Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bombay Bicycle Club
Everything Else Has Gone Wrong  (Caroline Records)  janvier 2020

Dernier album des Bombay Bicycle Club, mais avant même d'emprunter les pistes de Everything Else Has Gone Wrong, une rétrospective est nécessaire. Pour mieux connaître et même assimiler les nuances musicales de cet album, permettons-nous de regarder le chemin musical parcouru par les Bombay.

Un premier album, en 2009 (I Had The Blues But I Shook Them Loose), tonitruant. L'encre en a coulé, et déjà étaient attribués des qualificatifs post-punk teenagers sur des morceaux engagés et qui déménageaient.

L'année d'après, étonnement ! On parlait encore il y a quelques mois de relève post-punk puis ce même groupe revient avec un album 100% acoustique, et pas de celle à déchirer les baffles mais plutôt à adoucir les mœurs. Bon, il faut l'avouer, on était plutôt sur un flop.

Loin de s'en ternir, les BBC reviennent aussi vite l'année d'après pour nous laisser découvrir un autre paysage musical du groupe. Ça se construit, des arrangements assurés et assumés, des sonorités appropriés et de nouvelles richesses de sons.

C'est bien à partir de ce troisième album que les Bombay Bicycle Club s'affirment dans un style synth-pop qui leur est propre. Et au fil de l'album suivant, on décèle des mélodies gratifiant les ouïes, des phrasés en tout bien construits.

Puis survient une pause à ce moment si propice à l'éclosion. Des projets persos s'élaborent pour chacun, sans grande conviction, et même pour le guitariste des études d'histoire de la guerre et de philosophie à Cambridge suivi d'un engagement politique, rien que ça. Mais certainement que ce choix fut pertinent et un véritable souffle pour éviter l'asphyxie.

Et enfin une retrouvaille, 5 ans après pour donner naissance à ce nouvel album Everything Else Has Gone Wrong auquel ils ont su nous faire languir avec des parutions de beaux morceaux bien espacées sur le temps, de quoi faire crisser les plus impatients.

En effet, il y avait du prometteur dans ces premiers morceaux charnus de sonorités entraînantes aux synthés comme à la guitare. Cette promesse se maintient dorénavant dans l'album au grand complet.

L'histoire ainsi contée est présente dès le premier morceau "Get Up" aux allures d'un démarrage d'une nouvelle ère dans une quiétude partagée, calme mais sans engagement avec une instrumentation sur la retenue, une bande-annonce pour la suite.

Cet album ne déroge pas aux sonorités accomplies des deux précédents albums et ainsi le groupe s'affirme en un pop-rock avec des thèmes maintenus par des nappes de claviers.

Malgré certains passages s'enlisant ("Good day", "Do you feel loved"), un rythme est maintenu par le panache de quelques titres flirtant sur l'énergie des Two Door Cinema Club ("Is it real").

Quelques notes désordonnées ou d'imprécisions se révèlent au fil des titres, on y reconnaît cependant des arrangements moins confus ("Eat, sleep, wake (nothing but you)") que sur les précédents albums.

Pas totalement rock indé mais plus pop indé, voire psychédélique, de bonne facture mais plutôt silencieux et un manque d'audace pouvant laisser quelques fans en retenue. Conservons tout de même une réunification contre toute attente et une belle nostalgie nourrit de l'expérience commune de cette pause.

Alors gardons l'entité des Bombay Bicycle Club qui nous assurent une identité semblant assumée dans cet album Everything Else Has Gone Wrong, et il y a du beau, profitons.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album So Long, See You Tomorrow de Bombay Bicycle Club
Bombay Bicycle Club en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du dimanche
Bombay Bicycle Club en concert au Festival International de Benicàssim #18 (vendredi 13 juillet 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Bombay Bicycle Club
Le Soundcloud de Bombay Bicycle Club
Le Facebook de Bombay Bicycle Club


Séb.T         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=