Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Monde des Abberley - Marilou est partout
Robert Goddard - Sarah Elaine Smith  (Editions Sonatine)  septembre 2020

Cela faisait déjà quelques temps que je n’avais pas mis le nez dans un ouvrage Sonatine et je dois bien avouer que je viens de me ratrapper avec deux très bons ouvrages sortis récemment, l’un étant un nouveau livre de Robert Goddard et l’autre étant celui d’une certaine Sarah Elaine Smith. Deux ouvrages complètement différents, d’un côté un auteur confirmé avec Robert Goddard qui nous propose toujours de bon vieux polars classiques (dans le bon sens du terme) et de l’autre, un premier roman particulièrement réussi.

Partons tout d’abord dans l’univers de Robert Goddard avec Le Monde des Abberley, déjà son huitième ouvrage publié chez Sonatine. Une histoire qui se déroule dans une ambiance feutrée, c’est une habitude chez l’auteur, celle d’un cottage de bord de mer dans lequel on retrouve Beatrix Abberley, assassinée en pleine nuit. Etrangement, elle paraissait s’y attendre ; elle semblait même savoir qui allait la tuer.

Pour Charlotte Ladram, sa nièce par alliance, qui hérite du domaine de la défunte, le choc est terrible. Très vite, un homme se retrouve accusé, sûrement de manière trop rapide. En effet, un épais brouillard règne autour de Tristan Abberley, le frère de Béatrix, un célèbre poète mort en 1938 pendant la guerre d’Espagne. De nombreuses questions se posent sur ce qui a pu se passer là-bas, pour que des ombres que l’on croyait enfouies ressurgissent avec une telle sauvagerie.

Charlotte va s’atteler à tenter de percer l’énigme. Mais le voile qu’elle va soulever va s’avérer bien plus lourd qu’elle le pensait : un demi-siècle de trahisons et de mensonges se retrouvent soudainement exhumés. Et bientôt un second meurtre est commis. Le prix de la vérité a-t-il été payé ?

Les amateurs de Robert Goddard ne seront ni déçus ni surpris par son nouvel ouvrage. C’est toujours un gros pavé, à se demander si l’auteur sait écrire des histoires courtes, mais cela se lit toujours aussi bien, porté par une ambiance british toujours aussi intéressante. Il ne faut pas chercher chez cet auteur une originalité de dingue ni un suspense de folie. Robert Goddard est un auteur plutôt classique qui préfère construire des intrigues rondement menées, parfaitement réalistes et intelligentes. Les indices sont placés avec intelligence, les secrets se dévoilent au fil des pages. Des secrets multiples, des secrets de famille, des secrets d’histoire aussi qui ramènent au politique ou à la guerre. Robert Goddard n’oublie pas de nous placer de nombreux rebondissements bien placés qui font que l’on ne voit pas passer les 600 pages.

Et puis pour moi, il y a dans cet ouvrage la petite dimension historique qui m’intéresse toujours, celle du conflit espagnol des années 30 qui s’accompagne d’une description intéressante de la société notamment au travers de la condition féminine à cette époque.

Alors voilà, ce Monde des Abberley est un bon ouvrage qui m’aura fait passer quelques agréables heures de lecture comme je suis déjà habitué avec les éditions Sonatine qui nous proposent toujours des nouveaux auteurs mais aussi qui continuent les publications d’auteurs déjà bien inscrits dans leur catalogue, ce qui est le cas de Robert Goddard. On sait déjà que l’on aura droit tous les ans à un nouvel ouvrage de cet auteur et on se réjouit déjà de savoir qu’il continue de nous réjouir avec ses publications. Ne reste plus qu'à attendre déjà son prochain ouvrage, sachant que Sonatine saura nous faire patienter avec plein d’autres ouvrages à venir pour cette fin d’année.

Avec Marilou est partout, le premier ouvrage de Sarah Elaine Smith, nous changeons complètement de décor et d’ambiance. Chroniquer ces deux ouvrages ensemble est pour moi un très bon moyen de montrer la diversité du catalogue Sonatine.

C’est donc une nouvelle auteure que nous découvrons avec Marilou est partout, une certaine Sarah Elaine Smith, américaine vivant en Pennsylvanie qui, après une formation originale autour de l’art et de la poésie, s’est orientée vers la création de fiction.

L’histoire c’est d’une jeune fille, Cindy, qui vit en Pennsylvanie avec ses frères, dans une famille où le père est absent et la mère peu présente du fait de son travail. Un jour l’ex petite amie de son frère disparaît, rendant la vie de cette jeune fille complètement différente puisqu’elle va se prendre d’idée de remplacer la jeune fille disparue auprès de sa mère, qui a une mémoire défaillante et un penchant pour l’alcool. C’est d’ailleurs ce qui va permettre à Cindy de se substituer à la jeune fille disparue auprès de sa mère.

Le début de l’ouvrage est particulièrement déroutant, on a beaucoup de mal à voir vers quoi veut nous emmener l’auteure. Il ne faut évidemment pas se laisser dérouter qui pourrait vous faire peut-être abandonner le livre car la suite va s’avérer particulièrement stupéfiante. De mon côté, je me suis dit, je dois l’avouer, que je ne pouvais pas laisser en route un ouvrage publié par Sonatine car il y avait forcément quelque chose qui faisait qu’il était intéressant. Et mon instinct a eu raison, Marilou est partout est juste génial, c’est un ouvrage qui ne ressemble pas à ce que j’ai l’habitude de lire et sa lecture m’a fait sortir de ma zone de confort, pour mon plus grand plaisir.

L’ouvrage est un récit écrit à la première personne, Cindy nous racontant son histoire, son imposture suite à la disparition de la jeune fille. Il est aussi l’histoire des pensées de Cindy, ce qui mélangé à son récit, peut aussi s’avérer assez désorientant.

Vous l’avez compris, l’ouvrage que nous proposent les éditions Sonatine a une forte dimension psychologique, il ne repose pas sur une intrigue folle mais s’impose par le drame familial qu’il nous raconte (la disparition de la jeune fille), la manière que va prendre Cindy de trouver sa place en profitant de ce drame au travers de comportement pas toujours très moraux.

La grande qualité de cet ouvrage tient selon moi dans la position que l’ouvrage donne au lecteur. Celui-ci se retrouve dans une situation particulièrement originale, ne sachant pas quoi penser de l’attitude de Cindy, de ses actions à l’égard de la mère de la disparue. On voit bien que Cindy est une jeune femme perdue, en manque d’une mère et on peut se retrouver à avoir une forme de pitié à son égard mais en même temps, l’ouvrage nous fait aussi passer par d’autres sentiments à son égard quand on se place dans la position de la mère de la disparue. L’écriture et le style de l’auteure jouent beaucoup dans cette ambivalence des sentiments et la construction du livre aussi.

Marilou est ce que l’on pourrait appeler un livre fichtrement bien foutu, une expérience de lecture particulièrement originale qui ne repose pas sur un rythme trépidant mais sur une atmosphère particulière qui s’impose lentement sur nous pour nous imprégner totalement à la fin du livre.

Avec Marilou est partout, Sonatine nous a encore trouvé une auteure de grand talent et un ouvrage superbe qui brille par sa subtilité. Cet ouvrage est une petite pépite. Laissez-vous tenter, passer les premières pages, vous ne serez pas déçu.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
La chronique de "L'énigme des Foster" de Robert Goddard
La chronique de "L'héritage Davenall" de Robert Goddard
La chronique de "La Croisière Charnwood" de Robert Goddard

En savoir plus :
Le Facebook de Robert Goddard
Le site officiel de Sarah Elaine Smith


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=