Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les bronzés 3
Patrice Leconte  sortie janvier 2006

Amis pour la vie

Quitte à aller voir les Bronzés 3 et découvrir le retour, 27 ans plus tard, des beaufs préférés des français, autant aller jusqu'au bout de l'aventure et se lancer dans le marathon du blockbuster du samedi soir.

C'est donc tout naturellement que décision fut prise d'aller voir le film le plus médiatiquement exposé de l'année dans sa première semaine d'exploitation et dans un mega complexe de 12 salles archi comble.

Fascinante soirée d'attente, d'énervement et de fatigue.

Première étape : se garer. Evidemment nous ne sommes pas seuls à avoir eu la bonne idée de découvrir les nouvelles aventures des bronzés : le parking est donc complet, les routes bloquées et il faut bien une trentaine de minutes pour trouver une place au fond du parking.

Deuxième étape : acheter sa place. Malgré le programme de la journée avec une séance toutes les heures, les deux projections du soir sont complètes et de longues files d'attentes permettent dejà d'attendre l'ouverture des portes dans la sueur et le chaleur. Petit point positif, en raison du succès, une séance exceptionnelle est prévue à 23h55. Un peu tard mais c'est notre dernière chance pour ce samedi de voir les nouvelles blagues de Gigi et Popeye. Les billets sont pris, il ne reste plus qu'à essayer d'aller boire une mousse dans le bowling/bar/pizzeria tout à côté. Belle décoration, ambiance plutôt sympathique pour ce genre de lieu, mais impossible d'attraper un serveur submergé par l'affluence du week end.

Troisième étape : enfin le film. Après une longue attente dans la chaleur parfumée d'une foule qui vient d'attendre quelques heures pour rentrer, il est temps de s'installer confortablement dans la salle en esperant que les deux ou trois lourdauds qui ont profité du début de soirée pour boire une valisette de Kro resteront calmes. Il est 0h20, la séance peut commencer.

Les premières minutes font craindre le pire. Lhermitte est comme d'habitude cantonné au rôle du mari infidèle, Ornella Muti, cheveu sur la soupe, ne sert à rien dans l'histoire et le club de vacances typique d'une époque du premier épisode s'est transformé en hôtel de luxe en Sardaigne pour bourgeois argenté. Moins de description sociale que dans les deux premiers, nous sommes ici dans un bilan, une grosse pochade cruelle, un mélange de gags références aux premiers épisodes qui aurait aussi bien pu s'appeler "Panique au palace" ou "Au secours, ma femme me trompe" tant on est parfois proche du vaudeville bas de gamme.

Et puis au fil de la séance on se prend à apprécier les gags et on se rend compte que tout n'est pas noir : Clavier est excellent dans son rôle de loser aux antipodes des premiers numéros, et Michel Blanc, loin de son rôle de moustachu malchanceux est également parfait cette fois ci en nouveau-riche jaloux et hypocondriaque qui s'offre les meilleures scènes s'inspirant toutefois un peu trop de ses rôles à succès ("Marche à l'ombre" en tête).

Les autres compères sont à l'unisson malgré un Jugnot faiblard pris d'homophobie qui begayera pendant la moitié du film. Quelques très bonnes surprises comme les apparitions de l'oublié du Splendid, Bruno Moynot, également de retour, ou de Dominique Lavanant défigurée par Clavier. On sourit souvent, on rit un peu moins mais l'exercice, difficile, n'est pas si mal réussi et on a rapidement envie de revoir les gros gags lourds qui ont tout de même amusé toute une génération.

Certes le scénario est rempli d'invraisemblances, certes la plupart des gags sont des resucées des anciens épisodes ou des autres films de l'équipe, mais finalement on les aime bien nos beaufs et les voir à plus de 55 ans, plus gros, plus gras, plus ridés, s'amuser et faire les mêmes gags qu'ils faisaient en 76, c'est plutôt touchant et à vrai dire assez agréable.

 

Comédie de Patrice Leconte avec Josiane Balasko, Marie Anne Chazel, Dominique Lavanant, Ornella Muti, Michel Blanc, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Bruno Moynot et Martin Lamotte.
Film français Durée : 1h 37.


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=