Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cocktail Molotov
Diane Kurys  juin 2018

Réalisé par Diane Kurys. France. Comédie dramatique. 1h32 (Sortie version restaurée le 20 juin 2018 – Première sortie 6 février 1980). Avec Elise Caron, François Cluzet, Philippe Lebas, Genevieve Fontanel, Christian Clavier, Patrick Chesnais, Henri Garcin, Michel Puterflam, Philippe Clévenot et Hélène Vincent..

Après un premier film autobiographique, "Diabolo Menthe", Diane Kurys poursuit sur la même voie avec "Cocktail Molotov" un film qui retrace ses souvenirs de "Mai 68"... et qui justifie sa ressortie cinquante ans après les dits événements.

Ceux qui s'attendront à des barricades, des occupations d'université, des reconstitutions de la Sorbonne et de la rue Gay-Lussac, ceux qui s'imagineront y découvrir la face poupine et rigolarde de Daniel Cohn-Bendit en seront pour leurs frais : le trio, vaguement "julejimien" du film de Diane Kurys va s'évertuer, avec un malin plaisir, à éviter toute la grande "Histoire" soixante-huitarde pour s'en aller vivre leur propre Mai 68.

Apparemment loin des pavés et des slogans, les trois personnages de "Cocktail Molotov" vont être les premiers à expérimenter ce que Mai 68 donnera le loisir de vivre à tous les jeunes gens de leur génération. Amour libre, goût du voyage, envie d'un monde nouveau et d'un idéal autre que le prévisible triptyque métro-boulot-dodo, les aspirations des pieds nickelés de la cinéaste décrivent bien l'esprit soixante-huit.

Evidemment, quarante ans après sa sortie, "Cocktail Molotov" de Diane Kurys a pris quelques petits coups de vieux. Si ce n'est pas un impérissable chef d'oeuvre, il garde en lui une part de cette naïveté qui faisait le charme des jeunes gens d'avant l'ère numérique et du haut-débit.

La composition du trio y est pour beaucoup : deux d'entre eux, ont quasiment disparu (même si Elise Caron existe bel et bien dans le domaine de la musique), pendant que le troisième s'est fait un grand nom.

Ce mélange entre deux inconnus et une star, pas prévu évidemment par Diane Kurys, crée une étrangeté dans leurs rapports et dans l'équilibre du film même. Comme si, il y avait une part documentaire et une part fictionnée identifiable par le devenir des trois héros.

Comme dans "Diabolo Menthe", la présence d'Yves Simon comme musicien, à laquelle s'ajoute cette de Murray Head pour la chanson du film, apporte au film un goût nostalgique qui sied à la manière d'évoquer la période choisie.

Nostalgie dépourvue de niaiserie puisque la conséquence principale de Mai 68 pour Anne sera de se voir aux prises avec la question fondamentale qui empoisonnait les jeunes d'alors : celle de l'avortement dans un pays où l'IVG est interdite et son recours encore lourde de conséquences pénales.

Road movie paradoxal qui s'arrête plus près du Grand Canal de Venise que des rues germanopratines, "Cocktail Molotov" se regarde comme l'un des seuls témoignages fictionnés sur "Mai 68". Son intérêt demeure, et même s'amplifie, puisque cette comédie populaire se fie des enjeux politiques immédiats, pour dessiner tout l'apport sociologique que ce Mai bouillant bouillant a laissé sur la société française.

François Cluzet dans son vrai premier rôle est déjà clivant et l'on se demande pourquoi il a persévéré avec succès dans un métier qui semblait davantage destiné à ses deux compagnons et particulièrement à Elise Caron, excellente dans un rôle finalement assez difficile.

"Cocktail Molotov" de Diane Kurys se verra ou se reverra avec plaisir et l'on s'interrogera encore une fois sur les raisons qui font que le cinéma français ne fournisse pas beaucoup de films comme celui-ci, c'est-à-dire en prise directe avec son histoire récente.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=