Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie
Mémorial de la Shoah  (Paris)  Du 24 mai 2021 au 1er février 2022

Le Mémorial de la Shoah présente une exposition inédite dédiée au sort souvent funeste des hommes et des femmes homosexuels pendant le Troisième Reich.

Intitulée "Homosexuels et lesbiennes dans l'Europe nazie", elle a été conçue par Florence Tamagne, maîtresse de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Lille.

Spécialiste de l’histoire culturelle du genre, de l’homosexualité et de ses représentations, elle connaît parfaitement le sujet qu'elle a traité dans un espace temporel plus large dans sa thèse soutenue en 1998* qui a ouvert le champ de l’historiographie française à l’histoire contemporaine de l’homosexualité et dont la quintessence a été publiée en 2000 sous le titre "L’Histoire de l’homosexualité en Europe".

Déclinée en un parcours chronologique, l'exposition ressort à la monstration documentaire, dont Florence Tamagne indique le triple enjeu, mémoriel, notamment ceux porteurs du "triangle rose" exterminés dans les camps de concentration, scientifique, pour réparer la carence historiographique à l'égard des oubliés de l'Histoire et rétablir la vérité historique, et pédagogique à l'égard des jeunes générations.

Le triangle rose dans tous les états

Symbole de l'homosexualité dans les camps de concentration, le triangle rose, depuis devenu, dans sa sa rotation verticale, le symbole des luttes LGBT, était celui de l'identification des homosexuels envoyés dans les camps de concentration sur le fondement d'une disposition pénale répressive, l'article 175 datant de 1871 et qui n'a été abrogé qu'en 1994, dont la mise en oeuvre est intensifiée sous le régime nazi par l'Office central du Reich pour la lutte contre l'homosexualité et l'avortement créé en 1936 par Heinrich Himmler.

La commissaire replace la question de la déportation homosexuelle, sur laquelle elle a publié en 2006 un article la Revue d'éthique et de théologie morale**, dans le contexte historique certes du nazisme, dont la politique de principe, au demeurant ambigue au regard de son tropisme homoérotique, dans un pays où, sous la République de Weimar, Berlin était surnommée la capitale homosexuelle, et à la mise en oeuvre à géométrie variable, et de sa force contagieuse, entre autres, en France et en Italie.

Et, avec justesse, dans celui de la répression de l’homosexualité en Europe depuis la fin du 19ème siècle, avec la réprobation morale, la stigmatisation sociale et la pénalisation dans certains pays européens, nonobstant la naissance subséquente, dans les années 1920, d’une subculture homosexuelle, émanant notamment des élites intellectuelles et des artistes dans les grandes capitales européennes, et la visibilité d'actifs mouvements militants.

L'exposition inclut l'évocation de certains parcours individuels, à cet égard, significatifs, tel celui de Marta Mosse qui a survécu à l'Holocauste et témoigné au procès de Nuremberg quant à la répression du lesbianisme qui était relativement moins systématique.

Elle se clôt sur le chapitre de la tardive reconnaissance officielle des victimes du triangle rose qui intervient dans les années 2000 et de la lutte identitaire contemporaine.

Pour compléter ou la préparer la visite, regarder la vidéo de la rencontre du 2 mai 2021 sur le thème "Homosexualité et idéologie nazie, la mise en place des persécutions" animée par Fabrice Virgili, historien, directeur de recherches au CNRS, avec Johann Chapoutot, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne Université, Kirsten Plötz, historienne indépendante, et Régis Schlagdenhauffen, sociologue, maître de conférences à l’EHESS.

 
* Thèse de doctorat en Histoire du 20ème siècle sous la direction de Jean-Pierre Azéma : "Recherches sur l'homosexualité dans la France, l'Angleterre et l'Allemagne du début des années vingt à la fin des années trente : à partir de sources partisanes, policières, judiciaires, médicales et littéraires" par Florence Tamagne. Soutenue en 1998
** "La déportation des homosexuels durant la Seconde Guerre mondiale"

En savoir plus :

Le site officiel du Mémorial de la Shoah

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Mémorial de la Shoah


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=