Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Minizza
Ulysse & Mona  (Brocoli)  janvier 2019

"Formé par Franck Marguin et Geoffroy Montel, Minizza devient un trio à la fin des années 2000 lorsque l’artiste Rainier Lericolais les rejoint". Créant une musique riche d’influences pop, électroniques ou expérimentales, ils vont notamment collaborer avec Erlend Øye des The Kings Of Convenience, et Erik Arnaud et Edward Ka-Spel des Legendary Pink Dots.

"Deux ans après Le Voyage au Groenland, Minizza signe la bande-originale du nouveau film de Sébastien Betbeder, Ulysse & Mona, avec Eric Cantona et Manal Issa en tête d’affiche".

C’est en ces termes que j’ai découvert le nouvel album de Minizza. Sur le respect d’une exigence jamais désavouée de l’excellent label Brocoli, je me suis donc immergé dans l’écoute de cet album, qui semble suivre le fil conducteur du film dont il est issu. Autant l’avouer tout de suite pour lever le moindre doute, je n’ai pas eu l’occasion de voir le film. Mais j’ai eu l’occasion de l’écouter. Il suffit de fermer les yeux en compagnie de ce disque et vous voilà plongé au cœur de la pellicule, les images musicales défilant sous vos tympans, sous vos paupières.

L’une des bonnes idées du disque est indéniablement d’y inclure des bribes de dialogues, ce qui rend l’immersion plus grande encore. Il est évident que ceux-ci n’ont pas été sélectionnés au hasard et tombent à point nommé, comme une ponctuation singulière pour soutenir l’atmosphère globale du disque qui, de fait, s’écoute comme le road-movie que narre le film, mais aussi et surtout, comme une œuvre globale. Il ne s’agit donc plus d’un album de chansons, ni même une bande son qui joue le rôle de madeleine de Proust pour se souvenir des passages d’un film que l’on aurait aimés, mais bien d’une suite de différents mouvements, tous indépendants les uns des autres, qui s’imbriquent comme des pièces d’un puzzle qui ne peut être achevé sans sa dernière pièce (et quelle pièce).

La principale caractéristique de la musique de Minizza, c’est son minimalisme. A l’heure où les films croulent souvent sous les musiques envahissantes, au point parfois d’en rendre les dialogues inintelligibles, ici la musique semble leur répondre. En effet, parfois un seul piano, un unique clavier, aux contours volontairement très synthétiques, pour dessiner des thèmes simples et reconnaissables qui s’enchaînent et s’entremêlent pour mieux engager une forme d’échange continu permettant ainsi de ne jamais laisser le moindre temps mort. Une synth-pop qui semble parfois directement se référer aux années 80, mais cette musique légèrement lovée dans le passé se dresse ici comme à l’avant-garde des productions actuelles, souvent clinquantes et bavardes.

Rien n’est superflu pour masquer un manque d’inspiration et chaque note s’avère judicieuse. Résumer à quelques qualificatifs et name-dropping la musique de Minizza aux voluptés électroniques serait très réducteur. En effet, les influences se croisent et se mêlent mais jamais n’interfèrent. Si la pop s’ouvre parfois la voie, ce n’est jamais aux dépends des architectures électroniques ou des nappes expérimentales. Les membres font preuve d’une belle palette sonore, sachant ainsi multiplier les sonorités et les styles, les couleurs et les textures. Tout est adroitement lié, offrant ainsi un regard constant sur une ligne d’horizon qui fuit à perte de vue, comme emportée dans un voyage sans point d’arrivée.

Pour autant, jamais la musique ne perd sa route et reste concise, et précise. Elle ne s’effiloche jamais dans les décors inutiles, et garde en elle les arrangements les plus justes possibles. Au premier abord, les bordures peuvent paraître obsolètes, mais soulignent justement la simplicité d’une musique particulièrement immédiate. C’est étrangement au duo Benjamin Lew et Steven Brown que j’ai pu innocemment penser le temps de quelques mesures, mais Minizza reste très largement singulier pour ne pas avoir à souffrir d’une quelconque comparaison. Les mélodies s’accrochent à vous en quelques notes, devenant familières dès la première approche jusqu’à "L’Impossible Éclair", générique dansant d’un disque émouvant.

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Minizza
Le Facebook de Minizza


Jack Line         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=