Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme
Fondation Azzedine Alaïa  Du 28 septembre 2020 au 3 janvier 2021

Tout dans la création des modèles de Azzedine Alaïa tend et révèle et à l'excellence de la ligne et de la coupe dans la construction du vêtement tendant à l'épure et dont la simplicité évidente à l'oeil recèle une technique de haut vol pour réaliser ce qu'il voulait être une sculpture souple constituant une seconde peau avec sa puissance d'évocation charnelle.

Des principes et des exigences qu'il partage avec les plus grands noms de la couture, ses contemporains, mais également ses figures tutélaires inscrites au rang des architectes de la mode telle celle de Cristóbal Balenciaga, surnommé e son temps "le couturier des couturiers".

Les deux noms sont réunis pour une sublime exposition organisée par la Fondation Azzedine Alaïa sous le titre "Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" qui met essentiellement en résonance leurs créations autour de la couleur noire, couleur emblématique de Balenciaga qui l'a décliné de manière obsessionnelle et une des couleurs fétiches d'Alaïa.

Conçue sous l'égide d'Olivier Saillard, historien d'art et ancien directeur du Palais Galliera, qui connaît parfaitement le sujet ayant présidé à la conception des expositions "Alaïa" en 2014 audit Palais et "Balenciaga - L'Oeuvre au noir" qui s'est tenue en 2017 au Musée Bourdelle, la (dé)monstration se développe dans un superbe parcours circonvolutionnaire à la scénographie lumineuse, entre cimaises opalescentes et néons luminescents, réalisée par le designer américain Kris Ruhs.

Ode à la Femme en Noir

L'association de modèles iconiques d'Azzedine Alaïa et de ceux de Balenciaga sélectionnés dans la Collection Alaïa détenue par la Fondation s'opère en séquences ordonnées principalement autour d'une pièce iconique du vestiaire féminin, la robe, telle que déclinée dans la garde-robe de la femme élégante dont la journée est rythmée par la mondanité.

En premier lieu, le tailleur, et pour l'heure du cocktail, la fameuse petite robe noire dont il est difficile de déterminer le signataire tant elle s'avère intemporelle.

Ensuite, avec les tenues du grand soir et la robe bustier, summum de l'étenel féminin.

Par ailleurs, sont regroupés des modèles ressortant au tropisme ibérique auquel était attaché Balenciaga avec sa revisite tant ses tenues du Siècle d'or espagnol, des costumes traditionnels espagnols, avec le travail de la broderie des mantilles et les volants des jupes de maja à la veste de toréador, que des pièces du vestiaire féminin du 19ème siècle comme le boléro et le mantelet.

A cet égard le travail sur la dentelle met l'accent sur la dualité ombre/lumière et appelle un regard attentif sur la technicité du travail opéré non seulement en raison du choix de matières comme le taffetas, l'organza de soie, la mousseline et la maille, voire le cuir, mais également par le contraste des matières et leur façonnage du matelassage au bouillonné en passant par les incrustations.

A voir également en étage, une salle dédiée à Balenciaga avec des croquis d'atelier, photos et films d'archives de collections et défilés.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Fondation Azzedine Alaïa

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la Fondation Azzedine Alaïa


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=