Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stephen Malkmus
Interview  (Paris)  22 septembre 2005

Quelques heures avant son concert au Café de la Danse, Stephen Malkmus se confiait au micro de Froggy's Delight….

La grande mode ces derniers temps est de reformer les groupes cultes des années 90. Tes anciens camarades, les Pixies, Dinosaur Jr ont tous repris du service. Tu n'as pas été tenté de faire de même avec Pavement ?

Stephen Malkmus : Nan, ce n'est pas pour nous. Ca ne fait pas si longtemps que nous sommes séparés. En ce qui me concerne, ça serait une forme de régression. Pour s'amuser, pourquoi pas? Mais pour le moment, je ne trouverais pas amusant de retourner avec les anciens membres de Pavement et de rejouer ces vieux morceaux. Dans cinq ou dix ans, pourquoi pas ? Mais il faudra que les autres membres du groupe soient d'accord.

Mais c'est tout à fait envisageable ?

Stephen Malkmus : Ca pourra être très drôle, quand je serai un peu plus vieux, en train de repenser à mon passé. Je n'ai rien contre la nostalgie, c'est une très bonne chose parfois, mais en ce moment, je suis très occupé par mon nouveau projet, par l'envie de faire de la musique, de tenter de nouvelles choses .

Quelles choses ont changé dans ta manière de faire de la musique depuis que tu n'es plus au sein de Pavement ?

Stephen Malkmus : Je n'ai plus à jouer de morceaux « fardeaux », qui ne voulaient plus rien dire grand-chose pour moi à la fin de Pavement. Et puis jouer avec des gens différents, créer de nouvelles connections, explorer de nouveaux horizons musicaux, c'est quelque chose de très important pour un musicien.

A t'entendre, il n'y a pas beaucoup nostalgie pour tes années "Pavement"?

Stephen Malkmus : Nous avons certainement influencé une certaine scène, d'ailleurs je ne serais pas là sans Pavement. Ce groupe représente les meilleures années de ma vie, toute ma jeunesse en quelque sorte. Mais bon, c'est le passé, je ne veux pas trop m'appesantir dessus. Maintenant si les gens qui viennent voir mes concerts le font pour le lien que je représente avec Pavement, pas de problème. C'est assez difficile comme ça d'avoir un public, donc ça ne me gêne pas.

Tu t'es toujours fait remarquer pour tes paroles singulières au sein de Pavement, en jouant beaucoup sur la musicalité, et l'association d'images farfelues. Tu n'as jamais tenté d'écrire de la poésie surréaliste ?

Stephen Malkmus : C'est ce que je fais, en essayant de greffer des mots sur de la musique, c'est ma vision de la poésie…Mais je ne me considère pas comme un poète, je ne me sens pas assez à l'aise avec les mots. Je ne sais pas comment fonctionne la structure d'un poème moderne. Je comprends la poésie de T.S Eliot ou Walt Whitman, mais disons que je ne maîtrise pas les outils littéraires nécessaires afin d'écrire de la poésie moderne.

Participes-tu toujours aux Silver Jews (Ndlr : avec David Berman) ou est-ce uniquement le projet de David maintenant ?

Stephen Malkmus : Nous avons enregistré un nouvel album, sur lequel j'ai joué et qui est plutôt pas mal, qui sortira dans quelques mois. J'ai toujours l'impression de faire de la promo pour les Silver Jews… A chaque fois je lui dis : "David, il faut que tu viennes." On me demande toujours des nouvelles des Silver Jews, ce que j'apprécie, mais il faut absolument qu'il vienne en Europe… Pour ses fans…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Real Emotional Trash de Stephen Malkmus and the Jicks
Articles : Listen in Bed - La sélection de Stephen Malkmus (Saison 3 Emission 5)
Stephen Malkmus en concert au Café de la Danse ()
Stephen Malkmus en concert au Café de la Danse (22 septembre 2005)
Stephen Malkmus en concert au Festival Primavera Sound 2008
Stephen Malkmus en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
Stephen Malkmus en concert au Festival La Route du Rock #22 (dimanche 12 août 2012)


Julien P.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=