Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Simon Zaoui
Beethoven, un nouveau manifeste  (Editions Hortus)  septembre 2020

Rien n’est plus intéressant, rien n’est plus enthousiasmant qu’un disque où à la virtuosité se partage une intelligence, une véritable recherche, un geste musical. C’est le cas dans ce magnifique disque du pianiste Simon Zaoui consacré aux sonates n°1, 3 et 13 de Beethoven.

"J’avais bien évidemment envie d’apporter modestement ma pierre à cette année Beethoven, qui promettait, avant les annulations COVID, d’être bien remplie en concerts avec notamment deux intégrales des sonates, à trois pianistes, au Liban et en Espagne".

Alors un disque consacré à Beethoven mais pas simplement un disque de plus. Déjà à cause du répertoire, qui contrairement à une flopée d’autres disques ne s’intéresse pas aux dernières sonates et puis l’utilisation d’un piano Gebauhr. "Je cherchais un "angle" comme disent les journalistes, sachant que ce 250ème anniversaire serait un véritable déluge de sorties discographiques. Ayant suivi les cours de pianoforte de Patrick Cohen au CNSMDP, je suis familier avec les instruments de la fin du XVIIIème siècle. Mais je les ai toujours trouvés plus adaptés au classicisme viennois de Haydn ou à la grâce mozartienne qu’à la puissance tellurique de Beethoven. Un jour en relisant mon Charles Rosen, je suis tombé sur une phrase de la préface : "J’ai toujours pensé que les instruments issus de changements stylistiques étaient souvent préférables, pour jouer la musique qui avait été à l’origine de leur invention, à ceux, moins perfectionnés, dont disposait le compositeur." Ayant toujours eu une affinité particulière pour les pianos romantiques (Erard, Pleyel etc..), je me suis mis en quête d’un instrument qui conviendrait aux œuvres du jeune Beethoven.

C’est le restaurateur de piano Jean-Marc Touron qui m’a proposé son Gebauhr, instrument viennois des années 1850. Ce fut un véritable coup de foudre, car il me semblait avoir la puissance, la rondeur mais surtout la transparence idéale pour faire ressortir de ces sonates la substantifique moëlle. Il y a eu un gros travail en amont de la part de Jean-Marc Touron, l’instrument n’avait pas été joué depuis longtemps, et n’avait jamais servi pour un enregistrement, chose qui demande un haut niveau de fiabilité mécanique ainsi que de supprimer bon nombre de petits bruits et résonances parasites (pédale, étouffoirs, mécanique etc.)".

Fondée par Carl Julius Gebauhr en 1834 en Prusse orientale, aujourd’hui Kaliningrad en Russie, sa firme fut l’une des plus importantes firmes allemandes de facture instrumentale du XIXe siècle. Avec sa mécanique viennoise, avec ses marteaux garnis de feutre et recouverts d’une fine couche de cuir, ce piano possède une sonorité, des caractéristiques de dynamiques particulières. Des caractéristiques qui conviennent parfaitement à ce répertoire mais qui ont demandé une adaptation au pianiste : "J’ai pu disposer du piano pendant quelques mois au conservatoire de Vincennes, où j’enseigne. Préparation indispensable, car si d’un côté ce piano sonne (à mon sens) naturellement comme un orchestre romantique (on entend beaucoup la couleur du bois dans le son), son âge et sa mécanique viennoise à simple échappement rendent difficiles nombre de détails. J’étais parti dans l’idée de coller le plus possible aux tempi indiquer par Czerny, élève de Beethoven (qui dégagent souvent une grande force et logique agogique)".

Le résultat est absolument magnifique. Nous sommes conquis par cette sonorité dans tout le registre du piano, par ces phrasés, par ces dynamiques qui suscitent un véritable intérêt. Cela rend plus évident encore l’architecture de ces sonates, les motifs, l’écriture orchestrale de la sonate n°3, les mouvements de la n°13, rajoute notamment de l’ambiguïté dans le final de cette même sonate, entre humour et dramatisme... Superbe !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons de Pierre Fouchenneret - Simon Zaoui - Raphaël Merlin - David Lefort
La chronique de l'album Reflets de Julien Hardy & Simon Zaoui
La chronique de l'album Gabriel Fauré : Horizons II de Simon Zaoui - Pierre Fouchenneret - Raphaël Merlin - Marie Chilemme - Quatuor Strada

En savoir plus :
Le site officiel de Simon Zaoui
Le Soundcloud de Simon Zaoui
Le Facebook de Simon Zaoui


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022

et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=