Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Origines
Chapiteau Arlette Gruss  (Paris)  novembre 2018

Spectacle du Cirque Gruss.

Chez les Gruss, le cirque équestre est une affaire de passion, de famille et de transmission. Et pour leur 44ème création, "Origines", Alexis Gruss, les tempes grisonnantes mais l’œil et la chambrière toujours aussi alerte, représentant de la quatrième génération des Gruss, propose un spectacle hommage qui met en exergue les trois piliers de son art.

Et si les Gruss sont réputés depuis des décennies pour leurs spectacles équestres, jamais création n’aura autant célébrée leur amour et leur respect du cheval puisque "Origines" fête l’anniversaire des 250 ans de la création de la piste par le cavalier Philip Astley et honore les grands artistes fondateurs de l’art tel que pratiqué par la famille Gruss que sont Antonio Franconi, Andrew Ducrow ou encore François Baucher qui ont chacun un ou plusieurs tableaux qui leur sont dédiés.

Le spectacle, pensé en deux volets bien distincts s’ouvre donc au 18ème siècle au son des trompettes et tambours pour faire revivre défilés militaires et charges de cavalerie avant de s’offrir une plongée en plusieurs tableaux successifs dans l’histoire de la création équestre.

Sabre, voltige, quadrille équestre et numéros de clown du tailleur de régiment (Firmin Gruss) et du cheval Gibraltar (qui fit beaucoup rire les enfants ce soir-là) s’enchaînent sans temps mort avec en point d’orgue l’onirique et élégant ballet aérien cadencé par le pas de l’équidé de la magnifique et talentueuse trapéziste Svetlana Lobova, les incroyables sauts de Romuald Bruneau et les acrobaties à cheval et cerceaux de feu de Charles Gruss ou encore la poste à 17 chevaux toujours de Charles Gruss, un grand classique de la famille qui a su réunir sur la piste jusqu’à 26 chevaux (dans l’opus précédent "Quintessence").

Pour son deuxième volet sobrement intitulé "La dynastie Gruss", c’est au tour de la famille et la transmission d’être mises à l’honneur avec sur la piste trois générations de Gruss, trois manières de mettre en pratique les 3 grandes disciplines équestres de la piste que sont la liberté, le haute école et l’acrobatie équestre, 3 façons d’assimiler le savoir-faire acquis en héritage et enrichi années après années pour en arriver à sa forme actuelle.

Dans la Famille Gruss, il y a d’abord le patriarche, Alexis, qui excelle dans les numéros de dressage et pas de deux en harmonie avec ses étalons complices, sa femme Gipsy née Bouglione et saltimbanque dans l’âme qui insuffle son esprit d’amazone à la troupe, ses fils Stephan et Firmin et leurs propres enfants. Stephan l’ainé, le plus "artiste" signe année après année les mises en scène et collaborations artistiques (on se souvient le la fructueuse rencontre avec la compagnie des Farfadais qui avait donné les très beaux Pégase et Icare et "Quintessence") et le cadet Firmin, le "performeur", aussi bon cavalier ou voltigeur que musicien et également responsable technique et administratif de l’entreprise familiale.

La nouvelle génération n’est pas en reste, à commencer par les jumeaux aux multiples talents Charles et Alexandre, tout à la fois acrobates, jongleurs, jockey, clown ou batteur, chanteur et guitaristes accomplis, Louis et Joseph les cadets prometteurs par leurs capacités équestres et comme leurs ainés saltimbanques émérites (avec Louis Gruss dans un très réussi et tournoyant numéro de roue allemande), et même les petites Jeanne et Célestine, 12 et 8 ans, déjà pleines d’aisance.

Geoffrey Berhault en guest star nous promène sur son fil de fer, discipline chère à Gipsy, tandis que les 4 petits fils Gruss offrent un savoureux moment de jongleries haut en couleur et aux sonorités pop électro interprétées en live par les ainés. Mais c’est le duo amoureux dans les airs et à cheval de Svetana Lobova et Firmin Gruss qui compose l’instant de grâce et d’harmonie le plus remarquable de cette deuxième partie, résolument ancrée dans la modernité.

Fil conducteur de toute la narration, Eva Poirieux, accompagne de sa voix chaude et pure tout le spectacle, s’offrant même un duo à la guitare sèche avec Alexandre Gruss pour un baller équestre en noir des plus romantiques. Elle donne corps et profondeur à toute la partie instrumentale, dirigée d’une main de maître par Sylvain Rolland, accompagné en live de ses dix musiciens (Christophe Gonnet au trombone, Ivan Kabok à la guitare, Cyril Moret et Smaël Shérif au saxo et à la flûte, Massimo Murgia à la basse, Pascal Rioux Balzano et Nicolas Sausseau à la trompette, Julien Teissier au piano).

Les lumières de Jean-Charles Pfauwadel subliment habilement la piste par un jeu de deux anneaux concentriques qui ne sont pas sans rappeler les chandeliers et lustres à la bougie des spectacles d’antan, et auxquelles viennent s’ajouter au fur et à mesure que l’on traverse les époques des éclairages de plus en plus sophistiqués tandis que les costumes de Bruno Fatalot, travaillés jusque dans leur moindre détail, viennent étayer les deux univers imaginés par Stephan Gruss entre tradition romantique (costumes d’époques et longues robes blanches) et modernité stylisée (velours et cuirs noirs, matières fluides et près du corps).

Si "Origines" s’annonce de par son titre et sa note d’intention comme un retour sur le passé, cette création resserrée autours de ce qui a fait l’excellence et la renommée de la famille Gruss, à savoir l’art équestre de la piste, est un cran au-dessus des précédentes et ancre la troupe dans une modernité inventive et pourtant respectueuse de sa tradition et de son héritage, ou l’art de se réinventer dans la continuité.

Un vrai tour de force ! Ce spectacle familial de plus de 2h20 (avec entracte) réjouira sans conteste les petits comme les grands jusqu’au salut final de la troupe… à cheval bien entendu.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=