Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Amours d'Anaïs
Charline Bourgeois-Tacquet  (septembre 2021) 

Réalisé par Charline Bourgeois-Tacquet. France. Comédie. 1h38 (Sortie 15 septembre 2021). Avec Anaïs Demoustier, Valére Bruni-Tedeschi, Bruno Podalydès, Anne Canovas, Bruno Todeschini et Jean-Charles Clichet.

On dit souvent que le premier long métrage est forcément autobiographique. Sans rien savoir de la vie de Charline Bourgeois-Tacquet, on se doute qu'elle est là, en vrac, au propre ou au figuré, dans celle d'Anaïs qu'elle se propose de raconter et de filmer à cent à l'heure.

Anaïs est là quasiment toujours sur l'écran, bavarde, naïve, déterminée dans des idées fixes qui peuvent constamment changées.

Dans "Les Amours d'Anaïs" de Charline Bourgeois-Tacquet", Anaïs Demoustier est une boule de flipper : elle ne sait pas où elle va, mais sait qu'elle ne doit pas quitter le jeu. Mieux vaut être balloté, trimballé d'un bip à un autre que d'être exclu de la partie.

Ce film, faussement modeste, est le portrait attentif d'une génération, voire peut-être de plusieurs. Tout peut encore arriver à Anaïs qui, pour l'heure, n'est pas encore arrivée à grand-chose.

C'est une petite française moyenne qui a quitté ses parents, merveilleusement incarnés par Anne Canovas et Bruno Todeschini, parce qu'il le fallait bien mais qui, depuis, n'a pas vraiment trouvé sa voie et ne l'a surtout pas cherché.

Quand survient dans cette existence que d'aucuns diraient déjà vouée à une douce médiocrité un couple célèbre, elle sait pourtant saisir sa chance. On s'interrogera donc sur sa manière d'alpaguer successivement Daniel (Denis Podalydès), un éditeur reconnu, et sa femme Emilie (Valérie Bruni-Tedeschi), une autrice célèbre.

Est-elle une très bonne calculatrice, une opportuniste prête à tout pour enfin vivre sa vie ou bien sa fraîcheur intacte, son absence de cynisme réveille une génération mollement endormie dans son confort et ses certitudes ?

"Qu'est-ce que vous me voulez ?" répète à l'envi Emilie quand Anaïs surgit dans son existence lors d'un colloque littéraire dans un lieu idyllique, théoriquement préservée de tout et particulièrement des groupies envahissantes... Qu'est-ce qu'elle lui veut, c'est la question qui est renvoyé au spectateur et à laquelle il va répondre : lui donner de l'amour.

Avant de coucher par hasard avec son mari, elle ignorait qui était cette écrivaine. En la lisant, elle se retrouve tellement en elle qu'elle aspire à la connaître intimement. Bien entendu, Anaïs est un bulldozer de sentiments que d'habitude on n'exprime pas.

Elle se perçoit au début du film comme une "miss catastrophe". Mais déclencher une tempête d'amour chez des gens qui vivaient sous le règne tranquille des paratonnerres préservant du cataclysme de la passion, cela est-il si catastrophique ?

Avec "Les Amours d'Anaïs", Charline Bourgeois-Jacquet réussit un joli premier film, confirme le talent d'Anaïs Demoustier et réveille celui de ses partenaires. Un vrai rayon de soleil sans arrière-pensées dans cette France si tristement normée.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=