Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Chers camarades
Andreï Kontchalovski  (septembre 2021) 

Réalisé par Andreï Kontchalovski. Russie. Drame. 2h (Sortie 1er septembre 2021). Avec avec Ioulia Vyssotskaïa, Serguei Erlish, Youlia Bourova et Andrei Goussev.

A bientôt 85 ans, Andreï Kontchalovski n'en finit pas de tourner de grands films. Qu'on se souvienne des "Nuits Blanches du Facteur" (2014), de "Paradis" (2016) et de "Michel-Ange" (2019).

Avec "Chers camarades", récit d'une grève durement réprimée à Novotcherkassk en 1962, le voilà de retour à ses premières années de cinéaste, celles où il n'avait pas encore réalisé son premier film ("Le Premier maître", 1965) mais un premier court -métrage ("L'enfant et le pigeon", 1961) où il coscénarisait "L'enfance d'Ivan", le premier chef d'oeuvre de son am Andréï Tarkovski.

Dans "Chers Camarades", la magnifique photo en noir et blanc d'Andreï Naïdenov est au niveau de celle de "L'Enfance d'Ivan". On n'imagine d'ailleurs pas la description de l'ère krouchtchévienne en couleurs. Pour Kontchalovski, cette période post-stalinienne est, comme celle de la guerre patriotique contre le nazisme, un moment où la plupart des soviétiques étaient idéalistes, croyaient peut-être encore aux idéaux nés sous Lénine.

Par-delà la corruption qui gangrène une partie de la nomenclature, et qui aboutit à la révolte des simples travailleurs à qui on a promis un paradis qu'ils voient détourner par ces profiteurs, il y a des êtres purs comme Liouda (Ioulia Vyssotkaïa), des communistes ardents qui croient toujours au socialisme. Il faut dire qu'elle est la fille d'un "héros de l'URSS", un héros qui lui s'est réfugié dans la boisson et ne se fait plus les illusions de sa fille. C'est aussi le cas de Svetka (Youlia Bourova), sa petite-fille.

Celle-ci participe aux manifestations qui vont causer la mort de dizaines de travailleurs. Liouda, sans nouvelles d'elle, se met à sa recherche : ses yeux vont se dessiller sur la nature du régime qui paraissait avoir changé depuis les horreurs staliniennes...

Ioulia VyssotkaÏa, égérie de Kontchalovski depuis deux décennies, et aussi son épouse, est grandiose en communiste de choc rattrapée par l'amour maternel et pris dans un dilemme de croyante refusant jusqu'au bout d'admettre que ses valeurs ont été trahies.

Naviguant entre l'intime et de grandes scènes très fortes où l'on découvre la foule pacifique massacrée par la police et l'armée, "Chers camarades" d'Andréï Kontchalovski est une œuvre nécessaire.

Bien entendu, les Russes seront sans doute sceptiques quant à la sincérité du cinéaste, frère de Nikita Mikhalkov, grand ordonnateur du cinéma d'état, de Brejnev à Poutine. Qu'importe, le film est là, fort, nourri de détails vrais et rendant hommage à ces victimes innocentes, tombées pour avoir cru que les choses changeaient à l'orée des années 1960.

Avec ce cinéma d'une ampleur rare, capable de passer en un instant du vérisme au lyrisme et même de finir dans un climat onirique, Kontchalovski est parvenu à la maîtrise des très grands et plane très au-dessus de l'école américaine où, par exemple, un Scorsese ressasse désormais en série un cinéma de pure distraction et sans plus beaucoup d'ambitions esthétiques et morales.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=