Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Ame primitive
Musée Zadkine  (Paris)  Du 29 septembre 2021 au 27 février 2022

Avec l'exposition "L’Ame primitive", le Musée Zadkine propose d'éclairer la démarche créatrice du sculpteur Ossip Zadkine et sa mise en regard avec les artistes néo-primitivistes de son temps et sa postérité dans l'art contemporain.

A cette fin, Les commissaires Jeanne Brun, conservatrice en chef du patrimoine, directrice du développement culturel et du Musée de la Bibliothèque Nationale de France, et Claire Le Restif, directrice du Centre d’art contemporain d’Ivry-le Crédac, ont sélectionné une centaine d'oeuvres, de la statuaire à la vidéo, dont certaines inédites.

Elles sont ordonnées dans un parcours thématique en trois étapes, le concept de primitif et ses principaux motifs que sont le corps et la demeure, et selon une mise en résonance avec les oeuvres d'Ossip Zadkine qui incite le visiteur à une déambulation réflexive.

L'Ame primitive, l'Ame des origines

Né en 1890 en Biélorussie, le sculpteur Ossip Zadkine a ancré et développé son oeuvre autour de la notion d'âme primitive, qui constitue le fondement du paganisme slave et des croyances animistes des Slaves de la Baltique ordonnées autour du culte de la nature, encore vivaces notamment dans la littérature russe du 19ème siècle comme chez Nicolas Gogol d'origine ukrainienne.

Et d'une conception de l'art comme une discipline transcendantale pour approcher et, sinon révéler, retrouver et représenter l'âme archaïque celle qui présidait à l'aube de l'Humanité.

Le propos de l'exposition comme indiqué par les commissaires - explorer un langage sculptural qui permet d'exprimer la palpitation de la vie humaine bouleversée par le tragique" s'inscrit dans la filiation du triptyque précédémment présenté par le Musée Zadkine dans le cadre de "l'exploration des matérialités créatrices" opérée par Zadkine constitué de "Etre pierre", "L'instinct de la matière" et "Le Rêveur de la forêt".

Ce dans une approche transdisciplinaire avec une centaine de sculptures, peintures, dessins et vidéos, dont certaines inédites, et une perspective historique avec la mise en regard des oeuvres de Zadkine et de celles tant des modernes de son temps affiliés au néo-primitivisme que des artistes contemporains par le prisme de la postérité.

Ainsi sont déployés autour du concept de "primitif" et de ses deux motifs essentiels, ceux du corps et de la demeure, le premier constituant le véhicule du second entendu comme souffle vital.

Les oeuvres du maître en ce lieu, maison-atelier devenue musée, telles notamment "Les Vendanges" et "La Porteuse d'eau" rythment la monstration.

En compagnie de grands noms de l'art moderne, tels Kandinsky, Rodin et Jean Arp.

Ainsi que des moins connus du grand public comme Marisa Merz représentante au féminin de de l'Arte Povera avec la belle figure reproduite sur l'affiche et la plasticienne Hannah Höch affiliée au mouvement Dada.

Et en résonance tant avec le néo-primitivisme russe avec Natalia Gontcharova que les sculpteurs contemporains inscrits dans le minimalisme ou la figuration.

Comme, dont, et entre autres, Valérie Blass et Morgan Courtois ainsi que Rebecca Digne, Mathieu Kleyebe Abonnenc et Gyan Panchal.

 

En préambule à la visite voir en vidéo :

Ossip Zadkine dans son atelier à Les Arques en 1965
Zadkine, sculpté par le Quercy un documentaire de Ruxanna Annonier
les bande-annonces des expositions du triptyque muséal précité

               
 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Zadkine

Crédits photos : Raphaël Chipault
avec l'aimable autorisation du Musée Zadkine

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 janvier 2023 : Culture pour tous !

Cette semaine encore on fait le plein de nouveautés à lire, à voir, à écouter et à applaudir. Vous pourrez aussi revoir le concert et l'interview de Julie Gasnier et finir la semaine avec la 60eme MAG en direct. Voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Cacti" de Billy Nomates
"Quadrachromie" de Bat
"Bach / Rachmaninov" de Guilhem Fabre
"Un violon dans l'histoire" de Isabelle Durin & Michaël Ertzscheid
"Les 10 chansons préférées de Maxime Chamoux" c'est le nouveau podcast de Listen In Bed
"An unexpected Mozart" de Louis Noel Bestion de Camboulas & Ensemble Les Surprises
"Prokofiev Violins Concertos" de Maria Milstein, Phion Orchestra & Otto Tausk
"Mendelssohn : Complete String Quartets Vol.1" de Quatuor Van Kuijk
Paddang, Skopitone Sisko, Madam, Gliz et dropdead Chaos à découvrir
et toujours :
"Tout s'efface" de Cancre
"Schumann" de Fabrizio Chiovetta
"Translation Mao" de Gaspard Guerre
"Turn the car around" de Gaz Coombes
quelques news de Haylen, Archie Deep, Le Grand Mal, Rivière et Treponem Pal
"Agni Kunda" de Isil Bengi
"Daisy" 15eme émission de Listen In Bed à écouter sans modération
"Empire of dust" de Mojo Sapiens
"Peter Pan ou la véritable histoire de Wendy Moira Angela Darling" de Patrick Burgan
"Insomnia" de Sker

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Familie"au Théâtre de la Colline
"A la vie, à la mort" au Théâtre du Rond-Point
"Quai des Orfèvres" au Théâtre du Petit-Montparnasse
"Place de la République" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Tempête" au Théâtre de la Huchette
"Le Repas des fauves" au Théâtre Montmartre-Galabru
"Le Pied de Rimbaud" au Studio Hébertot
"On n'est pas là pour disparaître" ai Théâtre 14
"Ombre (Eurydice parle)" aux Plateaxs Sauvages
"Tenir jusqu'à l'aube" au Lavoir Moderne Parisien
"J'aurais voulu être astronaute" à la Comédie de Paris
les reprises :
"L'Affaire Dussaert" au Théâtre Essaion
"Pièce" au Monfort Théâtre
"Respire" à la Piccola Scala
"Une Vie" au Théâtre Essaion
"3clowns"au Théâtre Trévise
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Hyperréalisme - Ceci n'est un corps" au Musée Maillol
en vidéo la visite commentée de "Louis XV : passions d’un roi" au Château de Versailles
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Amore Mio" de Guillaume Gouix
en streaming gratuit :
"L'Apparition" de Xavier Giannoli
"Les fleurs amères" d'Olivier Meys
"Un beau voyou" de Lucas Bernard
"Inner Wars" de Masha Kondakova
"Diamant noir" d'Arthur Harari
Karine Viard en 3 films

Lecture avec :

"A prendre ou à laisser" de Lionel Shriver
Exposition de Julie Doucet à Angoulême
Anaïs Schenké - Yvan Agalbé - David Snug au Off d'Angoulême
"Les derniers jours de Staline" de Joshua Rubenstein
"Les heures abolies" de Lou Darsan
et toujours :
"Demokratia : une histoire de la démocratie" de Paul Cartledge
"La dernière ville sur terre" de Thomas Mullen
"Le roitelet" de Jean François Beauchemin
"Roca Pelada" de Eduardo Fernando Vareia

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=