Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Otto Freundlich - La révélation de l'abstraction
Musée de Montmartre  (Paris)  Du 28 février au 6 septembre 2020

En collaboration avec le Musée Tavet-Delacour de Pontoise dépositaire du fonds d’atelier de l’artiste, le Musée de Montmartre propose avec l'exposition "Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" une rétrospective inédite de l'oeuvre de ce peintre et sculpteur allemand né en 1878 et mort en déportation en 1943.

Conçue sous le commisariat de Christophe Duvivier, directeur du Musée Tavet-Delacour, et de Saskia Ooms, responsable de la conservation du Musée de Montmartre, elle comporte une sélection de 80 peintures, sculptures, oeuvres graphiques ainsi que des documents d'archives qui retracent l'évolution de l'expressionnisme non figuratif à l'abstraction d'un artiste formé à l'Histoire de l'art et à la philosophie qui s'inscrit dans l'Histoire de l'art moderne.

Le terme "révélation" est judicieusement choisi et ce, à double titre. En effet, il vaut pour pour l'artiste avec sa "découverte" de l'abstraction par la fréquentation des avant-gardes parisiennes notamment au Bateau-Lavoir puis à Montparnasse et sa révélation de la mission de l'artiste et de la finalité de l'art, déjà pressenties et confirmées lors de son stage dans l'atelier de restauration des vitraux de la cathédrale de Chartres.

Et d'autre part, pour le visiteur car Otto Freundlich, nonobstant une notoriété internationale des années 1930, ne figure pas sur en tête de la gondole de la peinture abstraite immortalisée dans l'inconscient collectif par le trio Delaunay-Kandinsky-Mondrian.

Otto Freundlich : pour un art humaniste en quête de spiritualité

La monstration se déploie en un parcours narratif soucieux de didactisme ordonné en sections chronologiques scandant la recherche plastique d'un artiste qui se considère comme un "acteur de l’histoire" engagé dans la pratique d'un art à dimension morale et politique et un "voyant" qui

Dès son arrivée en France, Otto Freundlich s'engage sur la voie de l'abstraction en organisant l'espace en plans géométriques colorés fragmentés absorbant les figures ("Homme devant une fontaine", Composition avec trois figures", "Composition avec figure").

De format carré, la Composition de 1911 toute en courbes ascensionnelles et opérant une transposition d'un dessin comportant sept figures représentant l'altérité et l'ascension épiphanique profane est considerée comme une de ses premières œuvres abstraites.

En 1914 intervient une expérience déterminante à Chartres qui le conduit à définir ses fondamentaux : la découverte de l'art du vitrail tel que pratiqué aux 12ème et 13ème siècles comme ornement architectural gothique qui procède de la décomposition du sujet en le fragmentant et celle de l'importance de la couleur dans le travail du verre pour laisser passer la lumière.

Mais également de deux éléments communs à tous les édifices cultuels des religions révélées, à la symbolique forte en relation avec l'oeil cosmique : un élément architectural, l'ogive, associant triangles carrés et cercles, avec sa forme en amande, l'oeil ogival, pour symboliser l'aspiration à l'élévation spirituelle, qu'il va décliner en demi ogive et le motif de la rosace héritière de l'oculus antique comme symbole solaire et symbole de l'éternité

Ce qui doit guider le visiteur dans son approche de l'oeuvre de Otto Freundlich. Ainsi l'oeil cosmique apparaît nettement dans les Compositions des années 1919-1928 notamment celle reproduite sur l'affiche et dans celle intitulée "Fragments de figure à l'ensemble des plans".

Puis il se dissout dans des dynamiques kaléidoscopiques qui renvoient au constructivisme de la tendance abstraction mystique partagée par les artistes de l'éphémère Groupe Cercle et Carré fondé en 1929 auquel appartenait Freundlich qui entraînent un éclatement entropique manifeste dans les oeuvres des années 1935-1939 ("Rosace I", "Composition").

Traqué par le Gouvernement de Vichy et placé dans des camps d'internement français avant sa déportation en Allemagne en mars 1943 et son exécution immédiate, il continue sur sa voie d'espérance en la communion universelle comme le traduisent sa "Composition inachevée" de 1940 et la "Rosace II" de 1941 encadrant une "Composition" de 1939.

L'exposition inclut également des espaces thématiques tels celui dédié à la série graphique "Les signes", à l'oeuvre significative de l'engagement politique de l'artiste ("Hommage aux peuples de couleurs") et à l’exposition itinérante "Entarte Kunst" organisée par les autorités nazies pour stigmatiser "l'art dégénéré" pour laquelle une sculpture de Otto Freundlich était reproduite sur la couverture du catalogue.

Ainsi qu'une salle dédiée à la statuaire. En effet, outre "Ascension", le bronze monumental installé dans les jardins du musée, sont présentées deux oeuvres ("Sculpture architecturale" et "Composition") représentatives de la stucturation en volumes géométrisés.

A noter que deux vitraux sont présentés à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre et qu'un cycle de conférences sera dispensé par les commissaires au Musée de Montmartre.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée de Montmartre

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée de Montmartre


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 juin 2022 : Voilà l'été

Paul McCartney a 80 ans, La Mare aux Grenouilles vient de fêter ses 2 ans, il fait (trop) chaud : pas de doute, c'est bientôt l'été. En attendant une actualité plus légère sur juillet et août, voici de quoi découvrir et aiguiser votre curiosité !

Du côté de la musique :

"Les micros siestes acoustiques Vol 1" de Bastien Lallemant
"Blooming point" de Beach Scvm
"Swing state" de Ben Sidran
"The crowd growls, the crown fails" de Bender
"Reaching out"de Cy
"Méli mélo" de Denis Gancel Quartet & Cie
"Blue songs" de Denis Levaillant
"Freedriver" de Early Spring Horses
Festival LEVITATION #9 :
avec  Péniche, Servo, You Said Strange, Death Valley Girls, Bruit, Pond, Kikagaku, Moyo
Kim Gordon le samedi
Interview de Bruit
interview de You Said Strange
"Philip Glass : Etudes pour piano, intégrale" de François Mardirossian
"The days of Pearly Spencer" de Listen In Bed à écouter en ligne
"I tried to make music with AI and this Happened" de Whim Therapy
et toujours :
"L'innocence" de Lisa Portelli
"Le syndrome de Goteborg" des Fatals Picards
Rencontre avec Laurent Honel des Fatals Picards
"Jokers" de Vincent Peirani
"Paris n'existe pas" de Son Parapluie
"The pleasure is goldmine" de Olivier Rocabois
"Les démons familiers" de Mathias Lévy
"Prince de plomb" de Marcia Higelin
"La dynastie du chouchou" de Listen In Bed à écouter en ligne
Festival Art Rock 2022 avec Kim Gordon, Flore Vesco, Pete Doherty ...
"Social Kaleidoscope" de Boris Maurussane
"Lost in confusion" de Amy Lee & the Loco Project Band
Cosse, Bukowski et Flor Del Fango dans une sélection de clips

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Believers" au Théâtre Lepic
"Ceci n'est pas une Framboise Frivole" à la Piccola Scala
"Hop-là !" au Théâtre Essaion
en avant-première du Festival Off d'Avignon :
"Une nuit avec Monsieur Teste"
"Je m'appelle Adèle Bloom"
"Second souffle"
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
derniers jours pour "Boilly - Chroniques parisiennes" au Musée Cognacq-Jay
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Jungle rouge" de Juan José Lozano et Zoltan Horvath
en streaming gratuit avec :
"Une femme fantastique" de Sebastian Lelio
"La tourneuse de pages" de Denis Dercourt
"Frost" de Sharunas Bartas
"Lady Chatterley" de Pascale Ferran
et le cinéma asiatique en 7 films

Lecture avec :

"Utopia avenue" de David Mitchell
"Omerta" de R.J. Ellory
"Des jours meilleurs" de Jess Walter
et toujours :
"Unfollow" de Luka Juliger
"Traquenoir" de Ed Lacy
"Reste près de lui" de Emily Koch
"Leonard de Vinci" de Jean Yves Boriaud
"Elle est le vent furieux" de Marie Alhinho, Marie Pavlenko, Sophie Adriansen, Flore Vesco, Cyndy Van Wilder & Coline Pierré

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=