Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce CinéMode
La Cinémathèque française  (Paris)  Du 6 octobre 2021 au 16 janvier 2022

La Cinémathèque française propose sous le titre "CinéMode" une exposition conçue et scénographiée par Jean Paul Gaultier avec la collaboration de Florence Tissot, adjointe aux expositions en cette institution, comme son histoire croisée personnelle du cinéma et de la mode.

En effet, le couturier, qui a fait ses adieux à La Haute Couture en 2020, s'avère un cinéphile averti et, à l'instar de nombre de ses homologues, oeuvre régulièrement comme costumier-designer pour le 7ème art.

Avec cette monstration, il met en scène ses passions et dévoile son anthologie filmique.

CinéMode et viceversa

Ordonnée en un parcours thématique en cinq sections, la monstration appréhendée sous un angle syntétique dégage plusieurs angles d'approche.

D'une part, le cinéma comme source d'influence avec les films - "Falbalas" de Jacques Becker et "Qui êtes-vous Polly Maggoo ?" de William Klein.- que Jean-Paul Gaultier considère comme fondateurs de sa vocation artistique.

Et ceux qui ont influencé, sinon inspiré certaines de ses collections, tels "Querelle" de Rainer Werner Fassbinder et "Orlando" de Sally Potter.

D'autre part, la mode vue par le cinéma avec une sélection de sa cinémathèque avec des films sur le fashion world dont le scénario se situe dans le milieu de la couture de "The Women" de George Cukor à "Absolument Fabuleux" de Gabriel Aghion en passant par "Funny Face" de Stanley Donen et "Le Diable s’habille en Prada" de David Frankel.

Enfin, l'intervention de Jean-Paul Gaultier dans le cinéma en inscrivant son nom au générique en tant que costumier notamment de manière récurrente pour les films de Pedro Almodovar avec "La mala education, "La piel que habito" et "Kika" avec la tendance rétro-futuriste .

Un genre hérité du Space Age qui sévit dans la mode comme dans le cinéma, le Space-Age un genre qui nait dans les années 60, en 1968, Paco Rabanne crée les costumes de "Barbarella" de Roger Vadim et en 1997 Jean-Paul Gaultier signe ceux du film "Le Cinquième élément" de Luc Besson, et que ce dernier décline dans certaines de ses collections.

Comme chez son ainé Thierry Mugler pour lequel le Musée des Arts Décoratifs présente la rétrospective concomitante "Mugler, Couturissime", Jean-Paul Gaultier ayant eu la sienne, également conçue par le Musée des beaux-arts de Montréal, programmée au Grand Palais en 2015*.

Ce genre figure au rang des tropismes stylistiques et paradoxalement syncrétiques des happy few des Golden Eighties et des Années Palace avec, sur les cat-walks comme sur le grand écran, la sexualité outrancière, le porno-chic et la cosmogonie sulpicienne, l'exacernation de la representation genrée, avec une masculinité ambigue entre virilité affichée et homo-érotisme et une féminité hyper-sexualisée glamour et fatale, et la porosité voire l'inversion des genres avec, entre autres, le travestissement et la faluleuse Divine, égérie du cinéaste Paul Waters**.

Egalement actif dans le monde du spectacle, du costume de scène pour les vedettes du show business, dont Madonna et son iconique bustier à seins télescopiques pour sa tournée Blond Ambition, au domaine chorégraphique avec les cotumes du ballet "Le Défilé" retracé dans une exposition en 2007***, Jean-Paul Gaultier est devenu concepteur et directeur artistique de revue avec le spectacle-revue "Jean-Paul Gaultier Freak Show" présenté en 2018 aux Folies Bergère.

En préambule à la visite :
un diaporama de l'exposition in situ
le dernier défilé Haute Couture de Jean-Paul Gaultier
le documentaire sur Jean Paul Gaultier et son oeuvre racontée par lui-même

 

* l'exposition "Jean-Paul Gaultier" au Grand Palais
** l'exposition "Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel"à L'Hôtel de Ville de Paris
***" l'exposition Jean-Paul Gaultier/Régine Chopinot Le Défilé" au Musée des Arts Décoratifs

En savoir plus :

Le site officiel de la Cinémathèque française

Crédits photos : La Cinémathèque française
avec l'aimable autorisation de la Cinémathèque française


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=