Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Que ma mort soit une fête
Cristian Alarcón  (Editions Marchialy)  février 2021

Le dernier Robin des Bois était argentin nous raconte Cristian Alarcón. Et il était bien jeune, tout juste âgé de dix-sept ans lorsqu’il est mort, abattu à bout portant par un brigadier de la police de Buenos Aires.

A la plume de cet ouvrage, publié aux éditions Marchialy, se trouve un certain Cristian Alarcón, auteur et journaliste chilien, professeur aussi à l’université nationale de la Plata en Argentine. Il a créé Anfibie, une plate-forme consacrée au journalisme narratif et Que ma mort soit une fête est son premier livre publié en français.

L’histoire qu’il nous raconte est celle de la courte vie d’un jeune homme, Victor Vital, un adolescent de 17 ans comme il en existe tant qui habite dans l’un des quartiers les plus pauvres de la capitale argentine. Victor est un jeune qui occupe son temps comme les ados de son âge, il aime danser la cumbia, faire les 400 coups avec ses potes et vivre des amours passionnés.

Pour survivre dans la misère qui est la sienne, Victor vole, ce qui ne plaît pas à sa mère tandis que les habitants du quartier en profitent puisque tel un Robin des Bois moderne, le jeune homme leur distribue toujours son butin.

L’ouvrage nous présente un voleur au code d’honneur. Un homme tombé très jeune sous les balles de la police alors qu’il était en train de se rendre. Très vite, ce que l’on peut considérer comme une bavure va transformer ce voleur au grand cœur en une véritable icone vénérée par sa communauté.

C’est au travers de cette reconnaissance, de cette vénération que le nom et l’existence de ce personnage vont arriver aux oreilles de Cristian Alarcón qui va décider d’enquêter sur cette légende argentine.

Il a alors décidé de fréquenter le quartier dans lequel a vécu le jeune homme, pendant deux ans. Il s’est entretenu avec ses proches, a rencontré des membres de gangs ou des voleurs pour reconstituer la vie de Victor Vital et rendre compte de son héritage.

De ces deux ans passés en immersion dans ce quartier est alors né un récit humain sur ces banlieues délaissées où la solidarité prend le pas sur la violence. L’histoire de ces jeunes, sortis dès leur plus jeune âge du système scolaire est passionnante. Leur vie fait de misère et de non-assistance de la part de leur pays nous fait réfléchir sur notre jeunesse et notre système social.

Et en même temps, cette misère qui règne dans ses quartiers n’empêche pas la solidarité, les codes d’honneur qui interdisent d’aller voler chez les plus proches et bien sûr de partager ses vols pour venir en aide aux plus faibles.

L’ouvrage nous montre aussi les ravages de la drogue, de son utilisation bien sûr mais surtout de son introduction dans l’économie des quartiers, entraînant aussi des rapports de force et des conflits entre les quartiers. Des quartiers gangrenés par la corruption aussi. A cela s’ajoute une critique acerbe des polices locales, de ces escadrons de policiers sans cœur qui ont pour mission d’éliminer les trafiquants, sans sommation, sans leur laisser un espoir de survie.

Très vivante, l’histoire de cet ado au destin particulier et à la vie bien remplie pour son si jeune âge, est une enquête intelligente qui se lit presque comme un bon polar. C’est aussi pour moi la découverte d’un pays sud-américain, l’Argentine, connue pour ses extravagances et ses personnages haut en couleurs, Victor Vidal en étant un parfait ambassadeur.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 09 juin 2024 :Les nouveautés débarquent

Entre 2 tours de scrutin, il reste du temps pour découvrir notre sélection culturelle hebdomadaire. Cette semaine, c'est aussi le retour des sessions Froggy et ça fait plaisir !
Pensez aussi à nous soutenir en suivant nos réseaux sociaux et nos chaînes YouTube et Twitch.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Baptiste Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agrémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
We Hate You Please Die, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols
et toujours :

"Nos courses folles" de Les Fouteurs de Joie
quelques clips avec Lux, Tramhaus, Coeur Joie, Mélys, Resto Basket
"Ravage club" de Ravage Club
"A life of suitcase" de The Rapports
"The giant rooster" de Trigger King
"Homecoming" c'est le 31ème épisode du Morceau Caché

Au théâtre :

les nouveautés :

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon

"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon
et toujours :
"L'affaire Rosalind Franklin" au Théâtre de la Reine Blanche
"Un mari idéal" au Théâtre Clavel
"Chère insaisissable" au Théâtre Le Lucernaire
"La loi du marcheur" au Théâtre de la Bastille
"Le jeu des ombres" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Capharnaüm, poème théâtral" au Théâtre de la Cité Internationale
"Jean Baptiste, Madeleine, Armande et les autres" au Théâtre Gérard Philipe
"Majola" au Théâtre Essaïon
"Mon pote" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses

Cinéma avec :

"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine

"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein
et toujours :
"Le déserteur" de Dani Rosenberg
"Marilu" de Sandrine Dumas
"Que notre joie demeure" de Cheyenne-Marie Carron
"Amal" de Jawad Rhalib
"L'île" de Damien Manivel
"Le naméssime" de Xavier Bélony Mussel
"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=