Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Habilleur
Théâtre Berthelot  (Montreuil)  octobre 2020

Comédie dramatique de Ronald Harwood, mise en scène de Vincent Goethals, avec Bernard Bloch, Marc Schapira, Camille Grandville, Muranyi Kovacs, Baptiste Roussillon, Geoffrey Thornton et Jeanne Hirigoyen.

Dramaturge, scénariste, écrivain, Ronald Harwood, disparu il y a quelques semaines, avait commencé par être l'habilleur du directeur d'une troupe de comédiens spécialisés dans Shakespeare, tout en étant un des jeunes acteurs de cette compagnie. C'est donc en pleine connaissance qu'il a choisi ce thème pour l'une de ses pièces les plus célèbres.

"L'Habilleur" créée en 1980 sera adaptée par Ronald Harwood lui-même en 1983 au cinéma et filmée par Peter Yates avec Albert Finney et Tom Courtenay. En France, elle sera notamment interprétée par Laurent Terzieff et Claude Aufaure. C'est dire si, comme souvent dans le théâtre de Ronald Harwood, elle nécessite des comédiens aguerris et talentueux.

Quarante ans après sa création, elle est surtout devenue un classique et la version que propose Vincent Goethals, ancien directeur du Théâtre de Bussang, le démontre en offrant à son spectateur ce qu'on pourrai appeler un "vrai spectacle théâtral".

A l'heure des seuls-en-scène, des duos d'hommes célèbres papotant sur leurs faits et gestes, Goethals propose 1 heure 45 minutes de théâtre, de pur théâtre. Avec d'abord, un texte qui a fait ses preuves et qui raconte ce qu'était le théâtre dans le Londres du Blitz, ville martyrisée par les bombardements nazis. Comment mieux résister à la barbarie qu'en utilisant la puissance de feu du "Roi Lear" ?

Mais sans cacher que le théâtre est une histoire d'hommes avec leurs défauts et leurs rancoeurs. Habilleur du "Maître" (Bernard Bloch), c'est ainsi qu'il l'appelle, Norman (Marc Schapira), porté sur la dive bouteille, n'est pas considéré à sa juste valeur par le tyrannique et avaricieux directeur de la compagnie. On n'est pas très loin d'un rapport de domination pintérien, comme dans "The Servant".

Tout au long de la pièce, rythmée par les explosions extérieures et les colères intérieures, se déroule une comédie intime sous fond de tragédie shakespearienne. Agé, presque à l'agonie, le "maître" réussira-t-il encore une fois à incarner Lear, et à y mettre tout son supposé génie théâtral ?

Tout autour d'eux, viendront jouer leur partition, Madge, la directrice-régisseuse (Camille Grandville), Lady M, la femme du maître mourant (Muranyi Kovacs) et des acteurs antithétiques campés tous les deux par Baptiste Roussillon, Georges Thorton, aigri et revenu de tout, et Mr Oxenby, heureux de jouer des petits rôles. Enfin, Irène (Jeanne Hirigoyen), la jeune débutante, seule image de jeunesse dans cet univers crépusculaire.

On appréciera la scénographie astucieuse d'Anne Guilleray qui dans une scène en demi-cercle condense la loge de "Sir George", qui pourra s'ouvrir par l'arrière sur le théâtre en train de se jouer. Ce théâtre dans le théâtre bénéficiera particulièrement des belles lumières de Philippe Catalino.

"L'Habilleur" est en effet dans un bel écrin, constamment nourri de belles idées et d'images signifiantes. Tout de blanc vêtu, presque clown blanc enfariné, le "Maître" se transforme quand il porte le magnifique costume d'hermine royale que lui a confectionné Dominique Louis et Sohrab Kashanian.

Evidemment, cet affrontement de deux hommes incarnant deux classes et deux existences bien différentes, l'une en pleine lumière, l'autre dans les coulisses, vaut par les magistrales interprétations de Marc Schapira et de Bernard Bloch. Sans les assommer sous la référence, ils tiennent la comparaison avec les acteurs anglais qu'on a vu à l'écran dans les mêmes rôles.

On sent qu'ils aiment être sur scène, d'autant plus qu'ils y perpétuent, grâce à Vincent Goethals, un beau théâtre populaire, celui qu'on aimerait voir plus souvent représenté.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 janvier 2023 : La culture ne bat pas en retraite !

La 59ème MAG à revoir, un concert et interview de Julie Gasnier en fin de semaine et des tas de découvertes à faire au travers de nos articles de la semaine, c'est le programme qui vous attend en ce début d'année mouvementée !

Du côté de la musique :

"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker
et toujours :
'The big swim" de Augenwasser
"Rendez-vous"de Julie Cherrier-Hoffmann, Lucienne Renaudin Vary, Pierre Arditi, Frédéric Chaslin & Arièle Butaux
"C'est la vie qui veut ça" c'est la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Remember we were waiting for the snow" de Lunt
"Ecrans plats" de Monsieur Lune
"A.P.P. (Accumulation of Profit & Power)" de Muyiwa Kunnuji's Osemako
"Carnaval sauvage" de Nicolas Jules
Not Scientists, Bilbao Kung Fu, Grandma's ashes et Paradis minuit à découvrir
"Brutal pop II" de Sun

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Fin de partie" au Théâtre de l'Atelier
"Delphine et Carole au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Grief and Beauty" au Théâtre de la Colline
"Je pars sans moi" au Théâtre de la Colline
"Le syndrome de l'oiseau" au Théâtre du Rond-Point
"La Chambre des Merveilles" au Théâtre des Variétés
"Dans ce jardin qu'on aimait" au Théâtre de la Bastille
"La (nouvelle) Ronde au Théâtre des Abbesses
"Du bonheur de donner" au Théâtre Le Lucernaire
"Presque égal" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"NYX" au Théâtre Les Déchargeurs
"Rosemary Lovelace fait ça dvant tout le monde !" au Théâtre Montmartre-Galabru
les reprises :
"Dernier jour d'un condamné" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Top Secret" à la Cinémathèque de Paris
dernière ligne droite pour :
"Le Chic ! Arts décoratifs et mobilier de 1930 à 1960" à la Galerie des Gobelins
"L'amour en scène ! - François Boucher du théâtre à l'opéra" au Musée des Beaux-Arts de Tours
"Face au soleil - Un astre dans les arts" au Musée Marmottan Monet
"Walter Sickert - Peindre e transgresser" au Petit Palais
"L'encre en mouvement - Une histoire de la peinture chinoise du 20ème siècle" au Musée Cernushi
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Les Fleurs amères" d'Olivier Meys
"Cutland - Le secret de Jens" de Govinda Van Maele
"The Singing Club" de Peter Cattaneo
"La Jeune fille à la perle" de Peter Webber
Les contes des quatre saisons d'Eric Rohmer
le cinéma de Wim Wenders en 4 films
et pour les cinéphiles "Le Mystère Méliès" d'Eric Lange
en salle pour le jeune public : "Neneh Superstar' de Ramzi Ben Sliman

Lecture avec :

"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
C'est bientôt le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême #50
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia
et toujours :
"Petites dents, grands crocs" de Emilie Guillaumin
"Partout les autres" de David Thomas
"Nein, nein, nein !" de Jerry Stahl

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=