Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lysistrata - It It Anita - The Eternal Youth
Le Normandy  (Saint-Lô)  vendredi 18 octobre 2019

On était à la salle du Normandy à Saint-Lô (50) le 18 octobre dernier pour un superbe plateau avec deux groupes de l’excellent label bordelais Vicious Circle Records : It It Anita et nos chouchous de Lysistrata.

La soirée a débuté par le show des solides caennais de The Eternal Youth, étant rappelé qu’on avait écrit le plus grand bien de leur premier album, Me and you against the world sorti en novembre 2018.

Ensuite, c’est au tour d’It It Anita de fouler la scène du Normandy. Les belges ont livré un set survolté avec un batteur démentiel haranguant la foule. Le son live est plus dur que sur leur album avec une direction musicale plus noise que grunge. Pour finir son set, le groupe ira même jusqu'à déplacer la batterie dans la fosse et jouer au milieu d’un public (pas assez nombreux à notre goût) en extase.

Il faut reconnaître qu’après un show si généreux, il était bien difficile de passer après. Lysistrata y est toutefois arrivé en présentant de surcroît une setlist principalement orientée vers le nouvel album sorti le jour même. En live, leur musique noise-post-hardcore est d’une puissance inouïe, ça joue vite et bien. Une maîtrise technique impressionnante. Les nouveaux titres, plus directs, prennent encore de l’ampleur en live. A revoir très vite.

Quelques minutes avant cette belle prestation, on avait rencontré Lysistrata, trio composé de Ben (batteur bavard), Théo (guitariste discret) et Max (bassiste fin musicologue) dans leur loge afin de discuter de leur brillant deuxième album Breathe in / out. Si Ben apparaît comme le plus bavard, on a fait le choix de retranscrire les réponses au nom du groupe, compte tenu de la belle osmose entre eux.

Libé a dit qu’avec ce deuxième album, vous étiez déjà au "Panthéon du rock français", vous n’avez pas la pression avec ce genre de titre ?

Il faut relativiser car ce sont des phrases d’accroche de presse pour attirer le lecteur mais c’est super gentil de leur part et ça fait évidemment plaisir.

Sur cette pression à la sortie du disque, elle existe mais très légèrement car on ne se pose pas trop de questions, les morceaux sortent spontanément. On a en plus un label, Vicious, qui ne met pas du tout de pression et ça c’est une chance.

Quand, comment et où a été enregistré ce deuxième album ?

Il a été enregistré en mars dernier pendant 9 jours au Black Box à Noyant-la-Gravoyère qui est situé entre Angers et Laval. Sur le processus de création, on avait des mélanges de riffs de 2018 qui avaient été assemblés et joués pour la première fois en janvier de cette année. On a fait 5 dates pour bien les tester ensuite l’enregistrement s’est fait en mars. Max et Théo enregistrent des riffs lors des balances qui sont enregistrés au portable et ça peut lancer une idée en assemblant le tout. Une fois qu’on est d’accord sur le son, Ben écrit les paroles. Après, on peut procéder à des changements de son par rapport aux textes. Les morceaux n’arrêtent pas d’évoluer en réalité notamment avec le live.

A cet effet, l’album est réalisé dans cette perspective du live ?

Les deux sont liés, le studio influe le live et inversement. Les morceaux évoluent nécessairement.

Sinon, vous avez eu des influences particulières pour ce nouveau disque ?

Les gens disent souvent qu’on est influencé par At The Drive ou Refused. C’est vrai mais c’est trop facile. On n’écoute plein d’autres trucs : du rap, pop, classique, jazz. Nos goûts sont très éclectiques. Une personne nous a dit récemment que cet album lui faisait penser au premier album de Placebo. Tu vois, c’est intéressant d’avoir le retour des gens car c’est vrai qu’on a beaucoup écouté cet album même si on n’a jamais tenté de s’en inspirer. Sinon, ce n’est pas une influence du disque mais en ce moment, on écoute pas mal "braindrops" de Tropical Fuck Storm.

Les titres sont toujours en anglais. Est-ce qu’on peut imaginer un titre en français ?

On écoute beaucoup d’artistes anglophones et Ben qui écrit les paroles est anglais (ndlr : né à Royan précise-t-il mais ses parents sont de Bristol). Après, on ne se pose aucune limite. Tu prends dEUS par exemple qu’on adore, leur discographie est en anglais et en même temps, sur l’album Following Sea, tu as un titre chanté en Français en ouverture, "Quatre mains", qui est énorme. Tout est donc possible.

Est que vous pourriez jouer lors d’une édition du Hellfest ?

Oui carrément si ça fait plaisir à des gens. Il paraîit que c’est un beau moment. Ils ouvrent vachement leur programmation pour éviter de jouer toujours les mêmes groupes donc oui c’est possible.

Pour instant, on a plusieurs dates avec It It Anita avec qui ça fonctionne parfaitement tant humainement et musicalement. On a aussi des dates à l’étranger : en Espagne, en Allemagne ou en Belgique. On aime bien jouer en dehors de la France, on voit des cultures différentes et notre musique bénéfice alors d’une absence de limitation sonore à l’inverse de la France.

Voici terminer un entretien avec un jeune groupe pro et détendu destiné incontestablement à un bel avenir.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Lysistrata
Le Bandcamp de Lysistrata
Le Soundcloud de Lysistrata
Le Facebook de Lysistrata
Le site officiel de It It Anita
Le Bandcamp de It It Anita
Le Soundcloud de It It Anita
Le Facebook de It It Anita
Le site officiel de The Eternal Youth
Le Bandcamp de The Eternal Youth
Le Facebook de The Eternal Youth

Crédits photos : David Dreux


David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 juillet 2024 : La culture en forme Olympique

Avignon se termine et on fait le plein de spectacles formidables que nous avons découverts au festival OFF. Un peu de musique, des festivals, de quoi passer un bon été, sportif ou non ! Et pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

Festival des Vieilles Charrues #32 et toutes les photos sur Taste Of Indie
retour sur le Hellfest #17 avec Green Lung, Houle, Satyricon et beaucoup d'autres
Festival Chauffer dans la Noirceur #32 :
le vendredi avec Mike Love, Gogol Bordello, Psychotic Monks et d'autres
le samedi avec TTrruuces, Faada Freddy, Slift et quelques autres
"In the sky wirh" Gérard Loussine
"Summer sampler #11" de Howlin' Banana Bands
"Mesdames" de Mesdames
2 petites découvertes : Alfs et Harun
et toujours :
"Postindustrial Hometown Blues" de Big Special
"That golden time" de Villagers
"La maladresse" de Leila Huissoud
quelques découvertes avec The Silver Lines, Inwoods, Djinn, Coeur Joie, Pop Crimes et ODA
et toujours :
"Les chants de l'aurore" de Alcest
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"La cabane de l'architecte" au Théâtre du Collège de La Salle
"Hamlet take away" au Théâtre de l'Atelier Florentin
"Toutes les choses géniales" au Théâtre La Condition des Soies
"Agathe Royale" au Théâtre des Gémeaux
"Comme on brûle encore" au Théâtre du Cabestan
"Entrée des artistes" au Théâtre des Halles
"J'aimerais arrêtée" au Théâtre Luna / Quartier Luna
"Les enfants du diable" au Théâtre L'Oriflamme
"Momentos" au Théâtre Girasole
"Venise, récit chanté d'un corp" au Théâtre le 11
"L'arbre de Mia" au Grenier à Sel
"Au creux de mon silence" au Théâtre 3S
"Des chèvres en Corrèze" au Théâtre Episcène
"Inavouable" de Théâtre La Manufacture
"Vive" au Théâtre du Train Bleu
"Brisby (blasphème !)" au Théâtre du Train Bleu
"L'art de ne pas dire" au Théâtre La Factory, salle Tomasi
"Constellation Bobin Leprest" au Théâtre Le Verbe Fou
"Femme non rééducable" au Théâtre du Balcon
"Métanoïa, le présage du papillon" au Théâtre La Factory, Chappelle des Antonins
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :
"Gondola" de Veit Helmer
"Aventurera" de Alberto Gout
"Karmapolice" de Julien Paolini
un DVD avec "Berlin boys" de David Wnendt
"Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé
"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat
"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=