Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Yalda, la nuit du pardon
Massoud Bakhshi     (octobre 2020) 

Réalisé par Massoud Bakhshi. Iran/France/Allemagne/Suisse/Luxembourg. Drame. 1h31 (Sortie 7 octobre 2020). Avec Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Babak Karimi et Fereshteh Sadre Orafaee.

Le cinéma iranien est un constant expérimentateur de formes. On le sait depuis Abbas Kiarostami ou Jafar Panahi. C'est également un grand raconteur d'histoires, qui ne cesse de se renouveler.

"Yalda" de Massoud Bakhshi est ce qu'on appelait au temps d'André Cayatte un "cinéma de procès".

Attention, pas un simple film avec débats et audition de témoins. Car, dans le cap qui préoccupe Massoud Bakhshi, le procès dont le suspect déjà presque déclaré coupable doit aboutir à une condamnation à mort. Et pour rendre les choses encore plus spectaculaires et inimaginables dans l'Iran austère des mollahs, le procès est télévisé et récolte une audience dépassant tous les scores des télés en clair.

Fait encore plus incroyable, le réalisateur n'invente rien car ce qui est raconté dans "Yalda" est authentique : la télé iranienne a perfectionné la télé-réalité jusqu'au pire. Ces enjeux, désormais ne sont pas d'éliminer un candidat, celui qui aura le moins la faveur d'un public qui punit quiconque a mal parler de ces compagnons de loft ou a trahi la confiance de celui ou celle avec qui il ou elle formait un couple d'opérette...

Non ! Dans "Yalda" de Massoud Bakhshi, la mort est au rendez-vous et le juge-arbitre est le Coran. La jeune Maryam a été mariée à un homme trois fois plus âgé qu'elle. Selon des circonstances obscures qui sont développées dans le film, elle l'a tuée.

Accident ou acte préméditée, ce n'est pas au spectateur d'en décider in fine. Lui peut simplement téléphoner pour conseiller Mona la fille de Nasser, la victime. Mona, seule en son âme et conscience doit décider si elle pardonne ou pas à Maryam. Si elle ne pardonne pas, le verdict sera la mort pour la veuve de son père...

Bien entendu, le vote du public qui est indicatif compte énormément. Si celui-ci réclame la clémence et qu'elle n'est pas accordée par Mona, comment celle-ci pourra-t-elle supportée le mécontentement d'un nation entière ? On apprendra ans pour corser l'affaire que Maryam sauvée, elle pourra toucher une partie de l'héritage censé revenir à sa rivale...

Ceux qui regarderont "Yalda" de Massoud Bakhshi seront sidérés par la force d'un récit qui décrit les tensions d'un procès hors norme et qui montre toutes les contradictions d'une société où la religion est tellement partout qu'elle finit par n'être plus que la règle d'un jeu spectaculaire.

Si l'on exagère un peu, le film prendra sa place dans les grands films de procès, type "12 hommes en colère" ou "Autopsie d'un meurtre". Il vaut aussi pour la qualité de sa distribution, notamment du côté des femmes, confirmant une fois encore la qualité des acteurs et actrices iraniens.

"Yarda" de Massoud Bakhshi, à l'image d'autres films venus de l'Iran, montre un peuple éduqué, subtil, plein de ressources et qui se tient debout malgré les contraintes imposées par un régime sur lequel on ne dit rien, ce qui veut dire en réalité beaucoup.

Qu'il puisse inventer un dispositif comme celui contenu dans "Yalda", laisse à penser qu'il est largement à bout de souffle et conduit par un tel cynisme qu'il pourrait bien un jour ou l'autre s'effondrer de lui-même.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaus Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Thépatre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autes spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=