Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un gentleman à Moscou
Amor Towles  (Editions Fayard)  août 2018

C’est un véritable best-seller que nous propose les éditions Fayard avec la parution du dernier livre d’Amor Towles, Un gentleman à Moscou. Déjà vendu à plus d’un million d’exemplaires, il a été désigné comme l’un des meilleurs livres de l’année 2016 par de nombreux grands quotidiens américains. Amor Towles, de son côté, n’est pas non plus un inconnu chez nous puisque c’est une des grandes figures de la littérature américaine contemporaine, déjà auteur de La règle du jeu il y a quelques années.

Ici, force est de constater que les éditions Fayard ont mis les petits plats dans les grands pour nous proposer une superbe édition de ce livre avec un ouvrage, un objet particulièrement beau et soigné et une superbe qualité de papier. Une fois encore, à côté de ça, je persiste à penser que le numérique n’est rien. Vive le papier, et pour longtemps j’espère.

Venons-en au contenu maintenant, en saluant le superbe travail de traduction de Nathalie Cunnington. L’histoire se déroule au début des années 20 en Russie. Le Comte Alexandre Ilitch Rostov, un aristocrate impénitent aux manières aussi désuètes qu’irrésistibles, est condamné par un tribunal bolchévique à vivre en résidence surveillée dans le luxueux hôtel Metropol de Moscou, où il a déjà ses habitudes, à quelques encablures du Kremlin.

Acceptant joyeusement son sort, le sémillant Comte Rostov va alors hanter les couloirs de cet édifice, ses salons feutrés et ses restaurants, pour nouer des liens avec le personnel de sa prison dorée. Il va y rencontrer aussi des diplomates de passages, des actrices renommées et les nouveaux maîtres de la Russie soviétique. Il va aussi rencontrer Nina, une jeune fille de neuf ans, qui va bouleverser le cours de sa vie bien réglée au Metropol.

C’est donc un huis-clos que nous propose Amor Towles, un huis-clos durant trois décennies qui va nous raconter la vie de ce comte retranché à l’intérieur d’un hôtel qui va voir défiler l’histoire de son pays au travers d’évènements politiques importants et de rencontres fortuites.

L’ouvrage se découpe en quatre parties, allant de 1922 à 1954, un an après le décès de Staline. Au détour de la vie de cet homme dans cet hôtel qu’il ne peut pas quitter, l’auteur nous livre une fresque de l’URSS incroyable, faite d’événements historiques, de références culturelles et gastronomiques.

La grande qualité du livre, au-delà de l’écriture superbe de l’auteur mêlant sérieux, tendresse, émotion et humour, vient de l’originalité de l’histoire qui nous fait vivre l’évolution d’un pays sous le prisme d’un "prisonnier" reclus dans un hôtel de luxe.

Ce roman est d’une grande élégance, à la hauteur du raffinement de sa couverture. Il se lit avec plaisir, encore plus pour moi qui est un passionné d’histoire. L’intrigue, si on peut parler d’intrigue, repose essentiellement sur les déambulations du personnage principal dans les nombreux recoins de cet immense hôtel et sur ses rencontres auprès de multiples personnages variés et attachants.

Un gentleman à Moscou est donc un excellent livre, à la dimension historique, culturelle et politique qui vous fera passer un moment de lecture particulièrement agréable. Vous vous rendrez alors compte du talent immense que possède la littérature pour nous faire voyager… tout en restant dans un hôtel.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Amor Towles
Le Facebook de Amor Towles


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=