Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le soldat britannique
Benoît Rondeau  (Editions Perrin)  avril 2021

C’est maintenant devenu presque une habitude pour Benoît Rondeau que celle de nous proposer une nouvelle publication tous les ans aux éditions Perrin. Après nous avoir proposé l'excellent ouvrage Etre soldat de Hitler, nous le retrouvons donc avec une publication qui s’intéresse au Soldat britannique dans la Seconde Guerre mondiale.

L’orientation de l’ouvrage nous est donnée par la continuité du titre, le vainqueur oublié de la Seconde Guerre mondiale. Un vainqueur oublié que l’on pourrait, à la lecture de l’ouvrage, aussi qualifier de vrai vainqueur de ce conflit.

Très rapidement dans l’ouvrage, l’auteur nous confirme qu’au regard de l’Histoire, l’armée britannique fait figure d’oubliée. Certes, la bataille d’Angleterre, la guerre du désert et le D-Day sont passés à la postérité, montrant le courage et l’abnégation des soldats britanniques, il n’en demeure pas moins que ces derniers font toujours figure d’oubliés pour l’histoire. Des oubliés aussi dans la littérature et le cinéma, mais aussi dans les programmes scolaires. Alors que l’empire britannique a fortement contribué à la victoire finale.

L’auteur a donc décidé de réparer cette injustice en dressant de manière exhaustive les spécificités du soldat britannique, les conditions dans lesquelles il a combattu, comment il était formé, commandé, équipé, soigné.

Particulièrement complet et détaillé, l’ouvrage appréhende dans sa totalité le quotidien des hommes et des femmes qui ont servi l’armée entre 1939 et 1945, de l’arrivée à la caserne à la démobilisation, sur le front comme à l’arrière, au combat comme au repos, sur les différents théâtres d’opérations, de la jungle au désert en passant par le ciel allemand, les eaux de l’Atlantique ou le bocage normand.

Benoît Rondeau traite aussi du quotidien des soldats britanniques, ce qui implique de s’intéresser et d’aborder la question délicate des relations avec les civils, qui fait l’objet d’un chapitre en fin d’ouvrage. Il nous permet aussi d’appréhender de nombreuses personnalités méconnues, injustement restées dans l’ombre écrasante du général Montgomery.

C’est donc une armée impériale que nous présente l’auteur, une armée qui dépassait le million d’hommes en 1939. Il nous présente ses différentes composantes, l’armée canadienne, australienne, néo-zélandaise, sud-africaine, indienne (celle qui fournira l’effort humain le plus considérable).

Nous pénétrons au cœur de la formation militaire anglaise, de façon précise et détaillée. On y apprend des choses curieuses, comme celle concernant les soldats australiens qui se plaignaient d’être traités comme des chiens et qui agissaient en conséquence. La discipline joue un rôle important, elle n’est pas gérée de la même façon que dans l’armée allemande.

L’armée de terre et sa logistique, notamment celle concernant les ravitaillements, l’importance du thé aussi, un véritable réconfort pour les soldats sur tous les fronts et en toutes circonstances sont aussi racontés dans l’ouvrage.

Un chapitre est aussi consacré à l‘équipement et au matériel des troupes britanniques, avec ses défauts et ses qualités, ses chars spéciaux et son artillerie impressionnante.

Evidemment, l’auteur ne pouvait pas traiter du sujet sans s’attarder sur la guerre terrestre, au travers des épisodes méditerranéens et de la guerre du désert, mais aussi de la guerre en Italie qui sont des épisodes connus pour ceux qui s’intéressent à la Seconde Guerre mondiale. Ici, Benoît Rondeau nous parle aussi de la jungle birmane et de la Nouvelle-Guinée, épisodes moins connus.

La guerre aérienne a aussi droit à son chapitre, particulièrement intéressant, autour de la RAF et d’exploits méconnus de ses pilotes. Une armée de l’air qui joua un rôle d’appui important sur de nombreux fronts.

La guerre sur mer est ensuite traitée dans le chapitre suivant, avec la Royal Navy qui était engagée sur toutes les mers du globe. L’ouvrage revient sur les différentes campagnes navales avec la bataille de l’atlantique, une bataille cruciale mais aussi celle plus négligée de la Méditerranée où les affrontements y furent pourtant d’une ampleur conséquente. On voit son rôle important de logistique aussi pour le transport de matériel et des troupes et une fois encore l’ouvrage nous apprend les missions amphibies qui nécessitaient des habilités particulières.

C’est donc encore un ouvrage excellent que nous propose Benoît Rondeau, un ouvrage fruit d’un travail de recherche conséquent (il suffit de regarder la bibliographie et les notes en fin d’ouvrage pour bien comprendre la précision des propos de l’ouvrage). L’ouvrage est passionnant, d’autant plus qu’il traite d’un sujet qui a été en France négligé par l’historiographie. Le mal semble maintenant être réparé et l’ouvrage devrait donc faire date sur ce sujet. C’est bien tout ce qu’on lui souhaite tant il le mérite.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "La guerre du désert" du même auteur
La chronique de "Chancellorsville" du même auteur
La chronique de "3 Minutes pour comprendre. La Seconde Guerre mondiale" du même auteur
La chronique de "L'épopée du désert" et de "L'armée australienne en guerre" du même auteur
La chronique de "Etre soldat de Hitler" du même auteur
La chronique de "Alarm !" du même auteur
La chronique de "Patton" du même auteur
La chronique de "Rommel" du même auteur
La chronique de "L'armée d'Hitler" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Benoît Rondeau
Le Facebook de Benoît Rondeau


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=