Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie
Mémorial de la Shoah  (Paris)  Du 24 mai 2021 au 1er février 2022

Le Mémorial de la Shoah présente une exposition inédite dédiée au sort souvent funeste des hommes et des femmes homosexuels pendant le Troisième Reich.

Intitulée "Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie", elle a été conçue par Florence Tamagne, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Lille.

Spécialiste de l’histoire culturelle du genre, de l’homosexualité et de ses représentations, elle connaît parfaitement le sujet qu'elle a traité dans un espace temporel plus large dans sa thèse soutenue en 1998* qui a ouvert le champ de l’historiographie française à l’histoire contemporaine de l’homosexualité et dont la quintessence a été publiée en 2000 sous le titre "L’Histoire de l’homosexualité en Europe".

Déclinée en un parcours chronologique, l'exposition ressort à la monstration documentaire, dont Florence Tamagne indique le triple enjeu, mémoriel, notamment ceux porteurs du "triangle rose" exterminés dans les camps de concentration, scientifique, pour réparer la carence historiographique à l'égard des oubliés de l'Histoire et rétablir la vérité historique, et pédagogique à l'égard des jeunes générations.

Le triangle rose dans tous les états

Symbole de l'homosexualité dans les camps de concentration, le triangle rose, depuis devenu, dans sa sa rotation verticale, le symbole des luttes LGBT, était celui de l'identification des homosexuels envoyés dans les camps de concentration sur le fondement d'une disposition pénale répressive, l'article 175 datant de 1871 et qui n'a été abrogé qu'en 1994, dont la mise en oeuvre est intensifiée sous le régime nazi par l'Office central du Reich pour la lutte contre l'homosexualité et l'avortement créé en 1936 par Heinrich Himmler.

La commissaire replace la question de la déportation homosexuelle, sur laquelle elle a publié en 2006 un article la Revue d'éthique et de théologie morale**, dans le contexte historique certes du nazisme, dont la politique de principe, au demeurant ambigue au regard de son tropisme homoérotique, dans un pays où, sous la République de Weimar, Berlin était surnommée la capitale homosexuelle, et à la mise en oeuvre à géométrie variable, et de sa force contagieuse, entre autres, en France et en Italie.

Et, avec justesse, dans celui de la répression de l’homosexualité en Europe depuis la fin du 19ème siècle, avec la réprobation morale, la stigmatisation sociale et la pénalisation dans certains pays européens, nonobstant la naissance subséquente , dans les années 1920, d’une subculture homosexuelle, émanant notamment des élites intellectuelles et des artistes dans les grandes capitales européennes, et la visibilité d'actifs mouvements militants.

L'exposition inclut l'évocation de certains parcours individuels, à cet égard, significatifs, tel celui de Marta Mosse qui a survécu à l'Holocauste et témoigné au procès de Nuremberg quant à la répression du lesbianisme qui était relativement moins systématique.

Elle se clôt sur le chapitre de la tardive reconnaissance officielle des victimes du triangle rose qui intervient dans les années 2000 et de la lutte identitaire contemporaine.

Pour compléter ou la préparer la visite, regarder la vidéo de la rencontre du 2 mai 2021 sur le thème "Homosexualité et idéologie nazie, la mise en place des persécutions" animée par Fabrice Virgili, historien, directeur de recherches au CNRS, avec Johann Chapoutot, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne Université, Kirsten Plötz, historienne indépendante, et Régis Schlagdenhauffen, sociologue, maître de conférences à l’EHESS.

 
* Thèse de doctorat en Histoire du 20ème siècle sous la direction de Jean-Pierre Azéma : "Recherches sur l'homosexualité dans la France, l'Angleterre et l'Allemagne du début des années vingt à la fin des années trente : à partir de sources partisanes, policières, judiciaires, médicales et littéraires" par Florence Tamagne. Soutenue en 1998
** "La déportation des homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale"

En savoir plus :

Le site officiel du Mémorial de la Shoah

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Mémorial de la Shoah


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=