Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Oray
Mehmet Akif Büyükatalay  (octobre 2021) 

Réalisé par Mehmet Akif Büyükatalay. Allemagne/Turquie. Drame. 1h37 (Sortie 27 octobre 2021). Avec Zejhun Demirov, Deniz Orta, Cem Göktas et Ferhat Keskin.

Oray est germano-turc, fait probablement de la troisième génération d'immigrants turcs installés en Allemagne. Ancien délinquant, il est devenu à sa sortie de prison un musulman très pratiquant et partage sa vie avec Burcu, elle aussi germano-turque, mais pas très concernée par la religion.

Un jour, lors d'une dispute, Oray prononce "talaq", ce qui signifie plus ou moins "je te répudie" et contraint le bon croyant qu'il est à s'éloigner trois mois de sa femme. S'il avait prononcé trois fois le fameux "talaq", il aurait été obligé de divorcer...

"Oray" de Mehmet Akif Buyukatalay est un film dans la lignée des œuvres des frères Dardenne. On est loin des fictions françaises tournées ou non par des réalisateurs issus des pays du Maghreb. Il ne sera ici aucunement question d'embrigadement à l'Islam, de soumission de la femme aux lois islamiques et évidemment pas de départ pour le Djihad.

Oray est très croyant, très charismatique aussi quand il raconte à ses "frères" son cheminement vers Dieu et la religion. En France, on en ferait forcément un islamiste. En Allemagne, c'est le poids excessif de la religion sur lui qui est étudié. Cherchant à être un homme juste, à empêcher les autres de tomber dans la délinquance ou à faire le mal, prenant trop au pied de la lettre la parole de Dieu, Oray, jamais macho, se fait du mal à lui-même et risque de perdre sa bien-aimée pour un mot de trop.

La communauté turque, telle qu'elle est décrite dans ce premier long-métrage, paraît avoir trouvé en Allemagne un lieu où vivre sans trop de problèmes sa double identité. D'ailleurs, on ne verra dans ce film aucun "Allemand de souche", sauf quelques convertis.

En revanche, on découvrira des Turcs déjà germanisés passant assez facilement d'une langue à l'autre. Dans une discussion, un des personnages affirmera en plaisantant que dans vingt ans, la population d'origine turque fera vingt pour cent de la population totale allemande et qu'il sera le premier chancelier d'origine turc... Jamais un cinéaste beur n'oserait faire dire pareil dialogue à un étudiant d'origine algérienne ou tunisienne dans un film français.

"Oray" de Mehmet Akif Buyukatalay est au final un film assez minimaliste, souvent filmé en gros plan, au plus près du personnage central qui porte le film sur ses épaules et qui s'avère un comédien exceptionnel. Mention aussi au cinéaste qui utilise certainement beaucoup d'acteurs non professionnels et qui sait leur donner à tous vie.

Ce film devrait être montré à tous ceux qui jouent la carte immigration pour attraper les électeurs français. Ils apprendraient que tout se passe apparemment mieux de l'autre côté du Rhin, preuve que la question principale est d'abord économique puisqu'au temps de Fassbinder, la situation des turcs en RFA n'était pas meilleure que celle des maghrébins en France...

Aujourd'hui, sans doute, mieux vaut-il vivre à Cologne que dans une banlieue d'une région désindustrialisée française.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=