Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zonk't
Banburismus  (Sound on Probation)  mai 2018

Près de vingt ans après la sortie du premier album, l'un des projets de Laurent Perrier donne naissance à un nouvel album, presque parallèlement à la sortie du quatrième album de Heal, autre projet de ce créateur aux mille doigts dans la prise. Il faut le voir jouer Live pour comprendre cette métaphore absurde, lui qui évolue au milieu de dizaines de connexions et de modulations tarabiscotées.

Le premier réflexe, à l'écoute de la musique de Zonk't serait de tout rapprocher d'Autechre. Mais le raccourci serait aussi réducteur qu'inapproprié. Si on peut en effet y voir certaines accointances, la première écoute de la musique de Laurent Perrier suffit à se convaincre qu'elle n'appartient qu'à lui et que les influences sont aussi multiples que digérées. Les raisons de cette digestion sont nombreuses, à commencer par le nombre des années. En effet, depuis vingt ans maintenant que Laurent Perrier évolue, il a largement su façonner son identité et n'a rien à prouver de ce côté. Sa musique, plus pénétrante et moins abstraite inclut une notion essentielle la plupart du temps absente de chez Autechre, le rythme.

Si l'album débute sur un drone flottant bien plus riche harmoniquement que le style minimaliste qui sert de référence, un glissement de terrain particulièrement sombre s'opère alors, transitant lentement vers une forme de dark ambiant oppressante où la danse s'installe au compte-gouttes. Une, puis deux, puis trois pulsations, puis la basse allonge son contre-pied, les sonorités s'étirent, puis s'épurent lentement, et comme me l'a habilement décrit Bernard, disquaire de son état chez Souffle Continu, je cite "un dub rampant" vous hypnotise alors. Les notes se font rares mais se prolongent copieusement au fil d'une réverbération digne d'une piscine olympique. Le sous-terrain qui s'installe alors, fait de sonorités synthétiques et concassées, vous embarque dans une sorte de rave party au fond des catacombes parisiennes, comme on peut encore en croiser parfois. La musique électronique, souvent répétitive par essence, est ici en perpétuel mouvement, sans cesse à la recherche de nouvelles textures, et pas un beat ne ressemble au précédent, ce qui rend ce premier morceau d'autant plus passionnant qu'il vous tient en haleine du début à la fin.

Le second voyage qui nous est proposé est tout aussi dépaysant. C'est la basse qui tient la barque rythmique en premier lieu, pour un morceau plus minimaliste, où les sons électroniques arrivent de partout, s'entrechoquant, comme autant de moments aléatoires pour une musique qui n'est en rien hasardeuse. Si cette seconde face débute sous des expérimentations plus poussées, la suite donne à se régaler, la pulsation s'imposant peu à peu, toujours décorée par ces sonorités élastiques et froides dont les fondations s'engouffrent dans les profondeurs d'une basse ronde, ronflante, comme un dub de cold wave.

Laurent Perrier parvient presque à nous faire danser dans un décor abstrait dénué de repères, entre la musique de Pierre Henry et les figures enfumées des premiers Scientist. Une réussite totale, pour un disque de musique électronique pure, avec ce parfum divin d'une scène française toujours prompte à relever le gant pour rappeler au reste du monde que nous ne le sommes pas, en reste.

Zonk't sera en concert à Paris le 20 septembre 2018 dans le magasin Modularsquare (47 rue Sedaine, 75011 Paris).

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Zonk't


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=