Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Maestro
Monkey Business  (Tigersushi Records)  mai 2018

Bâti autour de la transformation des sentiments et des revirements de l’attachement, le trio franco-écossais de Maestro livre Monkey Business. Il y a Markie "résolument discret dans son apparence", Freddo "ce type aux claviers qui ne regarde jamais le public" et Tonio "un batteur aussi subtil que maniaque".

C’est un frisson, un genre de trip à l’amertume du pamplemousse, acidulé aux caissons hyperbares, quand le tympan jouxte les orteils, attribuant des envies de Pepito pas toujours légitimes. Plus clairement, les arrangements électroniques ont cet accent métallique donnant des envies de chair fraîche, mais ce n’est pas tout. Parce qu’il y a aussi l’électronique mélodique, comme de pimpantes croustilles sur des salades insipides. Et gare à la table basse qui s’immisce sournoisement sur la piste de danse du salon.

Maestro fait des bulles dans le fade et des tâches sur l’immaculé, entre début et fin de soirée, une fois que les personnalités les plus attachantes sont arrivées et avant que les pires deviennent vraiment lourdingues. De l’audace suinte à chaque respiration, dans tous les coins des titres, des arpèges flamboyants aux percussions coconut. De l’électro pur et simple, hanté de ce qu’il a bu et habité de ce qu’il a vu, le trio de Maestro incarne les ondulations infatigables et les circonvolutions endiablées.

Ils sont de furieux acrobates du rythme à l’énergie communicative, les percussions virevoltantes et les claviers épileptiques, s’ensuit une désynchronisation corporelle absolument jouissive garantie sans OGM. Haletant.

Et puis il y a la suite, le summum de l’envoûtement : la transe chamane, l’ultime instant où le temps s’arrête, les cœurs se synchronisent, quand les divinités orientales prennent enfin vie et quand les grosses vaches donnent envie de croquer des steaks. Les mélodies s’envolent, les claviers deviennent aériens et les voix sépulcrales.

Monkey Business est une histoire, de corps, de cœurs, de passé et d’avenir, il laisse libre court à l’interprétation des sens et à l’élaboration de l’ivresse de la perception jusqu’au petit matin, et même après. Ils rassemblent les styles sous une bannière club irrésistible.

Essaye d’ouvrir tes chakras après ça. Ou mange un steak.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Maestro en concert à Tourcoing Jazz Festival #28 (édition 2014) - Jeudi 16 octobre

En savoir plus :
Le site officiel de Maestro
Le Bandcamp de Maestro
Le Soundcloud de Maestro
Le Facebook de Maestro


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=