Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Louis XIV, roi du monde
Philip Mansel  (Editions Passés Composés)  septembre 2020

Pour cette rentrée littéraire, du côté des ouvrages d’histoire, j’attendais avec beaucoup d’impatience deux biographies en particulier, celle de Winston Churchill et celle de Louis XIV que viennent de publier les éditions Passé Composés. J’ai au final eu la bonne surprise de voir arriver celle de Napoléon sous la forme d’un dictionnaire historique et celle de Marc Aurèle que je suis en train de lire (nous en reparlerons bientôt).

Venons-en maintenant au superbe ouvrage (il est juste magnifique et je ne parle pas encore du contenu) écrit par l’historien anglais Philip Mansel, un historien britannique de la France, membre de la Royal Historical Society qui préside en France le conseil scientifique du centre de recherche du Château de Versailles. Chevalier des arts et des lettres, il est notamment l’auteur d’un Louis XVIII qui fait désormais office d’autorité. Son dernier ouvrage sur Louis XIV est considéré comme la seule biographie de Louis XIV qui réussit à nous offrir un portrait de lui en tant qu’homme et en tant que monarque.

Louis XIV est un personnage hors-norme de notre histoire nationale au même titre que Napoléon. Il fait partie de ces hommes qui ont dominé leur époque. Sur le plan international, il a étendu les frontières de son royaume, a établi des colonies en Amérique, en Afrique et en Inde et a contribué à faire de son petit-fils le roi d’Espagne.

Louis XIV fut aussi un immense mécène de l’histoire européenne. Molière, Racine, Lully, Le brun et Le Nôtre ont travaillé pour lui. Versailles et ses satellites à Marly étaient jalousés. La culture était aussi au cœur de son existence et de sa vie. Partout Louis XIV l’encourageait au travers de la danse, de la musique mais aussi de la chasse. Louis XIV, c’était aussi un sens de la conversation, en particulier avec les femmes, dont le pouvoir est l’un des thèmes les plus originaux de cet ouvrage.

Louis XIV, c’était aussi l’obsession du détail, notamment pour tout ce qui avait attrait au gouvernement. Car oui nous pouvons dire que Louis XIV fut un roi politique, même si ses choix de ministres et généraux n’ont pas toujours été réfléchis, souvent désastreux, notamment après la mort du très compétent Colbert.

C’est un portrait sans concession de Louis XIV que nous brosse Philip Mansel. C’est une figure hypnotique imparfaite qu’il nous présente, une incarnation idéale du grand monarque. Pour y parvenir, il s’est appuyé sur les toutes dernières recherches, tant en France qu’en Angleterre et aux Etats-Unis.

L’auteur a aussi fait le choix de porter une attention toute particulière à la culture de cour très présente pendant le règne de Louis XIV mais aussi à la politique étrangère du roi, réintroduisant dans l’histoire européenne puis mondiale un roi de France qui avaient des prétentions universelles.

On peut même souligner que c’est l’une des thèses principales de l’ouvrage concernant Louis XIV, l’idée que l’essentiel de son règne repose sur sa volonté de conquérir des territoires pour agrandir son royaume. L’auteur n’hésite pas à faire de lui un impérialiste.

Pour ce qui est de la culture de cour, l’ouvrage nous montre bien la liberté qui pouvait régner à l’intérieur de cette cour, notamment pour les femmes. Louis XIV est présenté comme un roi respectueux vis-à-vis des femmes. Il a certes de nombreuses maîtresses mais il est aussi soucieux de l’éducation des femmes nobles puisqu’il va fonder une école pour leur éducation. L’ouvrage nous montre aussi qu’il va utiliser des femmes comme agents diplomatiques. Certaines femmes étaient pour lui des véritables conseillères.

L’ouvrage nous témoigne aussi d’une sensibilité chez le roi que les ouvrages déjà existants sur Louis XIV ne nous racontaient pas. Louis XIV a connu des drames dans sa vie, la mort de sa mère, le décès de plusieurs enfants. A chaque fois des émotions l’ont envahi, lui qui ne se cachait pour pleurer. Il a aussi perdu un frère. Louis XIV s’est donc aussi beaucoup construit autour de ses drames personnels.

Sous la plume de ce célèbre historien britannique, Louis XIV apparaît comme incarnant une certaine souveraineté de la France, une fierté d’être français aussi. Il est aussi présenté comme un excellent négociateur, il avait la science de la bonne alliance avec les pays voisins, avec toujours l’idée derrière de protéger son royaume.

L’ouvrage regorge d’anecdotes délicieuses sur le personnage. On apprend énormément de choses sur Louis XIV. C’est véritablement une mine d’informations qui se lit pour autant très facilement.

Alors voilà, cet ouvrage sur Louis XIV est une petite merveille. Il est accompagné en début d’ouvrage de nombreuses cartes et d’arbres généalogiques qui éclairent la suite de l’ouvrage. Il est aussi composé de nombreuses photos en couleurs sur du papier de qualité. L’ensemble est majestueux, comme l’était le personnage que l’ouvrage nous raconte. Magnifique, du début à la fin. Immense ouvrage, déjà une référence sur Louis XIV.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Philip Mansel


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"HOP !"" au Centquatre
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=