Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Retour à Lemberg
Théâtre de la Colline  

Spectacle musical d'après un texte de Philippe Sands, mise en scène de Nina Brazier, avec Natalie Dessay, Katja Riemann, Philippe Sands, Laurent Naouri et Guillaume de Chassy.

France Culture et le Théâtre de la Colline s'allient périodiquement pour l'enregistrement en public de lectures de grands textes. L'année dernière, on avait eu la chance d'assister à une lecture mise en espace et en musique - en la présence de David Grossman, son auteur - d' "Un cheval entre dans un bar".

Cette fois-ci, c'est "Retour à Lemberg" de Philippe Sands qui fait l'objet de ce qu'on peut appeler un vrai spectacle, mêlant lecture et musique. L'enregistrement de ce moment privilégié sera diffusé le dimanche 9 décembre 20ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Car "Retour à Lemberg", sous-titré "Un chant du bien et du mal" est une espèce d'"essai-enquête" sur la naissance du droit international moderne sorti des jugements proclamés au Tribunal de Nuremberg à l'encontre des principaux "dignitaires" du Troisième Reich.

"Essai-enquête" ou "roman-enquête", les deux propositions sont recevables puisque l'oeuvre de Philippe Sands est aussi passionnante qu'un roman de John Le Carré. Il raconte l'histoire parallèle de deux juristes - comme lui - qui sont à l'origine des deux visions du droit international post-seconde guerre mondiale : d'un côté, Raphaël Lemkin, qui a introduit la notion de "génocide" et de l'autre, Hersch Lauterpacht, inventeur des "crimes contre l'humanité".

Pas vraiment sur la même longueur d'ondes, ils ne se sont jamais rencontrés alors qu'ils étaient tous les deux - avant de devenir de brillants juristes britanniques - issus de Lemberg, en Pologne (aujourd'hui en Ukraine).

Lemberg... qui est aussi le lieu de naissance de la grand-mère de Philippe Sands, qui, comme presque toute les ascendants de Lemkin et de Lauterpacht ont été exterminés alors que la Pologne était gouverné par Hans Frank, ancien avocat d'Adolf Hitler et l'un des condamnés à mort à Nuremberg. Homme de culture, Frank était la caricature du nazi mélomane, ami de Richard Strauss par exemple, et amateur d'art (il s'était accaparé la "Dame à l'hermine" de Léonard de Vinci).

Tout cela donne à Philippe Sands, lecteur efficace à joli accent de sa propre œuvre en compagnie de Natalie Dessay et de Katja Riemann, matière à de grands paradoxes que d'aucuns trouveraient sujets à caution, mais qui, dans le flot de son récit, font leçon. Sands aime le vertige et sait le faire partager : le voilà lui, le petit-fils des victimes du nazisme devenu l'ami du fils de Hans Frank.

Cambridgien comme ses deux juristes dont il suit l'aventure intellectuelle, il est le pur fruit de cette culture anglaise élitiste qui s'approprie facilement tous les mérites. Ainsi, c'est René Cassin qui a obtenu le Prix Nobel pour avoir élaboré la Déclaration universelle des droits et de l'homme, et il est, comme les juristes américains et russes présents à Nuremberg et après, réduit dans "Retour à Lemberg" à un rôle subalterne.

Sur le fond, Philippe Sands est de l'école de George Steiner, amateur britannique, comme on l'a dit, de théories paradoxales et très brillantes qui laissent pantois quand il les énonce et qui, une fois le temps de la réflexion arrivée, s'avèrent beaucoup moins pertinentes...

Reste qu'en tant que spectacle, ce "Retour à Lemberg" restera inoubliable en grande partie grâce à la présence du baryton-basse Laurent Naouri.

Accompagné au piano par Guillaume de Chassy, il est aussi phénoménal en interprétant Berthold Brecht mis en musique par Hanss Eisler qu'en chantant "Insensiblement" de Paul Misraki ou le magnifique "Anthem" de l'incomparable Leonard Cohen. Pareillement, le toucher pianistique de Guillaume de Chassy, interprétant Bach ou Rachmaninov, vaut à lui seul le déplacement.

On n'oubliera pas le beau travail de Pascal Deux inspiré de la mise en scène de Nina Brazier, qui fait d'une lecture bien plus qu'une lecture et donnera envie à tous de découvrir le travail littéraire de Philippe Sands qu'il faut lire, même s'il donne à Lemkin et Lauterpacht un trop beau rôle dans une histoire qu'il faut aussi ramener à une dimension plus modeste puisque les notions dégagées de "crimes contre l'humanité" et de "génocide" semblent n'avoir aucune prise sur les exactions des grandes puissances et de leurs alliés.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=