Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Salomé
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  juin 2021

Spectacle de théâtre musical d'après l'opéra éponyme de Richard Strauss, mise en scène de Franziska Kronfoth, avec Brigitte Cuvelier, Angela Braun, Maria Buzhor, Vera Maria Kremers, Franziska Kronfoth, Wieland Lemke, Gina-Lisa Maiwald, Aris Matesovics, David Ristau et les musiciens Louis Bona, Max Murray, Arurs Cukurs, Tom Goemare et Roman Lemberg.

Initié en 2012 par les metteuses en scène Franziska Kronfoth et Julia Lwowski, le Collectif Hauen und Stechen, devenu emblématique de l'underground berlinois, s'est donné pour vocation de renouveler le répertoire lyrique par, indiquent-elle, "le développement d'un langage théâtral idiosyncratique".

Ainsi il propose, sous la direction de Franziska Kronfoth et la dramaturgie de Maria Buzhor, une adaptation libre de l'opéra "Salomé" de Richard Strauss qui décline l'opus théâtral d'Oscar Wilde relatant le destin de cette princesse instrumentalisée par sa mère pour charmer son père avec la fameuse danse des sept voiles, afin d'obtenir la décapitation du prophète fustigeur de la consanguinité de l'union parentale.

Ce collectif qui, sur le papier, pourrait être une hybridation de la Piccola Familia et de la Compagnie des Brigands placées sous la baguette grotesque de Vincent Macaigne, dispense sur scène un spectacle qui, au plan formel, s'avère une curiosité, à défaut de novation, dès lors qu'à l'aune d'une comparaison culinaire avec la cuisine d'assemblage, il constitue une mosaïque kaléidoscopique d'emprunts.

Entre autres, à l'ancestral théâtre de la foire, à la pantomime, aux avant-gardes du début du 20ème siècle avec les Ballets Russes et le cabaret dadaiste, à l'épique brechtien, au théâtre expérimental libertaire des années 1950 et à l'actionnisme des seventies avec notamment sa figure tutélaire d'outre-Rhin Franck Castorf et sa pratique de déconstruction du théâtre par dynamitage des codes, dont le hors champ avec utilisation de la vidéo "crade" caméra au poing.

Ce télescopage de références artistiques sur une partition textuelle instillée d'inserts émanant d'autres sources dramatique et littéraire parfois passées à la moulinette de l'écriture de plateau, et au sous-texte finement saupoudrée d'idéologie néo-féministe, aboutit à un salmigondis qui ne ressort ni à l'iconosclastie joyeuse ni à la provocation souvent associée au théâtre allemand mais un "mix and match" dont la (l'im)pertinence est laissée à l'appréciation du spectateur.

Dans une esthétique du laid, peut-être en corrélation avec l'approche polysémique cogitée par les grands philosophes germaniques du 19ème siècle, présidant à la scénographie en mode miscellanées conçue par Christina Schmitt, et entre d'incessants déplacements à vue d'éléments du décor par les interprètes, se déroulent, entre pantomime, danse, chant et anti-jeu sur une monumentale composition originale revue à la baisse pour un quatuor par Roman Lemberg, des scènes dans lesquelles les repères vacillent tout comme l'illustratif affadit le tragique de leurs thématiques.

Et ce notamment par le dédoublement, pour le moins, des protagonistes et notamment les deux principaux, la fine soprano Angela Braun et la puissante soprano dramatique Vera Maria Kremers pour Salomé, l'actrice Gina-Lisa Maiwald et le ténor David Restau pour le prophète Iokanaan/Jean-Baptiste.

Une nouvelle création pour cet opéra morceau de bravoure qui suscite de nombreuses propositions contemporaines.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=