Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alarm ! Les Allemands face au débarquement des Alliés
Benoit Rondeau  (Editions Ouest France)  avril 2019

A ce rythme là, je vais finir par devoir consacrer une moitié de ma bibliothèque aux ouvrages de mon copain de fac Benoit Rondeau qui n'a de cesse de me ravir avec la lecture de ces ouvrages d'Histoire concernant la seconde guerre mondiale. Ma dernière lecture le concernant traite des allemands face au débarquement des alliés. Son titre ? Alarm, alerte en Allemand, est centré sur cette journée fatidique du 6 juin 1944. Rommel lui donna le nom de "jour le plus long". Les soldats allemands, eux, durent face à l'invasion, au débarquement des forces alliées.

L'ouvrage s'intéresse donc spécifiquement à l'engagement de l'armée allemande en Normandie, plus particulièrement entre le 6 juin et le 1er juin, au cours de ces journées cruciales, lorsque se joua le sort de la campagne.

Benoit Rondeau se pose de nombreuses questions auxquelles il nous répond. La Wehrmacht pouvait-elle l'emporter ? Le mur de l'Atlantique a-t-il été complètement inutile ? La montée des renforts est-elle arrivée trop tard ? Les chefs allemands présents à l'Ouest ont-ils été à la hauteur de leur tâche le jour j et les quelques jours cruciaux qui ont suivi ? Au final, la défaite allemande était-elle inéluctable ?

Alors même si les faits concernant le débarquement en Normandie sont bien connus et que cette journée est passée à la postérité, Benoit Rondeau nous propose ici une histoire renouvelée de l'évènement en adoptant le point de vue de l'armée allemande. Il aborde la réaction de la Wehrmacht au cours des premières 48 heures de la bataille, la question de l'utilité du mur de l'Atlantique, la mobilisation des renforts et aussi la qualité du haut commandement allemand pendant la bataille, autant de thèmes souvent peu ou mal traités par les historiens.

L'ouvrage est une mine d'informations, comportant de nombreux témoignages, de nombreuses photographies en noir et blanc mais aussi en couleurs. On y trouve aussi des cartes, en fin d'ouvrage avec la bibliographie indicative et des descriptions détaillées concernant les effectifs allemands durant la période.

La lecture s'avère particulièrement intéressante et passionnante, nous permettant de découvrir la réaction timide des allemands face aux premiers parachutages et au débarquement. Les soldats allemands se retrouvent terrés dans leurs abris, espérant une vaine arrivée des panzers de réserve, accomplissant leur devoir de soldats dans des conditions particulièrement défavorables.

La partie concernant le mur de l'atlantique m'a particulièrement intéressée. Elle nous montre bien l'effort militaire conséquent pour le Reich qu'elle fut : construction de blockhaus, mise en place de mines et de centaines de kilomètres de fils barbelés. Pour autant, ce mur fut percé très rapidement, symbole d'un gaspillage de ressources.

Benoit Rondeau nous parle de Rommel, évidemment, de sa stratégie de contre attaque avec ses panzer, des choix qu'il dut faire et de l'importance stratégique de la ville de Caen. Il nous montre la difficile mobilisation des renforts allemands vers la Normandie qui aboutit à la défaite allemande, inéluctable selon l'auteur. Une défaite qu'il attribue en grande partie au Haut commandement allemand. A travers la conférence de Margival du 17 juin 1944, on y voit un Hitler imposant ses vues et repoussant les doléances de Rommel.

En conclusion, Benoit Rondeau se pose la question de sa voir si la Wehrmacht pouvait vaincre ce débarquement, ne remettant pas en cause le fait que cette armée fut un formidable outil de combat. Tout se joua lors des vingt-quatre premières heures de l'invasion, décisives pour les alliés.

Alors voilà, je me suis de nouveau régalé en lisant ce superbe ouvrage de Benoit Rondeau et je me lance maintenant dans sa nouvelle publication, Etre soldat de hitler, dont je vous parlerai bientôt.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'Empire Britannique en guerre" du même auteur
La chronique de "Jour J, Bataille de Normandie" du même auteur
La chronique de "La préparation du Jour J" du même auteur
La chronique de "La guerre du désert" du même auteur
La chronique de "Chancellorsville" du même auteur
La chronique de "3 Minutes pour comprendre. La Seconde Guerre mondiale" du même auteur
La chronique de "L'épopée du désert" et de "L'armée australienne en guerre" du même auteur
La chronique de "Le soldat britannique" du même auteur
La chronique de "Etre soldat de Hitler" du même auteur
La chronique de "Patton" du même auteur
La chronique de "Rommel" du même auteur
La chronique de "L'armée d'Hitler" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Benoît Rondeau
Le Facebook de Benoît Rondeau


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 juillet 2024 : La grande parade

C'est l'heure de la grande parade et du tintouin pour faire semblant que tout va bien depuis 1789. Mais le feu d'artifice culturel, c'est sur Froggy's Delight que ça se passe et plus précisément à Avignon ! Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y fumes avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corps" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chapelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini

"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=