Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vivement Noël
Théâtre de la Girandole  (Montreuil)  mars 2020

Comédie burlesque de Bibi Naceri et Serge Sándor, mise en scène de Serge Sandor, avec Baya Belal, Niddal El Mellouhi, Bibi Naceri, Omar Maftah, Wanda Naceri, Purshoothe Thayalan et Mina Poe..

Sous-titrée "L'Aïd el problem !", "Vivement Noël" de Bibi Naceri et Serge Sandor est une comédie qui n'a pas hésité à charger la mule pour amuser son public... Et elle a bien fait.

Beurgeois de gauche, athées aux idées théoriquement larges, Aïcha (Mina Poe) et Farid (Bibi Naceri) ont élevé leurs deux enfants, Yanis (Omar Maftah) et Sabrina (Wanda Naceri) dans un esprit de grande tolérance. Mais il ne suffit pas de proclamer de beaux principes, de les inscrire sur des pancartes qu'on agite pendant les manifs pro-féministes ou pro-LGBT, pour qu'on les applique à la maison.

Quand l'oncle Ben (Niddal El Mellouhi) annonce sa venue pour la fête de l'Aïd, les choses vont bien changer. Rangés les calicots, enfouies les pensées subversives... Pour ne pas choquer, ce croyant rétrograde, Aïcha et Farid vont jouer au couple musulman modèle.

Mais leurs enfants et la mère d'Aïcha, Zohra (Baya Belal) ne l'entendent pas de cette oreille et profitent de l'événement pour faire quelques révélations aux allures de conflagrations !

Écrit sans s'autocensurer sur les contradictions des Français musulmans, s'en moquant gentiment comme Pagnol se moquait des Provençaux, "Vivement Noël" ne cherche aucunement une "vérité sociologique". Ainsi, Yanis a un petit ami d'origine pakistanaise (Purshoote Thayalan) qui est aussi un lord anglais !

Bibi Naceri et Serge Sandor accumulent les situations drôles, les poussent assez loin, mais toujours avec bonne humeur et sans méchanceté. Sabrina peut passer de l'ado délurée et tatouée à la jeune fille totalement voilée sans perdre son sens de la répartie, et si son oncle est un peu montré, comme on pouvait s'y attendre, en Tartuffe, c'est pour une réplique de fin dont on ne dira pas dans quel film de Billy Wilder elle a été astucieusement empruntée !

Dans un décor unique, Serge Sandor sait donner le rythme nécessaire pour que le spectateur digère toutes les péripéties de cette farce originale. Ici pas de personnages inutiles. Des personnages jamais foncièrement caricaturaux (même l'Oncle Ben).

Bref, les deux auteurs ont tissé un joli canevas pour une pièce qui devrait connaître un franc succès, surtout si elle conserve la même distribution. En effet, tous les acteurs sont impeccables et on ressent constamment leur plaisir de participer à un spectacle drôle... mais pas que !

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=