Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Gros diamant du Prince Ludwig
Théâtre Le Palace  (Paris)  août 2018

Comédie d'Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shields, mise en scène de Gwen Aduh, avec Jean-Baptiste Artigas, Aurélie de Cazanove, Pierre Dumur, Lionel Fernandez, Stephan Imparato, Jean-Marie Lecoq, Nicolas Reynaud, Mathilde Ripley, Pascal Provost et les musiciens, Julien Pouletaud et Aidje Tafial.

Sous un titre plus évocateur par son vrai-faux double sens que l'original, "The comedy about a bank robbery", la Compagnie des Femmes à Barbe a le nez fin et fait mouche avec "Le Gros diamant du Prince Ludwig" récompensée par le Molière de la meilleure comédie 2018.

Après "Les Faux British", moliérisé en 2016 et toujours à l'affiche, Gwen Aduh et Miren Pradier proposent une adaptation survitaminée d'une comédie parodique puisée à nouveau dans le même répertoire.

Celui du jeune trio britannique formé par Henry Lewis, Jonathan Sayer et Henry Shield qui connaît les classiques du comique loufoque, de ses aînés anglo-saxons du sextet des Monthy Python au ZAZ (David Zucker, Jerry Abrahams et Jerry Zucker) signataire de la série cinématographique du "The Naked Gun" connue hexagonalement sous le titre "Y a-t-il un flic pour...?".

Située dans les années 1950 avec une iconographique "Happy Days" et composée de personnages archétypaux traités avec une potacherie assumée, la partition, instillée de références cinématographiques contemporaines, décline toutes les formes du comique dans un empilement de gags à gogo et hybride les codes du slapstick du cinéma burlesque américain, de la satire des comics, et du théâtre de boulevard avec les portes qui claquent.

La mise en scène survitaminée de Gwen Aduh sur un rythme qui, s'il commence mid-tempo, va crescendo pour s'emballer dans des scènes d'anthologie dont la primeur est laissée au spectateur, relève le défi de l'annonce promettant "une pièce où on s’aime comme dans "Chantons sous la pluie", on frémit comme chez Tarantino, on retient son souffle comme dans "Ocean’s Eleven" et on rit comme chez les Marx Brothers".

Et il dirige une épatante brochette de comédiens qui jouent avec brio le jeu - et le sur-jeu - qui ressort souvent à de la haute voltige, et ce même dans son sens propre, pour narrer cet abracadabrante aventure à rebondissements.

Soit un braqueur beau gosse (Lionel Fernandez) qui s'échappe de prison avec l'aide d'un maton dévoyé (Nicolas Raynaud aux mimiques de personnage de cartoon) pour voler le diamant qu'un prince hongrois a déposé dans la succursale de la City Bank de Minnéapolis avec la complicité sa girl-friend (Mathilde Ripley manière pin-up gourde mais néanmoins arnaqueuse) qui n'est autre que la fille de son directeur (Jean-Marie Lecoq).

Colérique, celui-ci tyrannise son personnel dont son souffre-douleur patenté (l'homme-caoutchouc Pierre Dumur) sans cependant impressionner sa gironde guichetière (Aurélie de Cazanove façon Marilyn quadra nymphomane également au chant) mère d'un jeune pickpocket (Pascal Provost) qui en pince pour la jeune fille précitée.

Un policier esbroufeur (Stephan Imparato) quasi homonyme de l'interprète du Walker Texas Ranger et une formation de musiciens-chanteurs Jean-Baptiste Artigas (clavier), Julien Pouletaud (contrebasse) et Aidje Tafial (batterie) qui fait aussi efficacement l'acteur, complètent une line-up survoltée et émérite pour un hilarant et fédérateur divertissement.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=