Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Exécuteur 14
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  octobre 2020

Monologue dramatique de Adel Hakim interprété par Swann Arlaud accompagné par la musicienne Mahut dans une mise en scène de Tatiana Vialle.

Pour sa première pièce, en 1991, Adel Hakim, auteur italo-égypto-libanais, a frappé fort. Avant Swann Arlaud, qui reprend le rôle de ce monsieur-tout-le-monde devenu une machine à tuer dans une guerre sans pitié entre les Adamites et les Zélites, c'était Jean-Quentin Châtelain qui avait marqué ce monologue sans temps mort.

Ceux qui l'ont vu disent avoir du mal à concevoir un autre acteur dans le rôle. C'est la même réflexion que devraient faire les spectateurs qui assisteront à la performance toute en nuances de Swann Arlaud, qui n'en est qu'à sa troisième expérience sur les planches dans une décennie où il a gagné une place de choix dans le cinéma français, avec notamment ce "Petit Paysan" (2017) d'Hubert Charuel qui lui a valu le César de la meilleure interprétation masculine.

Depuis il enchaîne des rôles très différents, pouvant passer d'un rôle noir chez François 0zon à une composition lunaire dans "Perdrix" d'Erwann Le Duc.

Avec ce qu'il propose dans "Exécuteur 14", c'est désormais du côté des Molière qu'il pourrait ramasser très vite de nouveaux lauriers. Convaincu sans jamais forcer, on a l'impression qu'il est constamment au repos, qu'il dit les choses, des choses graves, sans aucun pathos dans la voix et sans passer par une gestuelle quelconque.

Il permet au texte d'Adel Hakim de gagner en universalité car son personnage n'est pas prédestiné à ce qu'il va devenir. Il n'a pas besoin d'un physique particulier, d'un phrasé particulier. Swann Arlaud et Tatiana Vialle qui le met en scène font croire justement qu'il suffit de se poser sur un coin du plateau, de raconter son histoire pour qu'elle prenne tout son sens et toute sa force.

En oubliant qu'il y a un acteur exceptionnel devant lui, le spectateur, n importe quel spectateur, peut vraiment s'identifier à ce jeune homme bâti peu à peu pour le pire. Khmer rouge ou enfant-soldat, garde-chiourme de l'horreur ou fonctionnaire de la mort, il est, même si on aimerait penser le contraire, un homme semblable aux autres.

La qualité du texte d'Adel Hakim oblige à s'interroger sur ce que la guerre veut dire, sans tomber dans la naïveté de tout excuser ou de tout condamner. La force de ce monologue est de donner le temps à un homme sans qualité, un homme jeté dans la confusion de l'irrémédiable, sinon de se justifier au moins de dire ce qu'il peut encore formuler pour rester parmi les humains.

Aidé par les sons discrets mais parfaitement distillés de Mahut, le vieux complice d'auteurs-interprètes comme Jacques Higelin et Bernard Lavilliers, qui auraient pu eux-aussi jouer cet "Executeur 14", Swann Arlaud a l'évidence modeste des grands artistes. Et pourtant, les applaudissements très nourris qui surgissent sont d'abord pour sa très belle prestation.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=