Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Martin Eden
Pietro Marcello 

Réalisé par Pietro Marcello. France/Italie. Drame. 2h08 (Sortie le 18 octobre 2019). Avec Luca Marinelli, Jessica Cressy, Carlo Cecchi, Vincenzo Nemolato, Marco Leonardi, Denise Sardisco, Carmen Pommella et Autilia Ranieri.

Adapter pour le grand écran "Martin Eden" le chef d'oeuvre autobiographique de Jack London est un pari risqué. On est dans l'expectative sur le résultat final, d'autant plus quand on découvre que c'est Pietro Marcello, cinéaste esthète connu pour l'instant pour des documentaires empreints de poésie et assez abscons ("Bella e Perduta", "La Boca del Lupo"), qui s'y est collé.

Il faut tout de suite rassurer les inquiets : pour son vrai passage à la fiction, Pietro Marcello réussit un quasi coup de maître. Il retrouve à la fois le souffle du livre et y ajoute son sens de l'image.

Pour cela, il a fait un choix radical : ne pas reconstituer l'époque du roman... mais ne pas non plus le moderniser. Il a décidé habilement de monter des images réelles provenant du temps de London avec d'autres provenant des années 1960-70 et de situer les scènes reconstituées dans un temps non défini au cours du vingtième siècle.

Cela donne un sentiment parfois bizarre, pas loin de ce qu'un lecteur peut imaginer dans sa lecture d'un roman d'aventures dont il se projette mentalement les scènes avec forcément moult anachronismes et imprécisions sur les vêtements, le mobilier, les types sociaux ou ethniques. Pietro Marcello s'ajoute une liberté de plus puisqu'il situe l'action de son film à Naples et sa zone portuaire.

Ce "Martin Eden" transalpin, inscrit dans un réel italien, avec les somptueux décors aristocratiques de la famille Orsini et les chaumières misérables des banlieues de Naples, les réunions politiques anarchistes ou socialistes très début de siècle et les plans sur les bateaux en partance, ne choque pas. Tout au contraire.

Interprété par le charismatique Luca Marinelli, Martin Eden, prolétaire qui devient écrivain après avoir beaucoup lu et vécu, est un vrai héros paradoxal balloté entre ses origines et sa réussite.

Entre crises de mélancolie et colères, il se bâtit une existence hors du commun pouvant à la fois disserter sur la question politique, notamment sur ce que le socialisme est, n'est pas, sera ou ne sera pas, et se pencher poétiquement sur ce qu'aimer veut dire.

"Martin Eden" de Pietro Marcello renoue avec un cinéma italien un peu perdu. D'abord, on y sent une ambition rare dans un cinéma qui a oublié l'universel. On y lit également une soif de romanesque, une envie de créer de beaux personnages comme celui de Russ Brissenden, mentor et contradicteur de Martin.

On y retrouve aussi de "belles" italiennes avec d'un côté Jessica Cressy, diaphane comme une nouvelle Dominique Sanda, et de l'autre, Denise Sardisco, appétissante et pleine de vie comme l'était Stefania Sandrelli...

Bref, "Martin Eden" de Pietro Marcello est une adaptation réussie d'un grand livre, une fresque moderne qui permet à un cinéaste prometteur d'enfin sortir du bois et de donner le début de sa mesure.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=