Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ghinzu
Electronic jacuzzi  (Athmosphériques)  novembre 2005

"Electronic jacuzzi was our first album. The songs are the 1999 original mixes but we changed the tracklisting. Why?...Because !"

A l’heure de son succès planétaire (surtout en Belgique et dans une moindre mesure dans le reste du monde), Ghinzu se payait donc le luxe de rééditer ce premier album quasi-introuvable…Pour d’obscures raisons sans doute. L’eau avait coulé sous les ponts de Belgique, et Ghinzu était devenu avec Blow l’incontournable de la nouvelle scène rock indie. Soit. Restait donc à exhumer la dépouille de ce premier album, Electronic Jacuzzi.

Passionnant sur bien des points, la redécouverte de ce premier album laisse entrevoir la folie en gestation, le silence avant l’explosion. Comme un tableau tout en esquisses, Electronic Jacuzzi explique en partie le succès de Blow, tout en restant singulièrement différent.

Comme souvent avec Ghinzu, tout débute par une ballade, "Turn up the Satan". Une comptine pour enfant, une ritournelle tout en douceur, où les influences de Bach sont déjà visibles (Ces arpèges…), Ghinzu qui prend forme. Et comme dans toute histoire, le tempo s’emballe. La rythmique quasi-militaire qui frappe. Fort. "Dolly Fisher" aurait déjà pu figurer sur la set list de Blow tant ces compositions remplissent les enceintes. Un groupe soudé derrière John Stargasm, à la voix si atypique, ressemblant à s’y méprendre à celle de Mattew Bellamy, brailleur du très-nettement-moins-bien-estimé groupe Muse. Ghinzu aiguise ses gammes.

Electronic Jacuzzi pourrait bien être "The dark side of Ghinzu", tant le réagencement des titres laisse entendre une noirceur palpable et présente. Dragon, messe funèbre, dresse le tableau du groupe en devenir, pour l’instant à la recherche de ses repères.

"Thoughts behind the scene" enfonce le clou et assoie la domination du piano sur l’ensemble de l’album. Les passionnés de "Sweet love" ou "Sea side friends" apprécieront. Plus intimiste et pourtant plus expérimentale ("R2D3" et son final nucléaire…), Electronic Jacuzzi reste avant tout un formidable pied à l’étrier pour un groupe prêt à galoper loin des sentiers battus. Pour l’heure, John Stargasm et son nom de super héros assure l’essentiel, les guitares et la batterie un cran en dessous.

"Nous étions déjà prêts à l’époque d’Electronic Jacuzzi" déclarait John récemment. Des perles comme "Dracula Cowboy" en attestent, la tension monte comme un speed mal digéré et "Bingo it’s heaven" conclut le tour de manège par une longue descente prog’ très floydienne…

Au final, si "Get up" et "Revlis" restent absentes de la réédition sans trop de regrets, pourquoi avoir éludé "Rotten Star", sublime moment de furie maîtrisée ? "Parce que" répondraient sûrement la bande à Ghinzu.

Après tout, on ne peut jamais avoir totalement tort lorsqu’on est belge…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blow de Ghinzu
La chronique de l'album Mirror Mirror de Ghinzu
Ghinzu en concert à La Boule Noire (13 septembre 2004)
Ghinzu en concert au Normandy (3 novembre 2004)
Ghinzu en concert à l'Elysée Montmartre (1er février 2005)
Ghinzu en concert à l'Antipode (1er avril 2005)
Ghinzu en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Ghinzu en concert à l'Olympia (13 juin 2005)
Ghinzu en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (samedi)
Ghinzu en concert au Festival Solidays 2005 (vendredi)
Ghinzu en concert au Fil (8 avril 2009)
Ghinzu en concert à Paléo Festival #34 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Garden Nef Party #4 (2009)
Ghinzu en concert au Festival Art Rock 2010
Ghinzu en concert au Festival de Beauregard #8 (édition 2016) - vendredi 1er juillet
Ghinzu en concert au Festival Rock en Seine 2016 - Dimanche 28 août
L'interview de Ghinzu (24 mars 2009)

En savoir plus :

Le site officiel de Ghinzu


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=