Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pierre et Gilles - Errances immobiles
Galerie Templon  Du 10 septembre au 31 octobre 2020

La Galerie Templon présente réunies sous le titre "Errances immobiles" un florilège des œuvres de Pierre et Gilles réalisées au cours des années 2019-2020.

Pierre et Gilles, deux prénoms pour un "double-je", qui a inspiré le titre de l'exposition rétrospective au Jeu de Paume en 2007 pour signer une oeuvre unique à plus d'un titre car osant un syncrétisme audacieux placée sous le signe de l'hybridation.

Le célèbre duo d'artistes plasticiens composé de Pierre, le photographe, et de Gilles, le peintre, oeuvre depuis quatre décennies dans un registre atypique, celui de la "photographie-peinture", une photographie rehaussée par la peinture, résultant de la fusion des deux médiums, avec une esthétique résultant du croisement du chromo sulpicien et du kitsch pop.

Et ce, appliqué aux genres de la peinture d'histoire - et plus particulièrement la peinture religieuse - et du portrait dans son avatar contemporain selon deux axes. D'une part, l'iconisation de nouveaux - et réels - visages pour la représentation de la Vierge du Christ et des Saints notamment Saint Sébastien considéré comme un martyr gay.

En second lieu, la sacralité des idoles profanes, célébrités du show-business pérennes ou éphémères, souvent people, parfois "happy fews" pseudo-confidentiels, quelquefois simples anonymes, qui se susbtituent aux idoles religieuses, ainsi dans l'exposition "La Fabrique des idoles" présentée en début d'année 2020 à la Philarmonie de Paris avec en vidéo l'interview de Pierre et Gilles.

Par ailleurs, dans la lignée du pionnier George Platt Lynes et du "pope of the queer culture" James Bidgood, Pierre et Gilles développe une oeuvre homérotique en procèdant à la sublimation de la beauté plastique de jeunes éphèbes et de l'amour gay en fonction des codes du romantisme sentimental, à ce titre dans la récente exposition "Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la vie romantique dans laquelle fgurait la célébration de leurs noces d'émeraude ("40 ans - Autoportrait").

Car les artistes se mettent également eux-même en scène, non sans humour, autodérision et un second degré qui renvoie à l'actualité et à des sujets graves tel l'immigration avec "Le Vendeur de Tour Eiffel".

Ainsi à la Galerie Templon, Pierre et Gilles accueillent le visiteur avec leur autoportrait intitulé "Bonjour Pierre et Gilles", considéré comme un tribute à l'autoportrait de Gustave Courbet ("La rencontre" renommé "Bonjour Monsieur Courbet"), dans lequel ils apparaissent en clochards beckettiens, certes relookés 21ème avec gilet jaune, jogging à deux bandes blanches et blouson de cuir, mais en résonance avec la situation des exclus et déclassés

Et dans le cadre de la thématique marine qui prévaut en l'occurrence pour cette monstration, avec l'actrice Adéle Farine incarnant "La Reine des Océans" dont le portrait est retenu pour le visuel de l'affiche, le décor carte-postale de style coquillages et crustacés sur la plage abandonnée est pollué de déchets.

Pour l'iconographie religieuse, ils revisitent la Vierge noire qui a les traits de la la mannequin soudanaise Adu Akech en Vierge noire, inventent une nouvelle madone, "Notre Dame du Corona" représentée par la jeune comédienne Clara Benador, et le mannequin et acteur Willy Cartier a été choisi pour incarner "Le Christ aux outrages".

In situ, et entre autres (oeuvres sur la viewingroom de la Galerie Templon), sont présentés "La fureur de vaincre" avec le coach sportif Guillaume Thor en Spartacus, "Le garçon au poisson" avec le styliste Victor Weinsanto et "La Pêche Miraculeuse" réunissant les amants et l'ambigu "Le petit bizut" qui semble également renvoyer au phénomène du harcèlement scolaire.

A voir aussi en vidéo un extrait du documentaire "Dans une photo de Pierre et Gilles" d'Elisabeth Couturier et Chantal Lasbats.

 
En savoir plus :

Le site officiel de la Galerie Templon


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=