Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y aura plus de nuit
Eléonore Weber  (juin 2021) 

Réalisé par Eléonore Weber. France. Documentaire. 1h15.(Sortie 16 juin 2021).

Voilà un documentaire que Jean-Luc Godard aurait abondamment commenté à l'époque où il dissertait sur le "voir".

Dans "Il n'y aura plus de nuit", Eléonore Weber a compilé des images de guerre, celles prises d'hélicoptères américains ou français.

Des images dites "secret defense" mais qu'on trouve en pagaille sur des sites guerriers, voire racistes car pour les va-t-en guerre ou les suprémacistes blancs, il y a forcément jouissance à voir en vrai, en temps réel, les « bons » tirer sur les "méchants", d'autant plus que ceux-ci ne voient pas qu'on les voit, ne voient pas ce que le spectateur voit.

En effet, grâce aux technologies modernes, le tireur dans l'hélico peut voir désormais dans la nuit les hommes cachés dans les montagnes et les abattre en toute tranquillité puisque ses victimes, elles, demeurent dans le noir.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber montre ce que veut vraiment dire une "guerre asymétrique". Qu'ils soient islamistes, rebelles ou révolutionnaires, leurs adversaires sont désormais de pauvres bougres qui ne peuvent plus se tapir dans la nuit ou dans la terre, des lapins que la force occidentale peut dégommer à tout moment, sans leur laisser le moindre répit.

Evidemment, les militaires ne "voient" pas la monstruosité de ses nouvelles techniques et bien des spectateurs trouvant ces vidéos sur You tube auront la même réaction.

Ce n'est pas le cas de la réalisatrice et, on s'en doute, de la majorité de ceux qui se souviennent de l'adage godardien : "Il n'y a pas d'images justes, il y a juste des images... "

Il faut vraiment découvrir "Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber et ses commentaires dits par Nathalie Richard. Au-delà de tout voyeurisme malsain, elle montre et démontre ce que la guerre veut dire aujourd'hui, cette fuite en avant dans une post-modernité orwellienne.

On prévient les âmes sensibles qu'ici la mort est en permanence au travail, qu'on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas qu'il y avait des compatriotes qui pouvaient désormais concevoir la guerre comme une fête foraine où l'on gagne quasiment à tous les coups.

Mais cela doit aussi alimenter une réflexion sur la guerre et ouvrir les yeux de ceux qui croient qu'à l'image du sport, les belligérants disposent des mêmes armes et des mêmes chances.

Il y a toujours un fort, il y a toujours un faible et si l'on pense que le fort a raison de combattre le faible dans un certain nombre de cas, on peut au moins s'interroger sur la manière dont le fort s'arroge le droit de passer les frontières morales et éthiques pour écraser le faible.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber est passionnant de bout en bout. On en ressort lessivé, miné dans ses certitudes. On craint que cette nuit annihilée soit généralisée dans d'autres terrains que celui de la guerre

Si l'on ne pratique pas la politique de l'autruche, ce film citoyen est vital pour réveiller les consciences avant qu'il ne soit plus possible de débattre de l'utilisation, au moins de la limitation de ces technologies porteuse d'inhumanité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=