Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  mars 2020

Spectacle-conférence conçu et dispensé par Hector Obalk accompagné par les musiciens Raphaël Perraud (ou Florent Carrière) et You-Jung Han (ou Pablo Schatzman).

Hector Obalk, historien et critique d'art, commissaire d'exposition et réalisateur de documentaires, les visiteurs de l'exposition "Florence - Portraits à la Cour des Médicis*" se remémoreront son documentaire sur "Les mains maniéristes" projeté en prologue, présente un spectacle-conférence au titre alléchant.

"Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" résulte d'un projet ambitieux, voire présomptueux, sinon utopique, celui de la relater à partir d'un corpus de 4000 tableaux qui constituent la mosaïque géante reproduite sur l'affiche.

Des précisions liminaires s'imposent. D'une part, terminologique, car il ne s'agit pas de l'Histoire de "la" peinture au sens encyclopédique mais d'"une" Histoire de la peinture selon Hector Obalk et donc une approche subjective, ce qui au demeurant n'enlève rien à son intérêt.

D'autre part, en corollaire, elle ne vise donc pas à l'exhaustivité d'autant que circonscrite à la peinture européenne et bornée par le Trecento avec les Primitifs italiens, Hector Obalk considérant que les oeuvres antérieures ressortent principalement à l'architecture d'intérieur, et le milieu du 20ème siècle avec les monochromes de Yves Klein.

Mais là encore, si le mur d'images contient des oeuvres contemporaines, Hector Obalk les ignore superbement, les amateurs se souviendront du tollé qui lui fut longtemps dommageable lorsqu'il avait proclamé que Andy Warhol n'était pas un grand artiste, en s'arrêtant au dernier mouvement de la modernité, le fauvisme.

Et ce, avec une coupe réglée faite au Cubisme et en taclant la fameuse exposition du vide de Klein qui avait pour titre "La spécialisation de la sensibilité à l'état matière première en sensibilité picturale stabilisée".

Donc, s'il exclut, fort logiquement, l'Abstraction et le Pop Art, de manière moins il n'évoque pas la peinture figurative de la deuxième moitié du 20ème siècle, par exemple, la Nouvelle Figuration ou le Néo-expressionnisme, sans doute pace qu'il les ratache au graphisme ou aux arts plastiques.

Enfin, il s'agit d'un entreprise au long cours car déployée en plusieurs modules proposant au spectateur un parcours scandé par des oeuvres différentes.

Cela étant, également homme de scène à l'humour iconoclaste et usant de la simplicité du langage conversationnel, Hector Obalk dispense, ainsi qu'annoncé, un spectacle-conférence, sous la forme hybridée du stand-up et de la vulgarisation, qui se révèle davantage une invitation, sinon à partager ses goûts et dégoûts, du moins à porter un regard non conventionnel sur une oeuvre d'art s'attachant notamment à déceler des détails significatifs voire tenter de décrypter les éventuels signes cachés.

Cela fonctionne bien car il sait faire la part des choses entre érudition et pédanterie et, surtout, en optant pour un rythme trépidant soutenu par de brèves vignettes musicales classiques interprétées au violoncelle ou au violon (Raphaël Perraud ou Florent Carrière et You-Jung Han ou Pablo Schatzman), celui du voyage à la manière julesvernienne avec un florilège d'oeuvres pour escales.

Alors en route et en bonne compagnie !

 
* Florence - Portraits à la Cour des Médicis

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=