Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Early Man
Closing in  (Matador / Beggars)  octobre 2005

1989 : un voyage scolaire en Allemagne vient bouleverser votre vie tranquille de collégien provincial : votre corres' est super bizarre : il est nourri au grain (de houblon de préférence), a les cheveux longs et permanentés et porte un pantalon noir super étroit, des bandeaux de tennis aux poignets et une superbe veste en jean sans manche ornée de badges en tissu brodés avec des noms de groupes inconnus : Iron Maiden, Judas Priest, Saxon, Helloween, Metallica.

Vous êtes limite terrorisé, car dans le genre subversif, vous êtes loin du compte avec votre look de communiant et votre culture musicale qui se limite à Midnight Oil ou aux peu fréquentables Simple Minds… Mais bon, sous ses airs de Hun mal luné, votre corres' est plutôt cool et il vous initie de bon cœur aux joies de ce qu'on appelle le Heavy Metal.

Vous rentrez métamorphosé, et le corres' vous envoie des cassettes de Steve Vai, Metallica, Wasp, Slayer… Votre mère vous trouve changé, une cacophonie s'échappe sans cesse de votre chambre, vous vous laissez pousser les cheveux et votre trousse est barbouillée de noms aussi avenants que Morbid Angel, Megadeth, Manowar. Votre maman s'inquiète et regrette que vous ayez pris allemand en deuxième langue…

Et puis au lycée et à la fac tout change : vous ne jurez que par Sonic Youth, le Shoegazing et Tortoise voire le free jazz… Vous copiez tous ces groupes ultra cools sur vos vielles cassettes, vous jetez vos T Shirts de Judas Priest et consorts. C'est décidé, le Hard-Rock, c'est ringard et c'est uniquement pour les blaireaux…

Et puis courant septembre 2005, vous tombez sur le Closing In du groupe Early Man.

Au début, vous pensez à une blague de potache. Vous vérifiez le label : le disque est bien sur Matador, bien connu pour accueillir la crème du rock indé américain, mais vous n'en croyez pas vos oreilles.

La musique qui sort des enceintes sonne comme une compile de 90 : vous jurez entendre des inédits de Judas Priest, des solos interminables à la Steve Vai, plus loin vous êtes persuadé de reconnaître un riff de Metallica circa Ride The Lightning, avec en prime un clone vocal de James Hetfield … Même le titre fait peur : "Evil Is" .

Mais en fait, les onze titres de cet album sont du même acabit, soit onze hymnes révérencieux envers le Speed Métal, le Hard-Rock ou encore le Heavy Métal. Au début, ce disque fait doucement sourire, et puis au milieu du disque, vous vous prenez au jeu, tapez du pied et remuez la tête d'avant en arrière. En fait, c'est plutôt bien fait…

Même s'il y a peu de chance que ce disque devienne votre disque de chevet, à moins d'être fan inconditionnel de métal, vous pourrez l'écouter peinard à la maison, quand vos potes péteux et prétentiards qui écoutent uniquement les disques d'improvisation de Thurston Moore ne sont pas dans les parages…

 

Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=