Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chers camarades
Andreï Kontchalovski  (septembre 2021) 

Réalisé par Andreï Kontchalovski. Russie. Drame. 2h (Sortie 1er septembre 2021). Avec avec Ioulia Vyssotskaïa, Serguei Erlish, Youlia Bourova et Andrei Goussev.

A bientôt 85 ans, Andreï Kontchalovski n'en finit pas de tourner de grands films. Qu'on se souvienne des "Nuits Blanches du Facteur" (2014), de "Paradis" (2016) et de "Michel-Ange" (2019).

Avec "Chers camarades", récit d'une grève durement réprimée à Novotcherkassk en 1962, le voilà de retour à ses premières années de cinéaste, celles où il n'avait pas encore réalisé son premier film ("Le Premier maître", 1965) mais un premier court -métrage ("L'enfant et le pigeon", 1961) où il coscénarisait "L'enfance d'Ivan", le premier chef d'oeuvre de son am Andréï Tarkovski.

Dans "Chers Camarades", la magnifique photo en noir et blanc d'Andreï Naïdenov est au niveau de celle de "L'Enfance d'Ivan". On n'imagine d'ailleurs pas la description de l'ère krouchtchévienne en couleurs. Pour Kontchalovski, cette période post-stalinienne est, comme celle de la guerre patriotique contre le nazisme, un moment où la plupart des soviétiques étaient idéalistes, croyaient peut-être encore aux idéaux nés sous Lénine.

Par-delà la corruption qui gangrène une partie de la nomenclature, et qui aboutit à la révolte des simples travailleurs à qui on a promis un paradis qu'ils voient détourner par ces profiteurs, il y a des êtres purs comme Liouda (Ioulia Vyssotkaïa), des communistes ardents qui croient toujours au socialisme. Il faut dire qu'elle est la fille d'un "héros de l'URSS", un héros qui lui s'est réfugié dans la boisson et ne se fait plus les illusions de sa fille. C'est aussi le cas de Svetka (Youlia Bourova), sa petite-fille.

Celle-ci participe aux manifestations qui vont causer la mort de dizaines de travailleurs. Liouda, sans nouvelles d'elle, se met à sa recherche : ses yeux vont se dessiller sur la nature du régime qui paraissait avoir changé depuis les horreurs staliniennes...

Ioulia VyssotkaÏa, égérie de Kontchalovski depuis deux décennies, et aussi son épouse, est grandiose en communiste de choc rattrapée par l'amour maternel et pris dans un dilemme de croyante refusant jusqu'au bout d'admettre que ses valeurs ont été trahies.

Naviguant entre l'intime et de grandes scènes très fortes où l'on découvre la foule pacifique massacrée par la police et l'armée, "Chers camarades" d'Andréï Kontchalovski est une œuvre nécessaire.

Bien entendu, les Russes seront sans doute sceptiques quant à la sincérité du cinéaste, frère de Nikita Mikhalkov, grand ordonnateur du cinéma d'état, de Brejnev à Poutine. Qu'importe, le film est là, fort, nourri de détails vrais et rendant hommage à ces victimes innocentes, tombées pour avoir cru que les choses changeaient à l'orée des années 1960.

Avec ce cinéma d'une ampleur rare, capable de passer en un instant du vérisme au lyrisme et même de finir dans un climat onirique, Kontchalovski est parvenu à la maîtrise des très grands et plane très au-dessus de l'école américaine où, par exemple, un Scorsese ressasse désormais en série un cinéma de pure distraction et sans plus beaucoup d'ambitions esthétiques et morales.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=