Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le système
Ryan Gattis  (Editions Fayard)  juin 2021

Au cours des quinze derniers jours, j’ai eu la chance d’avoir entre les mains deux ouvrages d’auteurs que j’aime particulièrement, R.J Ellory et Ryan Gattis.

J’ai découvert Ryan Gattis avec son génial premier roman, intitulé Six jours qui revenaient sur les émeutes de Los Angeles après l’affaire Rodney King.

Je l’ai retrouvé en 2019 avec En lieu sûr, un livre à mon goût un ton en dessous du précédent mais néanmoins plaisant quand même. Et puis le revoilà, venant ensoleiller notre début d’été avec Le système, un ouvrage de nouveau sur la ville de Los Angeles, totalement immersif sur le sujet du système pénal américain.

6 décembre 1993, dans les quartiers sud de Los Angeles, Scrappy, une dealeuse notoire est abattue et laissée pour morte devant la maison de sa mère, sous les yeux d’un toxico, seul témoin du crime. Le lendemain, Wizard et Dreamer, tous deux membres d’un gang, sont arrêtés et jetés en prison en attendant leur procès.

Un problème se pose, l’un est coupable mais pas l’autre qui est innocent. Selon la loi du gang, ils doivent se taire et accepter leur sort. Sauf que selon la justice, il faut que l’un parle pour dénoncer l’autre. Sinon, l’arme du crime retrouvée chez eux, les fera tomber ensemble.

C’est donc l’histoire d’un crime que nous raconte l’ouvrage, des coups de feu jusqu’au verdict. Une histoire racontée par le chœur de ses protagonistes avec le coupable, l’innocent et la victime. C’est une histoire racontée aussi par les familles et les acteurs du système. Ryan Gattis s’attaque au travers de ce roman passionnant au système pénal américain, fait d’injustices, un système à la mécanique particulièrement cruelle qui n’hésite pas à broyer ceux qui tombent entre ses rouages.

Ceux qui connaissent cet auteur et ses ouvrages savent qu’il a l’habitude de construire ses ouvrages sous la forme de roman choral et qu’il maîtrise parfaitement cette technique d’écriture. J’aime particulièrement le roman choral, ce n’est donc pas étonnant que cet ouvrage me plaise. Ici, on se retrouve avec la police et les délinquants, chacun donnant son avis ou son point de vue sur l’affaire.

Ce qui fonctionne bien dans le roman choral, et ici particulièrement, c’est quand le lecteur découvre une scène ou un évènement raconté par différentes personnes. L’idée de nous présenter ce système américain, particulièrement défaillant, au travers de différents regards permet de voir qu’il n’y a point de manichéisme dans ce système. Les lois ne sont pas respectées que l’on se trouve côté police, justice ou délinquance.

L’ouvrage nous montre aussi comment fonctionne un ghetto, comment s’organise un gang à travers ses codes, l’importance du groupe par rapport à l’individualité. On ne peut pas dire que l’auteur soit très tendre avec le système pénal américain et ses institutions. Celui-ci s’apparente à un pouvoir brutal et injuste qui déshumanise les hommes. On est très loin de la critique facile, l’auteur nous apporte des renseignements qui prouvent qu’il a dû effectuer un véritable travail de recherches sur ce sujet.

Une fois encore, Ryan Gattis nous propose un texte immersif et rythmé particulièrement passionnant et engagé, construit sous la forme d’un thriller judiciaire superbement construit. Le système est un excellent ouvrage.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "En lieu sûr" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Ryan Gattis


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=