Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Flaming Lips
American Head  (Bella Union)  septembre 2020

"Words are flowing out
Like endless rain into a paper cup
They slither while they pass
They slip away across the universe
Pools of sorrow, waves of joy
Are drifting through my opened mind
Possessing and caressing me
Jai Guru Deva, Om
Nothing's gonna change my world
Nothing's gonna change my world" Across the Universe, The Beatles

“All your friends are dead
And they’re ghosts floating ’round your bed”

Peut-on être toujours autant créatif après plus de trente ans de carrière ? Pour les Flaming Lips, la réponse est oui ! On ne va pas s’amuser à comparer qualitativement cet American Head avec les disques précédents (les sublimes The Soft Bulletin, Yoshimi Battles The Pink Robots ou Embryonic ou les moins bons The Terror, Oczy Mlody, The King's Mouth...), cela aurait autant d’intérêt que de le noter et occulterait le fait que le groupe avance toujours.

Au contraire, écoutons le presque comme une découverte. On y entendrait alors la force des mélodies douces-amères, des vibrations, la production de Dave Fridmann, de luxueux arrangements (recelant une myriade de détails qui se découvrent au fur et à mesure des écoutes), une superbe écriture, des effluves psychédéliques, un certain classicisme, un côté Floydien ou proche de la musique de Tim DeLaughter, quelque chose en même temps de très moderne, des textes (disque conceptuel) sur les drogues (comme moyen de libération, d’évasion mais également comme travestissement de la vérité et avilissement), la nostalgie (et le fait de s’y complaire, ce disque est clairement plus nostalgique que déprimé), le vieillissement et la vie de Wayne Coyne, confessions à peine déguisées.

Les amateurs du Flaming Lips des 00’s devraient s’y retrouver. Moins d’expérimentations, plus de clarté, plus de sensibilité (de romantisme ?), de profondeur et de nuances, d’un certain lyrisme. Le groupe joue avec les tensions, avec les climats, les couleurs et les timbres.

La musique agit comme un révélateur, transposant notre propre état d’esprit dans leur musique et inversement, on y croisera ses propres sentiments.

Après tout, tout cela n’est peut-être qu’un jeu, de la roublardise, quand on connaît Wayne Coyne nous ne serions pas surpris, et puis il y a ce titre et cette date de sortie... Et alors ? N’a-t-on pas le droit de se pâmer devant des titres comme "Mother don’t be sad" (et sa coda "When we die when we’re high"), "Dinosaurs on the mountain", "Will you return / when you come down", "Flowers of neptune 6", "Brother Eye"...

Je ne sais pas si l’on ressort de ce disque dévasté tellement il est poignant ou heureux tellement il est captivant et planant. En tout cas, ce disque est superbe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Terror de The Flaming Lips
The Flaming Lips en concert au Festival La Route du Rock 2010 (dimanche)

En savoir plus :
Le site officiel de The Flaming Lips
Le Soundcloud de The Flaming Lips
Le Facebook de The Flaming Lips


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 février 2023 : Faites sauter les crêpes, pas la retraite !

Encore une semaine mouvementée en perspective mais entre 2 mouvements sociaux et pendant votre télétravail il y a de quoi se cultiver, tant qu'il reste la culture ! c'est parti pour le programme de la semaine avec notamment le replay de la MAG #60 !

Du côté de la musique :

"Tarbes" de La Féline
"The world ended a long time ago" de This Immortal Coil
"Invisible heart" de She Owl
"Dans la splendeur" de Rivière
"Inner songs" de Olvier Temime
"Before I saw the sea" de Me and My Friends
"DJ Jerri" la 17eme de la saison 4 de Listen In Bed
"Head above water" de Laura Cox
"Messages from water" de Ichiro Onoe
"What's your name ?" de Archi Deep
Dirty Deep, Lana Desôza, Diamond Dog, Who Parked the Car à découvrir
et toujours :
"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Oncle Vania" au Théâtre national de l'Odéon
"Kingdom" aux Ateliers Berthier
"En attendant Godot" à La Scala
"Salle des fêtes" au Théâtre Public de Montreuil
"Madame Ming" au Théâtre Rive-Gauche
"Le manteau de Janis" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Ranger" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Quand je serai grande je serai Patrick Swayze" au Théâtre du Rond-Point
les reprises :
"Les Faux British" à la Comédie des Champs Elysées
"Dévaste-moi" à l'International Virtual Théâtre
"Marie des Poules"au Studio des Champs Elysées
"Mon âge d'Or" au Théâtre Essaion
"Mon Tchaikovski' au Théâtre Essaion
"L'Ingénu" au Théâtre Essaion
et les autes spectacles déjà l'affiche

Expositions :

"La Fabuloserie" à la Halle Saint-Pierre
dernière ligne droite pour :
"Oskar Kokoschka - Un fauve à Vienne" au Musée d4art Moderne de la Ville de Paris
et les expositions encore à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Summers Survivors" de Marija Kavtaradze
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"La Religieuse" de Guillaume Nicloux
"L'Intrusa" de Leonardo Di Costanzo
en salle pour les amateurs de documentaires :
"La ferme à Gégé" de Florent Verdet

Lecture avec :

Interview de Eric Dérian lors du festival d'Angoulême 2023
"Finir prof" de Mara Goyet
"Guillotinées" de Cécile Berly
"Petite et grande histoire de la Cité interdite" de Bernard Brizay
"Shamane" de Marc Graciano
"Stalingrad, le tournant de la guerre" de François Kersaudy
et toujours :
"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan

un jeu vidéo plutôt original pour terminer : Hell is Others sur PC

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=