur la rencontre du chanteur à Washington, continuant sur une présentation des deux personnages et de leur famille, est passionnant. Il va véritablement démarrer avec l’avènement de Charlie Shaw sur internet et prendre alors comme thème principal celui de l’appropriation culturelle et du pillage de la culture noire par les blancs.

Hari Kunzru nous livre donc un très grand livre, au sujet et à la construction audacieuse. Sa satire magistrale, où les époques se croisent, projette par le prisme du blues un éclairage saisissant sur la conscience raciale américaine.

Grand auteur, grand livre. Bravo Monsieur Kunzru.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Hari Kunzru
Le Facebook de Hari Kunzru


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=