Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rhésus - The Duke Spirit
La Maroquinerie  (Paris)  20 octobre 2005

Après le mini-album Meanwhile (at) the party très prometteur, le trio de Rhésus sort son premier album Sad disco qui est une parfaite réussite. Un son personnel, un réel talent d'écriture de chansons pop-rock qui accrochent l'oreille et une production de grande qualité.

Est venu aussi le temps de défendre l'album en live et c'est avec plaisir que nous retrouvons ce jeune groupe sympathique sur la scène de la Maroquinerie.

Première date pour éprouver les nouveaux titres, premières émotions et incertitudes. Autant le dire tout de suite, même si pour les fans de musique il s'agit d'une évidence, le concert ne sera pas la reproduction de l'album.

Le concert démarre avec "The actress" qui permet de retrouver immédiatement le son Rhésus. Suivront "Smile", "Back in town", le tubesque "Sad disco", "Just let go" et le décapant "Bikini test".

Les morceaux sont exécutés avec une énergie remarquable.

La rythmique de Simon Nodet est toujours aussi affutée et il se donne à fond même si ses baguettes savent dompter leur énergie redoutable pour se faire plus légères.

 

Sur "You and me" qui vire au maelstrom sonique, Aurélien Marie, chanteur investi et doté d'une vraie présence scénique, finit à genoux.

Difficile de reste indifférent à sa prestation qui s'avère tout autant habitée pour "Daylight" quand il échange la guitare pour le clavier.

Le trio fonctionne bien et ne s'économise pas sur scène ce qui donne un concert pêchu où le rock domine et où on sent une forte tendance noisy. Ce qui démontre également la bonne composition des morceaux.

 

Si la présence de Laura Rosello est toujours discrète, sa basse est efficace et elle assure la deuxième voix et les choeurs avec des intonations qui ne sont pas sans rappeler celles de P.J. Harvey.


Le concert s'achève. Les applaudissements fusent. Rhésus revient pour un rappel apocalyptique avec "Shooting star" pendant lequel Aurélien se bat frénétiquement avec sa guitare. Simon tape sur ses fûts avec toute son reste d'énergie. Laura sourit. Puis tout finit en douceur.

Rhésus manifeste un réel et fort potentiel en album comme en live. A suivre donc de près.

A Rhésus succède The Duke Spirit, groupe anglais encore peu connu, qui se range dans les groupes de rock à guitares et à fille qui oeuvre dans le old garage.

Un quatuor de musiciens un rien arty déverse un mur de son sur lequel hurle Leila Moss, une blonde ravageuse en jeans compressif et chemise collante.

Les morceaux se suivent et se ressemblent. Ca déménage et débouche les oreilles.

La Maroquinerie s'est un peu vidée et le groupe finira en petit comité. Sont restés les fans ultimes.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Meanwhile (at) the party de Rhesus
La chronique de l'album Sad Disco de Rhésus
Rhésus parmi une sélection de singles (juillet 2007)
La chronique de l'album The Fortune Teller Said de Rhesus
Rhésus en concert au Nouveau Casino (14 décembre 2005)
Rhésus en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (mercredi)
Rhésus en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
L'interview de Rhésus (11 juin 2004)
L'interview de Rhésus (26 septembre 2005)
L'interview de Rhesus (26 avril 2006)
L'interview de Rhésus (septembre 2007)
La chronique de l'album Neptune de The Duke Spirit
The Duke Spirit en concert au Festival La Route du Rock - Collection Hiver 2006

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of Indie)


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=