Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre Fouchenneret - Simon Zaoui - Raphaël Merlin - David Lefort
Gabriel Fauré : Horizons  (Aparté Music)  février 2018

"(...) Quel caprice insensé de tes désirs nomades, mon cœur, ô toi mon cœur qui devrais être las, te fait encore ouvrir la voile au vent des rades, où ton plus fol amour naguère appareilla ? (...)" Jean de La Ville de Mirmont, L’Horizon Chimérique

Figure musicale majeure de la fin du XIXème siècle, influencé par Camille Saint-Saëns, Jules Massenet, Schumann, Liszt et Frédéric Chopin, respectueux d’un certain académisme, Gabriel Fauré n’est pas le plus célèbre (et célébré) des compositeurs Français. Pourtant, il a amplement participé à l’essor de la musique française grâce à un véritable talent mélodique, à un langage harmonique personnel et à son poste de professeur de composition au conservatoire de Paris (avec des élèves comme Maurice Ravel, Nadia Boulanger, Charles Kœchlin).

Si l’on s’émerveillera de ses talents de mélodistes (trouvant sûrement sa quintessence dans ses mélodies pour voix et piano), on lui reprochera de ne pas être un grand "technicien" de l’écriture musicale. Reste en grande majorité une musique de salon pleine de raffinement et de nuances, des pièces accordant une importance non négligeable aux expressions.

L’ensemble emmené par Simon Zaoui (piano) et accompagné par Raphaël Merlin (violoncelle), Pierre Fouchenneret (violon) et David Lefort (chant) propose une traversée de l’œuvre du compositeur Français, une mise en perspective de son évolution stylistique, allant de quelque chose de plutôt introspective et rêveuse jusqu’à un langage plus profond, cherchant tout autant l’épure qu’une certaine intensité, que l’on retrouve dans les trois derniers nocturnes pour piano par exemple, jusqu’à tendre vers une troublante poésie, cet "horizon chimérique".

Une évolution que l’on retrouve par exemple entre la première sonate pour violon qui quelque part contribuera à jeter les fondations de la musique de chambre française (comme une réponse à la musique de chambre germanique), où l’on voit Fauré s’attacher au rapport entre les deux instruments, à la luminosité et sa volonté de charmer et la seconde composée quarante ans plus tard, plus mature, plus complexe plus saisissante aussi. Des émotions que l’on retrouve dans les deux superbes sonates pour violoncelle. Et que dire du trio pour violon, violoncelle et piano (où la clarinette à l’origine remplaçait le violon), sûrement l’un des sommets de sa production, aux émotions brillantes, au lyrisme souverain et d’une rare subtilité ?

L’horizon chimérique date de 1921 et clôt l’œuvre vocale de Gabriel Fauré. Il y a ces métaphores filées du bateau, de l’ailleurs, des océans, comme autant d’allégories de la condition humaine, des chimères bien tragiques puisque Jean de La Ville de Mirmont mourra au front à 28 ans. Un lyrisme mis en musique avec un balancement rythmique, une grande richesse harmonique.

L’ensemble nous transporte avec une superbe virtuosité dans des mélodies souvent à l’intensité poignante. Il y a beaucoup de rondeur, de chaleur dans le son. Un disque à recommander fortement donc pour se replonger dans l’univers de la musique chambriste du compositeur.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons II de Simon Zaoui - Pierre Fouchenneret - Raphaël Merlin - Marie Chilemme - Quatuor Strada
La chronique de l'album Reflets de Julien Hardy & Simon Zaoui
La chronique de l'album Beethoven, un nouveau manifeste de Simon Zaoui

En savoir plus :
Le site officiel de Pierre Fouchenneret
Le Facebook de Pierre Fouchenneret
Le site officiel de David Lefort


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=