Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août
Namdose - Puts Marie - Yak - Slaves - Lysistrata - Gogol Bordello - The Psychotic Monks - Foals  (Aérodrome Guéret-Saint Laurent)  22 au 24 août 2019

Jour 2 : La prog parfaite ?

On arrive sur le site du festival alors que Namdose termine tranquillement un set par terre, entouré d'un public déjà conquis. Notre truc à nous, c'est de commencer aujourd'hui avec les Puts Marie. Mais depuis le temps qu'on les suit, eux et leur incroyable fatras de styles, eux et leur posture toujours un peu "à côté", on ne peut pas vraiment être objective. L'intérêt de ce groupe est celui qu'il suscite : pas vraiment de public au départ, un auditoire fasciné à la fin. L'aura de Maxu Usata fait le reste... Un concert d'une rare beauté et d'une profondeur brute – comme à chaque fois.

Immédiatement après, le groupe Yak apparaît donc bien jeune, même si le rock dispensé s'écoute sans haussement d'épaules ni moue désapprobatrice. On déserte assez vite, en s'en voulant un peu de ne pas réussir à aduler un groupe réputé pour être excellent.

Onde de choc : Slaves, ne varietur, propose un set fait de muscles, de sueur et de rythme binaire. Le duo n'a besoin ni de faire ses preuves, ni d'attendre son public, déjanté, bondissant, avide d'un show sauvage et cathartique fait d'éructations et de provocations. Une heure plus tard, les Inspector Cluzo en feront d'ailleurs leurs choux gras, en critiquant sans filtre la musique du duo anglais, pas à leur goût, vraisemblablement. 

La petite scène n'a pas de crash barrière : qu'importe, on se faufile parmi un public serré et motivé, prêt à en découdre. On s'en sortira avec des crachats dans les cheveux, quelques bleus, une incartade musclée et une photo – ceci dit, et malheureusement, on ne nous y reprendra pas tant les conditions pour les photos sont impossibles. Pas de doute, le public de Lysistrata n'a rien de jeunes filles en fleurs, et ne fait pas honte à ces as du rock, increvables, habités, furieux, qui auraient mérité une scène à la mesure de leur talent.

Les Gogol Bordello appartiennent à ce genre un peu festif brouillon, festif enragé, qui encourage n'importe qui à faire n'importe quoi. Un bordel innommable règne sur une scène qui paraît bien trop petite pour leur délire "gypsy" et on se prend assez facilement au jeu du spectaculaire, des paillettes et des grimaces – même si on ne nage pas dans les mêmes eaux musicales...

C'est à ce moment de la soirée, quand un petit intermède de calme permet d'apprécier le cadre et le moment, qu'on se rend compte combien le Check-In Party nous permet d'apprécier tous les concerts, en intégralité. Trois scènes, certes, mais jamais de groupes en simultané : non seulement la programmation est excellente, mais en plus, on peut ne pas en rater une miette. Confort rare et applaudi.

Pour la troisième fois en trois mois, The Psychotic Monks croisent de nouveau ma route. Si le début du set est excellent grâce à cette intensité révoltée dont ils ont seuls le secret, c'est à partir du moment où Arthur Dussaux, chanteur et guitariste, décide inopinément de sauter de la scène, d'aller dans le public, d'errer dans la fosse parmi trois hommes de la sécurité stupéfaits et impuissants, que quelque chose se passe qui donnera à ce concert l'impression d'un avant parfait et d'un après bricolé. Ne réussissant pas à remonter sur la scène, trop haute, c'est finalement un élan désespéré qui permettra au morceau de se finir. Le reste sera instrumental, très "noisy", très sombre – mais un peu décevant.

On finira notre soirée avec Foals, qui, au contraire, a choisi pour ce set une tonalité très pop, légère et rosée. Les tubes s'enchaînent, de "In Degrees" à "Olympic Airways" en passant par "What Went Down" et "Spanish Sahara". Yannis Philippakis assume parfaitement son rôle de leader charismatique, porté par le public et par des riffs totalement maîtrisés. 

On ne cherchera pas l'aiguille dans la botte de foin, ni l'erreur ou la faiblesse dans cette deuxième journée de festival : le site est impeccable, le soleil tape sans sourciller, les bénévoles ont le sourire, les festivaliers que je rencontre sont aussi sympas que fous de musique, le cashless fonctionne à merveille, les concerts sont excellents, bref, même si l'on avait l'âme flagorneuse, on ne pourrait pas rêver mieux.

 

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Check-In Party
Le Facebook du Festival Check-In Party

Crédits photos : Sophie Hébert (toutes les séries sur son site)


Sophie Hébert         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=