Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Julien Sagot
Bleu jane  (Simone Records / Ici d'Ailleurs)  mars 2018

Des sifflements, un halètement, une envie pressante, l’urgence de la fuite, et des orgues… titanesques vecteurs d’angoisse, les associations d’instruments de Julien Sagot plantent un décor brumeux, peuplé de monstres sanguinaires et d’ectoplasmes cachés sous le lit, qui vont te manger tout cru, évidemment.

L’album s’intitule Bleu Jane, et c’est la troisième aventure de ce musicien passionné de percussions, lauréat du prix Polaris 2010 du meilleur album canadien, et autodidacte. Rien que ça.

Sa voix suave a très certainement abusé de propolis pour tromper les petits cabris que nous sommes, et si vous n’écoutez pas maman et ouvrez la porte à ce carnivore aux belles manières, vous ne serez pas déçu. "Force est de quitter la nuit tombée / vive lumière ombres portées / Elles jouent comme des enfants / Elles courent sans arrêt / se briser" ("Ombres portées").

Serpent à sonnettes et buissons traversent la plaine, balayée par un vent de sable aussi beau qu’impitoyablement sauvage. Et c’est ce qu’on aime chez Julien Sagot, cette manière de parler à notre instinct, mieux que Johnny D qui se sépare de sa caillasse dans un désert reconnu.

Les accords se fragmentent autour des cordes, les notes se détachent les unes des autres comme atomisées par une puissance qui les dépasse, et l’énergie produite se diffuse en une multitude d’instants télescopés d’un même souffle sous vos yeux. Vous ne sortirez pas indemne de l’expérience, mais vous entendrez cet imperceptible battement que vous vous tuez à oublier, c’est la vie qui saille dans "Bleu Jane".

Il est des textes qui se passent de commentaire : "Un endroit frais / où des lions des heroes / s’ankylosent à l’attention / sensibles à l’affection / suivant les petits ponts de bois / sous le regard éperdu des rennes / qui survivent dans ces marais / leur panache à la traîne / derrière des vitres en plexiglas / suivant les petits ponts de bois / regarde ce crocodile nourri à la guimauve / Arrête de suivre comme un chien / comme le chien des autres" ("Autour des œuvres de Exing Saông").

Epoustouflant de mystère, cachant des tentacules ensorcelées dans chaque coin de piste, Julien Sagot nous emmène là où ne reste de limites que celles que nous n’avons pas encore brisées. Bleu Jane est formidable de rêveries et de cauchemars, lancinant et électrique, l’album est un tableau dans lequel on plonge allègrement pour se raconter des histoires psychédéliques, avec des bulles et des paillettes gluantes. Atomique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Valse 333 de Julien Sagot

En savoir plus :
Le site officiel de Julien Sagot
Le Bandcamp de Julien Sagot
Le Soundcloud de Julien Sagot
Le Facebook de Julien Sagot


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=