Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme
Fondation Azzedine Alaïa  Du 28 septembre 2020 au 3 janvier 2021

Tout dans la création des modèles de Azzedine Alaïa tend et révèle et à l'excellence de la ligne et de la coupe dans la construction du vêtement tendant à l'épure et dont la simplicité évidente à l'oeil recèle une technique de haut vol pour réaliser ce qu'il voulait être une sculpture souple constituant une seconde peau avec sa puissance d'évocation charnelle.

Des principes et des exigences qu'il partage avec les plus grands noms de la couture, ses contemporains, mais également ses figures tutélaires inscrites au rang des architectes de la mode telle celle de Cristóbal Balenciaga, surnommé e son temps "le couturier des couturiers".

Les deux noms sont réunis pour une sublime exposition organisée par la Fondation Azzedine Alaïa sous le titre "Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" qui met essentiellement en résonance leurs créations autour de la couleur noire, couleur emblématique de Balenciaga qui l'a décliné de manière obsessionnelle et une des couleurs fétiches d'Alaïa.

Conçue sous l'égide d'Olivier Saillard, historien d'art et ancien directeur du Palais Galliera, qui connaît parfaitement le sujet ayant présidé à la conception des expositions "Alaïa" en 2014 audit Palais et "Balenciaga - L'Oeuvre au noir" qui s'est tenue en 2017 au Musée Bourdelle, la (dé)monstration se développe dans un superbe parcours circonvolutionnaire à la scénographie lumineuse, entre cimaises opalescentes et néons luminescents, réalisée par le designer américain Kris Ruhs.

Ode à la Femme en Noir

L'association de modèles iconiques d'Azzedine Alaïa et de ceux de Balenciaga sélectionnés dans la Collection Alaïa détenue par la Fondation s'opère en séquences ordonnées principalement autour d'une pièce iconique du vestiaire féminin, la robe, telle que déclinée dans la garde-robe de la femme élégante dont la journée est rythmée par la mondanité.

En premier lieu, le tailleur, et pour l'heure du cocktail, la fameuse petite robe noire dont il est difficile de déterminer le signataire tant elle s'avère intemporelle.

Ensuite, avec les tenues du grand soir et la robe bustier, summum de l'étenel féminin.

Par ailleurs, sont regroupés des modèles ressortant au tropisme ibérique auquel était attaché Balenciaga avec sa revisite tant ses tenues du Siècle d'or espagnol, des costumes traditionnels espagnols, avec le travail de la broderie des mantilles et les volants des jupes de maja à la veste de toréador, que des pièces du vestiaire féminin du 19ème siècle comme le boléro et le mantelet.

A cet égard le travail sur la dentelle met l'accent sur la dualité ombre/lumière et appelle un regard attentif sur la technicité du travail opéré non seulement en raison du choix de matières comme le taffetas, l'organza de soie, la mousseline et la maille, voire le cuir, mais également par le contraste des matières et leur façonnage du matelassage au bouillonné en passant par les incrustations.

A voir également en étage, une salle dédiée à Balenciaga avec des croquis d'atelier, photos et films d'archives de collections et défilés.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Fondation Azzedine Alaïa

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Fondation Azzedine Alaïa


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=