Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le roman des damnés
Eric Branca  (Editions Perrin)  mai 2021

Voilà un ouvrage d’histoire qui porte bien son nom tant il se lit facilement comme un excellent roman. Un ouvrage qui aurait pu s’intituler "Les douze salopards" puisqu’il nous parle des nazis au service des vainqueurs après 1945.

A la plume de cet ouvrage publié chez Perrin, le journaliste et écrivain Eric Branca qui a notamment écrit de très bons ouvrages sur De Gaulle, notamment De Gaulle et les grands.

Tout a déjà été dit sur les complices d’Hitler jugés à Nuremberg comme Goring, rattrapés dans leur fuite (Eichmann, Barbie) ou mort dans la clandestinité (Mengele). On ne s’est guère intéressé à ceux qui, non contents d’avoir échappé à la corde, ont entamé, à l’ombre des vainqueurs, une seconde carrière d’envergure.

Eric Branca a donc fait le choix de nous proposer douze portraits, de nous parler de douze hommes, des donneurs d’ordres nazis qui ont réussi à se recycler après la guerre, aidés par les alliés, dans un contexte de guerre froide où la géostratégie était dominante et guidait les décisions prises. La plupart ont d’ailleurs travaillé dans le monde du renseignement.

Certains sont connus, d’autres le sont moins. La plus spectaculaire est celle de Kurt Georg Kiesinger, devenu chancelier de la République fédérale allemande de 1966 à 1969, lui qui fut surnommé entre 1940 et 1945 "le Goebbels de l’étranger".

D’autres apparaissent encore plus choquants comme Reinhard Gelhen, ancien bras droit de Heydrich qui prit la tête des services secrets allemands en 1956. Et que dire de Walter Schellenberg, le plus jeune général SS, responsable de la mort de plus d’un million de civils russes, condamné à Nuremberg, gracié médicalement ? Que penser d’Adolf Heusinger, l’homme qui rencontra 700 fois Hitler, qui dirigea de 1960 à 1964 le comité militaire de l’OTAN ? Sous les ordres d’Hitler, il avait pourtant planifié l’invasion de la Russie et son cortège de massacre.

Ernst Achenbach, conseiller politique de l’ambassade allemande en France, chef d’orchestre du pillage économique deviendra député européen et député au Bundestag, fut aussi le candidat officiel de l’Allemagne à la commission de Bruxelles.

Et puis l’auteur nous parle aussi d’Albert Speer, peut-être le plus connu de l’ouvrage, l’architecte d’Hitler, l’un des rares accusés de Nuremberg à avoir sauvé sa tête alors qu’il fut reconnu coupable de crime de guerre et de crimes contre l’humanité qui devint mémorialiste à succès et marchand d’art clandestin. D’autres destins d’anciens nazis nous sont racontés, de Paulus à Diels, en passant par Schacht, Skorzeny (histoire incroyable), Von Braun ou encore Reitsch.

Ce qui est passionnant dans cet ouvrage, au-delà d’apprendre ce qu’ont pu devenir ses criminels nazis après la guerre, ce sont les explications données par l’auteur pour expliquer leur destinée. L’auteur nous montre le rôle joué par les anglo-saxons dans le parcours de ces hommes quand les français et les soviétiques étaient eux à leur recherche. On y voit le poids de la guerre froide, comment ses anciens nazis ont pu offrir leurs services aux américains, surtout ceux qui avaient des connaissances sur l’URSS de par leur passé. Souvent les américains ont fait le choix de récupérer des informations en restant aveugle sur leur passé. Souvent aussi, ces anciens criminels nazis avaient préparé leur reconversion en conservant des documents importants qui pourraient leur servir de monnaie d’échanges en temps voulu. C’est le cas de Schellenberg notamment, on comprend mieux alors comment il échappa à la prison.

Cet ouvrage est tout simplement passionnant, autant que ce qu’il nous raconte est consternant. Comment ne pas être choqué par ces reconversions de nazis passés du côté des vainqueurs ? Mais surtout comment ne pas avoir honte pour ces vainqueurs qui ont fermé les yeux sur le passé de ces hommes pour des raisons politiques. On pourrait facilement aussi les placer aux côtés des douze salopards racontés dans l’ouvrage.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "De Gaulle et les grands" du même auteur


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=