Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ici seulement nous sommes uniques
Christine Avel  (Editions Buchet-Chastel)  août 2019

Une île grecque pendant l’été. Un lieu de vacances privilégié où se rencontrent la lumière et une mer à perte de vue éblouissante. Il y a les adultes, des archéologues venus du monde entier, des scientifiques un peu farfelus, obsédés par ce chantier sur lequel ils travaillent depuis bien longtemps.

A côté d’eux, il y a leurs enfants qui se retrouvent là, chaque année, pour deux ou trois mois. Leur monde est minuscule, limité à un coin d’île aride, une maison cernée d’un jardin luxuriant avec une crique pour piquer une tête dans la mer. Un frère et une sœur mènent la bande.

Pendant l’été, pour eux, le reste de la terre n’existe plus. Leur domaine se limite à quelques arpents d’eau profonde et de terre rouge contenus par deux sentiers et une frange rocheuse incisant la baie. Ici, seulement, ils se sentent vivre et vivent ardemment leur adolescence. A mesure que le chantier s’agrandit et connaît son heure de gloire, les enfants deviennent grands, puis s’éloignent.

Vous l’avez donc compris, c’est un roman sur l’adolescent que nous propose Christine Avel, une auteure de roman et de nouvelles qui écrit aussi pour les plus jeunes à l’école des loisirs. Ici seulement nous sommes uniques est publié aux éditions Buchet-Chastel.

L’ouvrage débute par une très belle citation de Pierre Michon, citant l’immense Faulkner qui disait "que nous possédons tous d’un territoire pas plus grand qu’un timbre-poste, et que ce qui importe n’est pas la superficie, mais la profondeur à laquelle on le creuse".

En lisant l’ouvrage de Christine Avel, cette citation résonne de mille feux. L’histoire qu’elle nous raconte traite d’un sujet simple et convenu, l’adolescence. Le lieu qu’elle nous raconte est réduit, se limitant à une minuscule île digne d’un timbre-poste. Et de tout ce minuscule, elle nous propose un très beau livre, relativement court, un peu plus de 200 pages sur un petit format qui se lit très facilement et avec grand plaisir.

Il se dégage beaucoup de nostalgie de la lecture de cet ouvrage. On suit le quotidien de ces enfants qui suivent leurs parents ayant un mode de vie hippies pour les retrouver quinze ans plus tard, de nouveau réunis, faisant une sorte de bilan de tout ce qu’ils ont pu vivre quand ils étaient gamins. On les voit grandir passant de l’enfance à l’adolescence, changer d’attitudes les uns avec les autres au fil du temps, se retrouver et se perdre de vue.

Avec cet ouvrage, Christine Avel se mue en véritable archéologue des souvenirs. Elle nous replonge autour d’une écriture poétique dans l’enfance, nous raconte des moments de vie parfois anodins qui prennent corps sous sa plume pour prendre de l’épaisseur. Les personnages du livre sont attachants, parfaits de réalisme qui nous ressemblent beaucoup. Ce qui fait que le lecteur se retrouve parfaitement immergé dans l’histoire, aidé notamment par le narrateur qui utilise le "nous" pour tout nous raconter.

Ici seulement nous sommes uniques est au final un très bel ouvrage, un superbe hommage à l’enfance et un superbe ouvrage sur l’adolescence et ses éblouissements. On ressort léger de cette lecture, comme en apesanteur, espérant ne jamais redescendre, ou le plus tard possible, de cette lecture envoûtante.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Christine Avel


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=