Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Celle qui brûle
Paula Hawkins  (Editions Sonatine)  septembre 2021

C’est sûrement l’un des thrillers les plus attendus de cette fin d’année et de nouveau, ce sont les éditions Sonatine qui ont l’immense chance de le publier. On ne présente plus Paula Hawkins, cette auteure londonienne qui a travaillé plus de quinze ans comme journaliste avant de se consacrer à l’écriture. Son premier ouvrage, La fille du train s’est vendu à des millions d’exemplaires dans le monde et a été l’objet d’une excellente adaptation cinématographique. Inutile de vous dire que j’avais adoré ce premier ouvrage qui fait partie des meilleurs thrillers lus.

Par contre, Au fond de l’eau, son deuxième roman, m’avait un peu déçu, sûrement car je n’avais pas retrouvé le même plaisir de lecture qu’avec le précédent. Cela ne m’empêcha pas d’être ravi de recevoir avec un peu d’avance le dernier ouvrage de Paula Hawkins puis de pouvoir assister à une conférence de l’auteur particulièrement intéressante grâce aux éditions Sonatine. L’auteur a pris soin de nous expliquer ses techniques d’écriture, ses influences, les auteurs qu’elle aimait et comment elle choisissait les lieux de ses livres. Franchement, ce fut un agréable moment, très enrichissant pour le modeste lecteur que je suis.

Revenons maintenant au dernier ouvrage de Paula Hawkins qui, disons-le d’emblée, est tout simplement excellent. Là, pour le coup, j’ai pris le même plaisir de lecture que pour La fille du train. Ce livre est génial, tout simplement, et il devrait rencontrer un grand succès, c’est une évidence.

L’histoire se déroule à Londres, autour de trois femmes frappées de plein fouet par l’assassinat d’un jeune homme retrouvé sans vie à bord de sa péniche. Parmi ces trois femmes se trouvent Carla, sa tante mais aussi Miriam, sa voisine, qui a découvert le corps. Et puis, il y a aussi Laura, avec qui la victime a passé sa dernière nuit.

Si ces trois femmes ne se connaissent pas, elles ont néanmoins un point commun. Chacune a été victime d’une injustice qui a gâché sa vie. Chacune couvre une colère qui ne demande qu’à exploser. L’une d’elles aurait-elle commis l’irrémédiable pour réparer les torts qu’elle a subis ?

Paula Hawkins aime les histoires sombres et son dernier ouvrage en est la preuve. Elle aime aussi les histoires dans lesquelles les femmes sont les personnages principaux. De nouveau les personnages qu’elle construit et nous raconte sont particulièrement convaincants. L’intrigue et le puzzle qu’elle construit autour sont de nouveau parfaitement maîtrisés.

Nous découvrons les différents personnages au fil des pages autour de chapitres relativement courts qui donnent une vraie densité à l’intrigue. Des mensonges se dévoilent selon les personnages, certains sont manipulateurs quand d’autres n’hésitent pas à faire preuve de trahison. L’auteur arrive à semer le doute dans notre esprit nous laissant croire ou nous orientant tantôt vers l’un des personnages qui apparaît comme le coupable, tantôt vers un autre sur lequel on se met ensuite à douter.

L’auteure prend un malin plaisir à nous promener au cœur de cette intrigue de façon terriblement habile. Elle prend soin aussi de faire de Londres un lieu important de l’ouvrage et j’ai trouvé plutôt agréable sa manière de nous décrire les quartiers où se déroule l’histoire.

Celle qui brûle est donc un excellent ouvrage, un thriller psychologique particulièrement efficace qui va chercher dans le passé des personnages des réponses à l’intrigue autour de la mort d’un jeune homme. La fin est totalement réussie, cohérente avec le récit et les personnages, elle clôture la lecture d’un ouvrage totalement abouti qui ravira les fans de Paula Hawkins.

On doit alors se rendre à l’évidence, Paula Hawkins est une grande auteure et on est déjà déçu d’avoir fini son ouvrage car l’on sait maintenant qu’il va falloir attendre quelque temps avant de pouvoir relire un nouveau livre d’elle. En attendant, une adaptation cinématographique de cet ouvrage pourrait nous faire patienter. On attend de voir.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Paula Hawkins
Le Facebook de Paula Hawkins


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 novembre 2022 : La coupe n'est plus dans le vent

Tous les 4 ans c'est le raz-de-marée footballistique. Cette année, avec un peu de chance l'évènement sera éclipsé pour des raisons éthiques, ou parce que c'est proche de Noël. Mais qu'importent vos passions, si vous êtes là c'est que vous aimez la culture. Voici notre sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian
et toujours :
"Vivelo" de Grupo Compay Segundo
"Praestegårds Melodier / The Parsonage Melodies" de Hasse Poulsen & Henrik Simonsen
"Rap Français, tentative de compilation" est la 7eme émission de Listen In Bed
"Le projet Blasco : Rinascimento" de Mathieu Cepitelli
on découvre Mind Affect, Bonkers Crew et Bat dans ce ni vus ni connus
"Planterose" de Planterose
"Emmanuelle" de Rosie Valland
"Vortex" de Sarah Olivier
on termine par le replay du concert et de l'interview de Olivier Rocabois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Herculine Barbin - Archéologie d'une révolution" au Théâtre 14
"Nouvel Eden" au Studio Hébertot
"C'est un métier d'homme" au Théâtre du Rond-Point
"Le Dindon" au Théâtre Le Lucernaire
"Un bon job" à La Manufacture des Abbesses
"Un incident" au Théâtre de la Reine Blanche
"Au coeur du temps" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Klaire fait Grr - Le temps des sardines" à la Comédie des 3 Bornes
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" à la Comédie des 3 Bornes
"Filles de personne" au Café Le Laurier
les reprises :
"Tailleur pour dames" au Théâtre de la Boutonnière
"Le Comte de Monte-Cristo" au Théâtre Essaion
"Alain Bernard - Piano Paradiso" au Théâtre Essaion
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre du Soleil
"A.I.R." à la Comédie des 3 Bornes
"Rebetiko" au Théâtre Mouffetard
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Louis Boulanger - Peintre rêveur" à la Maison de Victor Hugo
"Niki de Saint Palle - Paradis retrouvé" à l'Opera Gallery
"David Hockney - 20 Flowers and Some Bigger Pictures" à la Galerie Lelong & Co
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La disparition des lucioles" de Denis Tremblay
"Home" de Franka Potente
"Dark waters" de Todd Haynes
"1917" de Sam Mendès
en salle pour les amateurs de documentaire :
"Mauvaises filles" d"Emérance Dubas

Lecture avec :

une sélection spéciale Histoire :
"Espions en révolution" de Joel Richard Paul
"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=