Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y aura plus de nuit
Eléonore Weber  (juin 2021) 

Réalisé par Eléonore Weber. France. Documentaire. 1h15.(Sortie 16 juin 2021).

Voilà un documentaire que Jean-Luc Godard aurait abondamment commenté à l'époque où il dissertait sur le "voir".

Dans "Il n'y aura plus de nuit", Eléonore Weber a compilé des images de guerre, celles prises d'hélicoptères américains ou français.

Des images dites "secret defense" mais qu'on trouve en pagaille sur des sites guerriers, voire racistes car pour les va-t-en guerre ou les suprémacistes blancs, il y a forcément jouissance à voir en vrai, en temps réel, les « bons » tirer sur les "méchants", d'autant plus que ceux-ci ne voient pas qu'on les voit, ne voient pas ce que le spectateur voit.

En effet, grâce aux technologies modernes, le tireur dans l'hélico peut voir désormais dans la nuit les hommes cachés dans les montagnes et les abattre en toute tranquillité puisque ses victimes, elles, demeurent dans le noir.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber montre ce que veut vraiment dire une "guerre asymétrique". Qu'ils soient islamistes, rebelles ou révolutionnaires, leurs adversaires sont désormais de pauvres bougres qui ne peuvent plus se tapir dans la nuit ou dans la terre, des lapins que la force occidentale peut dégommer à tout moment, sans leur laisser le moindre répit.

Evidemment, les militaires ne "voient" pas la monstruosité de ses nouvelles techniques et bien des spectateurs trouvant ces vidéos sur You tube auront la même réaction.

Ce n'est pas le cas de la réalisatrice et, on s'en doute, de la majorité de ceux qui se souviennent de l'adage godardien : "Il n'y a pas d'images justes, il y a juste des images... "

Il faut vraiment découvrir "Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber et ses commentaires dits par Nathalie Richard. Au-delà de tout voyeurisme malsain, elle montre et démontre ce que la guerre veut dire aujourd'hui, cette fuite en avant dans une post-modernité orwellienne.

On prévient les âmes sensibles qu'ici la mort est en permanence au travail, qu'on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas qu'il y avait des compatriotes qui pouvaient désormais concevoir la guerre comme une fête foraine où l'on gagne quasiment à tous les coups.

Mais cela doit aussi alimenter une réflexion sur la guerre et ouvrir les yeux de ceux qui croient qu'à l'image du sport, les belligérants disposent des mêmes armes et des mêmes chances.

Il y a toujours un fort, il y a toujours un faible et si l'on pense que le fort a raison de combattre le faible dans un certain nombre de cas, on peut au moins s'interroger sur la manière dont le fort s'arroge le droit de passer les frontières morales et éthiques pour écraser le faible.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber est passionnant de bout en bout. On en ressort lessivé, miné dans ses certitudes. On craint que cette nuit annihilée soit généralisée dans d'autres terrains que celui de la guerre

Si l'on ne pratique pas la politique de l'autruche, ce film citoyen est vital pour réveiller les consciences avant qu'il ne soit plus possible de débattre de l'utilisation, au moins de la limitation de ces technologies porteuse d'inhumanité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=