Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ne pas finir comme Roméo et Juliette
Théâtre des Abbesses  (Paris)  octobre 2021

Ciné-spectacle conçu, écrit et mis en scène par Métilde Weyergans et Samuel Hercule, avec Samuel Hercule, Métilde Weyergans, Timothée Jolly et Mathieu Ogier.

Le spectacle s’ouvre sur un noir fondu. Samuel Hercule, se saisissant d’un micro tout juste descendu du plafonnier énonce d’une voix grave et langoureuse, digne des programmes radiophoniques nocturnes, un horoscope Shakespearien des plus troublant. Ce sera une des seules références explicite au dramaturge anglais dont la tragédie phare figure pourtant dans le titre de la pièce.

Déroutant, original, interpellant, créatif… beaucoup de qualificatifs viennent à l’esprit pour décrire "Ne pas finir comme Roméo et Juliette", ciné-spectacle basé sur un conte surnaturel écrit, réalisé et mise en scène par le duo Métilde Weyergans et Samuel Hercule.

S’il ne traite pas de l’animosité séculaire entre les Montaigu et les Capulet cet ovni théâtrale qui mélange la projection d’un film et une performance en direct de doublage et d’interprétation n’en dépeint pas moins un monde coupé en deux par une frontière imaginaire et que personne ne pense à remettre en question : celui des visibles et des invisibles.

Ces deux communautés vivent de part et d’autre d’un pont qu’aucun n’ose plus franchir. On ne se souvient plus vraiment pourquoi mais tous ressentent au fond d’eux même que c’est mieux comme cela. Jusqu’au jour où Romy, une jeune invisible, décide d’aller voir la mer de l’autre côté du pont. Tout comme dans la pièce de Sir William, cette plongée voulue initialement comme momentanée de l’autre côté, va se transformer en une histoire de lutte pour casser les barrières mentales et vivre une vie choisie et non plus subie.

Sur scène, Samuel Hercule et Métilde Weyergans interprètent tous les personnages du film qui est projeté tout du long de la représentation en fond de scène, tandis que Timothée Jolly et Mathieu Ogier, qui co-signent la musique, sont les maîtres de la mélodie. Avec leur voix, quelques accessoires et un art maîtrisé du bruitage, ils donnent tout quatre vie à un monde autrement à plat.

Outre le fait d’éveiller la curiosité du spectateur sur l’emploi d’une poubelle pour figurer un feu d’artifice, cette drôle de figure performative, inspirée du cinéma muet sans en utiliser les codes, questionne habilement la valeur du jeu théâtral face à son confrère cinématographique sans les opposer, bien au contraire.

Beaucoup d’habiles trouvailles sont essaimées au cours du spectacle, comme le principe des masques (conçus par Adèle Ogier) qui donnent figurent humaines à nos invisibles et les quelques accessoires utilisés par les personnages du film et qu’on retrouve sur scène, permettant la continuité narrative entre les deux niveaux.

La lecture à plusieurs niveaux de l’histoire d’amour entre Romy et Pierre donne une profondeur supplémentaire à la fable, l’utilisation de l’invisibilité comme code d’appartenance à un groupe n’étant pas sans portée philosophique ou politique. Elle pose en effet plusieurs questions : est-ce que notre nature sociale se construit forcément en marginalisant l’autre ? Est-il possible de faire exister pour soi et pour autrui ce que l’on ne voit pas ? Peut-on réinventer ses codes de pensée sans entrer en insoumission ?

En réunissant par leur travail l’image et le son, Samuel Hercule et Métilde Weyergans, démontrent alors par l’exemple qu’un point de rencontre, voire de coopération est possible entre des mondes que la pensée humaine voudrait opposer, pour peu qu’on s’en donne la peine. Ils ouvrent ainsi la porte vers quelque chose de plus grand.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=