Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Transmission
Théâtre Hébertot  (Paris)  février 2020

Comédie dramatique de Bill C. Davis, mise en scène de Steve Suiss, avec Francis Huster et Valentin de Carbonnières.

Succès théâtral durant de nombreuses saisons sous le titre "L'affrontement", "Mass apeal" la pièce de Bill C.Davis créée en 1980 à Broadway et jouée en France depuis une vingtaine d'années revient avec un autre titre : "Transmission" dans une nouvelle adaptation de Davy Sardou. Il en résulte une pièce encore plus moderne aux dialogues particulièrement percutants.

Tim Farley est un prêtre populaire avec de la bouteille (au propre comme au figuré) qui brosse ses paroissiens dans le sens du poil lors de sermons où il fait (souvent un peu trop imbibé de whisky) le spectacle. Lors d'une messe où il propose hilare un "sermon-dialogue" (qui est surtout prétexte surtout à un numéro de plus de sa part), il est interpellé par un jeune homme.

Il s'agit de Mark Dolson, qui se trouve être séminariste et l'interroge notamment sur l'ordination des femmes. Déconcerté, Farley clôt le débat mais retrouve le jeune séminariste peu de temps après dans son bureau car il est chargé par son supérieur hiérarchique de l'accueillir dans sa paroisse et de l'encadrer.

Ces deux personnalités aux styles et visions très différentes de l'église vont rapidement s'opposer sur de nombreux sujets, à commencer sur la manière de faire un sermon. Dolson reproche à Farley la démagogie des siens et veut mettre à profit ces temps de paroles pour traiter des questions morales qui lui sont importantes.

Farley, désarçonné par ce jeune idéaliste qui remet en question la façon dont il prêche depuis des décennies, ne peut s'empêcher pourtant d'être interpellé. Il lui conseille cependant pour ne pas risquer sa carrière, de mettre de l'eau dans son vin (et non pas du whisky dans son verre).

Mark Dolson ordonné diacre, Farley lui propose de faire le sermon de la prochaine messe. Dolson suit d'abord les conseils du prêtre mais vite agacé par la réaction des fidèles, leur dit finalement ce qu'il pense d'eux et de la société. Il ne tardera pas à être exclu de l'église par le Monseigneur Burke, le supérieur de Farley. Farley défendra t-il le jeune exalté ? 

La pièce de Bill C.Davis n'a pas vieillie et, dans la nouvelle version de Davy Sardou, parle avec encore plus d'actualité de thèmes comme la vie de prêtre ou des positions de l'église aujourd'hui. Au delà de la paroisse dont il question, elle traite de façon universelle de questions fondamentales liées à toutes les religions.

Francis Huster, qui avait déjà joué le rôle de Farley avec Davy Sardou il y a une quinzaine d'années, trouve ici sans doute son meilleur rôle. Dans un personnage où il peut donner libre cours à sa fantaisie et jouer une large palette d'émotions dans l'évolution de cet homme qui se remet peu à peu en question, il est magistral.

Face à lui, Valentin de Carbonnières, époustouflant dans "7 morts sur ordonnance", est une nouvelle fois étonnant de justesse. Crédible de la première à la dernière minute dans ce personnage intègre pour qui l'Eglise est une vocation absolue, il forme avec Francis Huster un duo complémentaire et exceptionnel.

On suit avec une tension qui ne faiblit pas l'évolution des deux personnages et de leurs rapports dans un huis-clos, brillamment orchestré par Steve Suissa (qui connaît bien Francis Huster pour l'avoir dirigé à maintes reprises), où chacun finira par confesser à l'autre sa propre vérité.

Ce face à face passionnant est incontestablement un grand moment de théâtre.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=