Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Queen Adreena - Sexypop
Nouveau Casino  (Paris)  23 octobre 2005

C'est la 3 ème fois en quelques mois que Katie Jane Garside, voix et surtout corps, de Queen Adreena, vient nous offrir son charme et sa sensualité. Après le Batofar en juin, Bercy en 1 ère partie de Marilyn Manson quelques jours plus tard, l'ancienne chanteuse de Daisy Chainsaw et sa bande, reviennent pour un concert bondé au Nouveau Casino.

Sexypop a pour tâche d'ouvrir la soirée. Le trio d'Angers monte sur les planches un peu tard, annulation de Sleepers (argh !) oblige.

Des titres entre pop et punk, frais, faciles à retenir, fait pour être repris en chœur… : le power trio dans sa plus belle expression.

Malgré une certaine retenue sur scène et une timidité latente (pourtant ces gars là n'en sont pas à leur coups d'essais), Sexypop gagne son pari de "chauffeur de salle", position à la fois bâtarde et parfaite.

Bâtarde, je ne m'explique pas…Parfaite, car quoi qu'il arrive, vous n'êtes "que" la 1 ère partie. Vous laissez le public soit conquis soit indifférent : rien à perdre, total bénéf !

Bref, Sleepers annulé (re-argh !), on passé direct à Queen Adreena.

Après une attente plus que longue, le groupe arrive. Je dis le groupe, mais il faut être honnête, Queen Adreena se résume quand même à sa chanteuse. Elle est le centre de tous les intérêts et de tous les regards (et pas seulement les regards…certains ont eu la main un peu baladeuse).

Elle débarque, bouteille de blanc à la main, en robe rose, rouge à lèvres étalés à la truelle, et entame le concert par un "Kitty collar song" un peu brouillon.

Si musicalement, le début du set est un peu moyen, visuellement on prend son pied. Mlle Garside ondule son frêle corps et rend le terme de sexy rock en parfait accord avec sa musique.

Elle semble totalement perdue, les yeux dans le vague, les gestes rapides et imprécis, mais elle contrôle de bout en bout un show bien mieux rodé qu'il n'y paraît.

Si elle grimpe sur une chaise, prend des poses lascives, se déhanche, crie, chuchote…elle a une parfaite maîtrise de son art.

Elle est, sans qu'elle ne fasse rien pour (de visible en tout cas), le chef d'orchestre du groupe. Le batteur (une brute habillé en marin), le bassiste (un inconnu beau gosse à l'air absent), et Crispin le guitariste (sorte de pantin surlooké et seul membre d'origine du groupe avec Katie) sont calés sur les facéties de leur leadeuse.

Au fil des morceaux ("Medecine jar", "Pull me under", "Pretty like drugs"…), la sauce commence à prendre et la magie opère. Le public est totalement réceptif et se déplace en fonctions des positions de la chanteuse, créant des vagues oppressantes qui rendent difficile le travail du cameraman devant moi.

Même si j'ai été un peu déçu d'un point de vue strictement musical, le côté visuel du set fut très plaisant.

Katie Jane accroche le regard, on reste fixé à elle et à son charme fragile de petite fille. Elle semble flotter dans un autre monde…le sien.

Elle séduit, charme, émeut…elle captive. C'est là l'apanage des grands leaders (leadeuse pour l'occasion).

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The butcher and the butterfly de Queen Adreena
Queen Adreena en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (jeudi)

Crédits photos: Romain


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 26 mai 2024 : On prépare le summer brain

Le summer brain, c'est comme le summer body mais pour les gens qui préfèrent en avoir dans la caboches plutôt qu'épater la galerie avec leurs pectoraux. Chez Froggy's on essaie de fournir de la matière grise depuis plus de 20 ans ! et n'oublez pas, vendredi 26 c'est la MAG #86 en direct sur notre TV !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaines Youtube et Twitch.

Du côté de la musique :

"L'écho des brasiers" de Arbas
"Can't kill me twice" de Blue Deal
"Pasticcio, Paris 1801" de Ensemble Hexaméron
"Venta rumba" de Ezéchiel Pailhès
"I wanna be like you" de Florian Noack
"Le futur est génial" de Jules & Jo
"Bach - Cello suites" de Thomas Jarry
La saison des festivals commencent :
- More Women On Stage #3 avec Jeanne Added, Venin Carmin, Fallen Lillies...
- Rock In The Barn #15 avec Unschooling, JC Satan, Johnnie Carwash ...
et toujours :
"Amour noir" de Bad Juice
"Session" de Bruit d'Avril
"Tonight will only make me love you more" de Caesaria
"What the thunder said" de Elysian Fields
"Une vie cool" de Matt Low
MATW, Soft Michel, Sun, Sunshade, Seppuku, Servo et Dye Crap à découvrir
"The Lake" de Morgane Imbeaud
"La balade sauvage" de Nicolas Paugam
"London tropical" de Space Alligators
"Slydee" de Sylvain Daniel
"Nos chansons préférées de WHY" c'est le 30ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
des reprises :
"Rembrant sous l'escalier" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Du cinéma avec :

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier

"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

"C'était mon chef" de Christa Schroeder
"L'embrasement" de Michel Goya
"Nouvelle histoire d'Athènes" de Nicolas Simon

"Hervé le Corre, mélancolie révolutionnaire" de Yvan Robin
"Dans le battant des lames"' de Vincent Constantin
"L'heure du retour" de Christopher M. Wood
"Prendre son souffle" de Geneviève Jannelle
et toujours :
"L'origine des larmes" de Jean-Paul Dubois
"Mort d'un libraire" de Alice Slater
"Mykonos" de Olga Duhamel-Noyer
"Des gens drôles" de Lucile Commeaux, Adrien Dénouette, Quentin Mével, Guillaume Orignac & Théo Ribeton
"L'empire britanique en guerre" de Benoît Rondeau
"La république des imposteurs" de Eric Branca
"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez
"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=